vendredi 9 décembre 2016

Partir (1)

Lac Léman, Suisse 


Brume sur le lac
Une barque solitaire
Larguer les amarres



Dédé © Décembre 2016

45 commentaires:

  1. Jolie photo...
    Le haiku ca coince un peu... (sourire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis permis de t'envoyer un petit mail, cher Gilles, juste pour comprendre en quoi le haïku de Dédé "coince" alors que je le trouve parfait.
      Bisous à tous deux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. moi aussi je suis curieuse de savoir ce qui coince dans ce haïku bien balancé (5/7/5)

      Supprimer
    3. Je présente mes excuses... je ne maitrise pas le français et pour moi un "e" à la fin d'un mot se prononce... hors il semble que ce n'est pas toujours le cas, suivant le lecteur ou l'écrivain...
      Considérez donc mes interventions comme caduques et la représentation d'un analphabète...
      Mes excuses sincères à l'auteur et aux lectrices...
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. 5/7/5 super.
    Valise bouclée
    Kilomètres avalés
    Vive le week-end

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. "Partir" comme Julien Clerc donc, le principal est d'en avoir l'intention, car cette barque dans laquelle je ne sais comment on monte (on ne va pas utiliser des cuissardes ni une annexe ni attendre marée basse) n'est pas à utiliser n'importe quand sur ce lac qui ressemble (lorsqu'il est démonté surtout) à une mer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces trois lignes seraient parfaites pour un refrain à trotter dans la tête...
      Ceci dit l'envie seule suffit, parfois...

      Supprimer
    2. Pour accéder à la barque, j'imagine qu'il suffit de la haler. La corde qui plonge dans l'eau (et qui est reliée à l'ancre) est sans doute amarrée à un piquet ou un anneau, sur la rive ou sur un ponton...

      Supprimer
  4. Oh que j'aime, c'est tellement beau, texte et photo tout plein de calme, sérénité, c'est superbe! Bise, que ta journée te soit belle et lumineuse!

    RépondreSupprimer
  5. Ah! Ce cher lac Léman :-) Ta photo est de toute beauté Dédé et la barque d'une si belle couleur est un petit bijou.
    Je te souhaite un tout bon week-end et profite bien.
    A bientôt, mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
  6. Ce cher lac Léman, comme dit si bien Denise, est le lit de repos du Rhône de mon enfance. C'est dire si j'aime cette photo ;-)
    Toujours en accord avec Denise, je trouve moi aussi que cette barque est un bijou.
    La couleur de son fond, en traçant une ligne vert Nil entre le rouge de la coque et celui de son reflet dans l'eau, compte pour beaucoup dans sa beauté... et par là même, dans celle de l'image.

    Dormant sur le lac
    une barque d'acajou
    rêve en solitaire

    Belle soirée, Dédé, et bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  7. pour partir il vaut mieux prendre la mer ou l'océan comme disent les gens de l'est
    parce qu'un étang c'est jamais qu'un grande baignoire ; il suffit de tendre le bras pour trouver le savon sur la berge en face

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Dédé.
    Où diable nous embarque tu ?
    Barque fort belle de surcroit.
    J’espère toute fois que ce ne fut celle de Charon!
    Bises, Bon weekend, A + ☼

    RépondreSupprimer
  10. 》À toutes et tous : merci pour les petits mots ! Je vous répondrai quand j'aurai retrouvé la terre ferme. Pour l'instant j écope.😀

    RépondreSupprimer
  11. à la suite de Begson:
    as-tu pris ta corne de brume? Ne perds pas la côte de vue surtout.

    RépondreSupprimer
  12. Un bijou cette photo. Elle mérite un agrandissement...une exposition ♥
    Et j'aime toujours autant l'humour des visiteurs

    RépondreSupprimer
  13. Une belle photo qui pousse à l'aventure!

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour la très belle photo et le Haïku !
    Très bon WE DD
    J'ai envie de rire... pour le H. qui coince... Compte syllabes, compte radis arrête de compter l'ami...De toute manière, il faut improviser un peu, soyons joyeux et sans complexes !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Pourquoi partir quand c'est si beau ? Un horizon ouvert, et je suis déjà en voyage ...

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Dédé,

    Ici les lacs commencent à avoir froid. La neige tombe un peu chaque jour et les pentes de ski accueillent leurs premiers visiteurs... Il semble que nous ayons de bonnes chances d'avoir un Noël blanc.

    RépondreSupprimer
  17. Une envie d'évasion, Dédé ? :-)
    Bien le haïku !
    Beau week-end à toi. Bises.

    RépondreSupprimer
  18. Très joli haïku,Dédé
    Beau et sublime
    Quand glisse l’esquif sur l’eau
    Seul dans la brume
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  19. >kaku shiken: Apparemment les commentateurs ne sont pas d'accord entre eux. Il y a une façon de calculer le nombre de syllabes quand elles sont en "e". Enfin.... tant pis si cela coince pour certains et pas pour d'autres. ;-)

    >michèle: De retour, un petit WE comme je les aime, ailleurs. Pour prendre le large par rapport aux soucis quotidiens et se changer les idées. Merci de ton passage et à bientôt.

    >cergie: Je suis bel et bien partie mais c'est pour mieux revenir. Pas de marée sur le lac Léman mais c'est vrai que quand il est en colère, mieux vaut ne pas être dessus avec une frêle embarcation. Les orages d'été sont particulièrement dangereux.
    Tu sais que j'aime beaucoup Julien Clerc? :-) Merci ma cergie!

    >maria-lina: Merci de ton passage et un bon début de semaine pour toi!

    >denise: C'est vrai que le lac Léman est majestueux. Chaque visiteur qui arrive dans le Lavaux en est ébahi. Merci denise et bonne semaine!

    >célestine: Ne vous battez pas pour un haïku. :-)). L'essentiel est ailleurs. Dans l'amitié qui parcoure ces blogs et nous relie les uns aux autres. Merci dame célestine et bises!

    >tilia: Exact! Il suffit de tirer la corde et la barque rouge vient à la rive, sagement et avec obéissance. Le Rhône traverse le lac Léman. Sais-tu qu'il prend sa source dans mon canton d'origine? Cela fait un beau lien entre nous! A bientôt!

    RépondreSupprimer
  20. >kaku shiken: Pas de soucis! Cf ma réponse à dame Célestine! A bientôt.

    >bergson: Tu veux que je te passe un savon? :-))Ne critique pas le lac Léman. C'est une petite mer intérieure et très belle qui plus est. Avec de jolies barques qui y mouillent tranquillement. Et des bateaux à aubes parfois. Et des montagnes tout autour. Ne sois pas jaloux. ;-)

    >daniel: Mais non, ce n'est pas la barque de Charon. C'est la barque d'un gentil pêcheur qui est certainement en train de prendre l'apéro (coup de blanc) avec les copains au club nautique du coin. :-))

    >thérèse: J'avais tout le matériel pour ne pas passer à l'eau. :-)

    >fifi: Mes visiteurs ont toujours le mot pour rire. Surtout le sir Bergson. ;-) Merci pour tes compliments concernant la photo. Je vais songer à l'exposition...dans mon salon. :-) Merci de ton passage. Contente de ton retour sur la blogosphère.

    >alezandro: Une très belle aventure. Merci et à bientôt!

    >marine D: Heureusement que le haïku a une construction qui ne dépasse pas 7 syllabes... car je n'ai que dix doigts pour compter. :-)) Je suis d'accord! Soyons joyeux et légers!

    >espiguette: C'est vrai que l'on peut déjà larguer les amarres dans notre tête quand les soucis sont trop importantes. Savoir se recentrer, s'écouter et penser à de belles choses.

    >jackss: Ahhhhh, te voilà de retour! Le lac Léman ne gèle jamais. Il est bien trop grand pour cela. Malheureusement, la neige qui était tombée en novembre a bien fondu. Je ne sais pas si le Noël sera blanc sous nos contrées. C'est dommage. Merci de ton passage cher ami de l'autre côté de l'Atlantique.

    >françoise: J'ai souvent envie d'évasion mais je ne pars pas toujours. Mais mon coin de pays est si beau que j'ai souvent l'impression d'être "ailleurs". ;-)

    >bizak: Et merci pour le tien! :-) Quand la nature est si belle, on a plus de facilité à la magnifier par les mots. Merci de ton passages!

    > j'espère que je n'ai oublié personne. :-))

    RépondreSupprimer
  21. Ah oui et Julien Clerc est tout de même beaucoup moins vieux que Clint Eastwood
    Quant au lac, l'année dernière tu sais bien qu'on étai(en ?)t au bord et une fois il y avait tant de vent qu'il y avait des vagues énormes surtout à un endroit cela faisait presque des lames de fond qui arrivaient (sans exagérer, peuchère)

    Mais dis moi, tu es tout le temps partie, toi ?

    RépondreSupprimer
  22. >cergie: Oui mais mon préféré c'est quand même Clint. ;-)
    Je me rappelle que tu étais au bord du lac du côté français, ce qui revient au même que si tu étais du côté suisse.
    Je suis tout le temps partie mais tout le temps revenue. ;-) C'est magique non?

    RépondreSupprimer
  23. une très belle photo
    Bonne soirée Dédé

    RépondreSupprimer
  24. >eki eder: Merci beaucoup. A tout bientôt!

    RépondreSupprimer
  25. Coucou Dédé.
    Du levant au ponant sur le lac Léman...
    "
    Oh ! combien de marins, combien de capitaines
    Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
    Dans ce morne horizon se sont évanouis !
    ...
    "
    Bises, A + ☼ ☼

    RépondreSupprimer
  26. Brume sur le lac
    Barque solitaire
    Impermanences

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Dédé,

    Et oui, me voilà de retour. J'ai réussi à traverser l'Atlantique. C'est toujours un plaisir de te lire et partager ton univers. Le lac de Lamartine... c'est comme un rappel de mes belles années de collège.

    Ici, c'est blanc. À Montréal, on pense avoir réussi à déblayer les rues pour la fin de semaine. Les pentes de ski sont prêtes. Le soleil et le froid seront de la partie pour plusieurs jours.

    RépondreSupprimer
  28. L'esquif face au large
    La plénitude est là
    La musique d'eau

    (pour me faire pardonner d'avoir "polluer" une pensée)

    RépondreSupprimer
  29. >daniel: O combien est beau ce poème de notre ami Victor! Merci!

    >binh an: Bonjour et bienvenue, des mots qui résonnent d'un bout à l'autre du lac. ;-)

    >jackss: Coucou! Dis? Tu m'envoies un peu de neige que je la mette au congélateur? Il a neigé au mois de novembre, puis un vent chaud a soufflé sur les sommets (un peu comme le chinook) et la neige a fondu. Et maintenant l'anticyclone règne et le froid s'installe...mais sans neige. Les caprices de la météo nous rappelle qu'on ne peut pas faire n'importe quoi avec la nature. Merci de ton passage.

    >kaku shiken: Entièrement pardonné et beau haïku. Merci!

    RépondreSupprimer
  30. ben tu n'as pas rejoints la berge

    va falloir t'entrainer et pas dans le jacuzzi dans le grand bassin

    RépondreSupprimer
  31. >bergson: Mais bien sûr que si, j'ai rejoint la berge, j'ai déjà couru le marathon et je finis par le vélo!!

    RépondreSupprimer
  32. Calme et beauté.

    Pour moi, ça ne coince pas.

    RépondreSupprimer
  33. >miss-yves: heureusement que cela ne coince pas trop, autrement il faudrait mettre un peu d'huile dans les rouages. ;-)

    RépondreSupprimer
  34. Bonsoir Dédé,
    Calme et sérénité , une ambiance que j'aime beaucoup, juste se poser et admirer et pourquoi pas la rejoindre pour une belle balade mais je ne sais de quelle façon.
    Une superbe photo.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  35. >any: Bonjour. Une balade au bord de l'eau parce que moi je ne sais pas marcher sur l'eau. :-)A bientôt et merci du passage.

    RépondreSupprimer
  36. Quelle jolie photo minimaliste, et la lumière est splendide malgré la brume. Merci de tes passages et commentaires sur mon blog

    RépondreSupprimer
  37. Une superbe photo cadrage est top!

    RépondreSupprimer