vendredi 18 août 2017

Navigation

Ecosse, Highlands, Archives 2016


Marée haute
Marée basse
Humeur en alternance
Le cœur qui monte et qui descend

Une mouette survole les mâts
La mer rentre au port
Le loch se réveille sous la caresse de l’eau
Les bateaux tanguent doucement

La traversée est encore longue mais le rivage se devine dans la brume de l’espoir

 Dédé © Août 2017

80 commentaires:

  1. c est magnifique et plein d espoir... et quelle belle image ... gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Merci pour les compliments. L'espoir est important. Il nous fait mener notre barque vers des rivages plus tranquilles. Je t'embrasse et suis contente de te retrouver via nos blogs. Passe une belle fin de semaine.

      Supprimer
  2. Bonjour Dédé. J'aime tout particulièrement cette photo parce que je connais bien bien l'Ecosse où j'ai un excellent ami et que j'ai pas mal sillonnée. Très bel équilibre autant dans ta photo que dans les mots qui l'accompagnent. Bonne et belle journée à toi, un bisou breton

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie. J'ai adoré visiter les Highlands il y a de cela environ une année. Une région presque mystique pour moi. Avec des couleurs et des atmosphères uniques. Il y avait beaucoup plu mais chaque fois que le soleil revenait (le cas sur cette photo), le tableau était encore plus beau. Merci de ta visite et belle journée. Bises alpines.

      Supprimer
  3. Bonjour Dédé

    Une vue magnifique et cette mer, telle une mère, qui vient couvrir sa terre, ses enfants comme pour les protéger.

    Je suis ravie que ton chemin te mène vers la lumière...

    Je te souhaite une bonne journée
    Mes bises ♥️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Michèle. Le chemin est encore bien long mais l'espoir permet de voir quelques trouées dans les nuages. C'est bon signe. Je te souhaite un beau vendredi et merci de ta visite ici. Bises alpines.

      Supprimer
  4. Bonjour, chère Dédé, c'est un plaisir de te retrouver ici, avec cette photo, avec tes mots. Merci.
    J'aime ta métaphore maritime, l'eau et ses métaphores disent tout de la vie. Les hauts, les bas, les tangages. J'ai souvent pensé à toi durant ces dernières semaines. Je sens dans ce billet, malgré les difficultés, une belle énergie.
    connais-tu le poème de Cavafis "Voyage à Itaque"? Ton texte m'y a fait penser.
    "Lorsque tu mettras le cap sur Ithaque,
    fais de sorte que ton voyage soit long,
    plein d'aventures et d'expériences." On a tous nos Itaques, nos aventures plus ou moins heureuses, nos Cyclopes et nous devons tous à notre manière affronter la colère de Poséidon. Je te sens armée, Dédé, et forte face aux difficultés. Bon vent à toi et sache que nous sommes là. D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Dad. Je suis contente aussi de retrouver le monde des blogs et de pouvoir à nouveau écrire et publier. Tu sens une belle énergie chez moi. J'avoue pourtant que j'ai encore bien de la peine à voir le bout du tunnel mais les choses se mettent en place, peu à peu, même s'il faut beaucoup de patience. (ce qui n'est pas ma qualité première!).
      Je ne connaissais pas ce poème de Cavafis et suis allée le lire. Que c'est beau! J'aime particulièrement ce passage:
      " mais n'écourte pas ton voyage :
      mieux vaut qu'il dure de longues années,
      et que tu abordes enfin dans ton île aux jours de ta vieillesse,
      riche de tout ce que tu as gagné en chemin,
      sans attendre qu'Ithaque t'enrichisse.".

      Et j'apprends que c'est Yourcenar, que j'aime particulièrement, qui en a fait la traduction.

      Continuons donc le voyage, sûre de notre capacité à naviguer parmi les écueils. Je t'embrasse et merci beaucoup pour cette proposition de lecture. Passe une belle fin de semaine.

      Supprimer
  5. Bon jour Dédé,
    Une très jolie photo et un joli texte pour l'accompagnée.
    La brume de l'espoir est bien la plus jolie.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Pascale. Je suis d'accord, la brume de l'espoir est belle et mystérieuse. Merci de ta visite et belle journée!

      Supprimer
  6. je ne connais pas l'écosse ... mais si, si ,cette photo incarne l'espoir ...et la paix...après tout ce qui se passe en espagne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monde est fou...on oscille toujours entre la beauté et l'horreur. Souhaitons-nous une fin de semaine dans la sérénité. Bises alpines et merci de ta visite.

      Supprimer
  7. Bonjour, ce petit coin des Highlands respire le calme et la sérénité, je te souhaite un bon week end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello. Oui, c'était un peu coin très tranquille, avec une belle ambiance, même lorsque le vent se levait sur le loch et que la pluie se déversait sur la mer. Bisous!

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Avec des gouttes d'amitié... te voilà poète. ;-) On a bien besoin de poésie ce vendredi. Bises loulou!

      Supprimer
  9. Coucou ma Dédé !
    Tu crois que l'Ecosse c'est bon pour se remonter le moral ?
    L'espoir fait vivre.
    Tu as raison, le monde est fou, enfin ce sont des fous qui nous bouffent notre monde.
    Bon courage !
    Bises trempées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude. Et pourquoi l'Ecosse ne pourrait pas remonter le moral? Pas besoin d'avoir un soleil écrasant pour être heureux. Non? :-) Il y a des fous dans le monde oui, mais tous les autres comptent bien plus...ne l'oublions pas, surtout dans cette actualité si difficile. Bisous ma Claude.

      Supprimer
    2. Parce que j'ai le moral que quand il y a du soleil. Vois tu ce matin, le temps est moche, je suis aussi tristounette que lui.
      Bisous ma Dédé

      Supprimer
    3. Allez! Courage ma Claude! Bisous

      Supprimer
  10. Est-ce que c'est l'île d'Arran? J'y suis allée pleine d'espoirs avec l'homme que j'aime, il y a maintenant 6 ans. Nos espoirs ne se sont pas réalisés mais l'amour s'est renforcé, et oui... d'autres bonnes choses se sont greffées.
    Je te souhaite la levée des brumes, toutes les brumes, et un lointain et joyeux chant de cornemuses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma chère. Non, ce n'est pas l'île d'Arran même si j'aurais bien voulu la visiter.

      Alors espérons que les bonnes choses vont perdurer. Et que la brume se dissipe pour un temps. Merci de ton passage et pour l'évocation des cornemuses, instrument que j'adore entendre et qui me tire toujours des larmes d'émotion. Bises alpines.

      Supprimer
  11. Bonjour Dédé,

    Te revoilà, donc ça doit mieux aller et j'en suis contente pour toi. Une très belle ouverture et retour avec cette photo qui baigne dans une très belle lumière. Les couleurs sont très belles.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Caroline. J'ai pris quelques jours de vacances et pris du recul. Cela fait du bien même si, quand on rentre, les soucis sont toujours là. Merci pour les compliments concernant la photo. J'essaie toujours de m'améliorer à ce niveau-là. Bises alpines et bonne fin de semaine.

      Supprimer
  12. Malgré les nuages tu tiens la barre, c'est la seule chose qui compte. Pour ne pas avoir le mal de mer en bateau il faut fixer un point à l'horizon... c'est heureusement connu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Thérèse. La dernière fois que j'ai eu le mal de mer c'était lors d'une partie de pêche au gros... burp. Je n'ai pas trop le pied marin il faut dire. Mais je sais bien nager si je passe par-dessus bord. Bises alpines et bon we!

      Supprimer
  13. Contente de te retrouver, Dédé !

    Un cadrage "aux pt'its oignons" et une image qui respire et inspire la paix avec sa maison blanche, ses reflets et le petit bateau qui sieste avec nonchalance... Et cette terre sombre qui donne une belle énergie à l'ensemble du paysage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fifi. Contente aussi de revenir. Et de partager cette photo prise l'année passée. J'aime bien ce petit bateau qui attend la marée haute avec impatience. Merci pour l'analyse de la photo.

      Supprimer
  14. Et ton texte au diapason de l'image, dit tout ♥
    La traversée s'annonce douce et apaisante.
    Schmoutz de chez nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les Schmoutz alsaciens. Bises alpines en retour.

      Supprimer
  15. C'est bien paisible en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Cela fait du bien. Merci de ton passage!

      Supprimer
  16. Coucou chère Dédé, ta photo est magnifique et respire la sérénité. Profite de cette belle traversée lumineuse, nuageuse et brumeuse car sur l'autre rive la douceur t'attend. Heureuse de ton retour.
    Je te souhaite un doux week-end avec toute mon amitié et mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement quand même l'autre rive. Je n'ai pas trop le pied marin comme je le disais plus haut à Thérèse. A bientôt et bises alpines.

      Supprimer
  17. je vois la marée haute arriver ; elle libérera ce peti voilier qui pourra voguer sereinement vers le large et de nouveaux horizons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te voilà poète mon cher barbu. Cela te va bien. Allez. On part en croisière. Bisous!

      Supprimer
  18. En mer, les nuits sont souvent longues,b très longues, plus longues que les jours mais toujours prometteuses et annonciatrices de renouveau, d'apaisement et de plénitude. Foi de femme de marin. Je t'attends à l'aube de ce jour nouveau et t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais arriver gentiment à cette aube noubelle. Lentement mais sûrement. Merci de tes mots ma chère. Bises alpines.

      Supprimer
  19. Un paysage calme, serein comme je les aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Et ce sont dans ces paysages que je me ressource le mieux. Je t'embrasse.

      Supprimer
  20. Coucou Dédé.
    Écosse dis tu, un air de famille avec un lac de tes montagnes favorites !
    Une métaphore ton poème...
    Bises, bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Une mer qui ressemble à un lac alpin. C'est toute la magie des lochs écossais. Bises

      Supprimer
  21. Bonjour Dédé,

    Et oui, après la marée basse, revient la mer. Après la pluie, le beau temps. Et après les vaches maigres, et bien les vaches grasses... Tout de bon pour la suite, donc.

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour monsieur aux grandes oreilles. Alors je me réjouis de manger un bon steak.😊 bises et belle fin de semaine.

      Supprimer
  22. Content que vous soyez revenue et quelle belle photos. Je connais ces houles de l'âme qui fait qu'un jour nous sommes plein d'entrain et de joie et puis le jour suivant, ce sont la tristesse et les ténèbres. Mais j'ai moyens personnels qui m'aident à garder le cap. J'espère que vous en avez également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. J'ai quelques moyens à ma disposition. Cela ira. Il le faut bien. Merci de la petite visite et à bientôt. Bises alpines.

      Supprimer
  23. L'espoir est le nerf du renouveau, la marée est toujours porteuse d'un changement de temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour madame l'alphabet. Alors surfons sur la marée et croyons au renouveau. Merci du petit mot.

      Supprimer
  24. Réponses
    1. Merci Jean-Pierre. Ça fait toujours plaisir de te voir par ici. Bises alpines et belle fin d'été.

      Supprimer
  25. La mer qui berce votre coeur en guérira les blessures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère mon ami randonneur. A bientôt!

      Supprimer
    2. Randonneur? Non. Plutôt cascadeur! 😊

      Supprimer
  26. une pensée... bonne continuation bizzz

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Dédé,

    Voici un paysage bien serein et pas trop caniculaire sans doute? ;-)
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mo. Ah non, l'Ecosse n'était pas du tout caniculaire quand j'y suis allée l'année passée. Très humide, voire froide par endroits. Mais je n'y allais pas pour retrouver le soleil, je n'ai donc pas trop été déçue et j'aime beaucoup ces ambiances du Nord qui m'apaisent. Bises alpines.

      Supprimer
  28. Si heureuse de te re-trouver ma chère Dédé, en mots et si belle image presque d'un autre monde... Laissons le temps au temps, il accomplira sa belle oeuvre et te découvrira comme lavée et embellie, si joliment changée...calme et sereine comme les Highlands que tu nous offres en haut de ta page !
    je t'embrasse bien amicalement et attends patiemment un prochain billet, comme j'aime.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Den. Moi aussi je suis heureuse de retrouver le chemin des blogs même si je n'ai pas une grande inspiration pour l'écriture. J'ai la tête bien prise par d'autres choses. J'espère aussi que le temps fera son chemin et me permettra de retrouver cette sérénité dont j'ai tant besoin. Les choses devraient évoluer pour le mieux, me dis-je... Je t'embrasse très fort et merci de ta visite ici.

      Supprimer
  29. Tu ne me connais pas encore très bien, mais tu sais peut-être combien les métaphores marines me tiennent à coeur.
    La mer m'inspire toujours, et les bateaux, quand je parle de la vie et de ses aléas...ou devrais-je dire de ses vagues ...
    Je pense à toi dans la tempête. Je te souhaite de découvrir rapidement ton nouveau havre.
    Bisous ma belle
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne te connais pas encore très bien mais je sais que tu sais parler de la nature et des mille petites choses de la vie. La mer et les ambiances du Nord m'inspirent particulièrement. J'aime ces paysages un peu tourmentés, balayés par les vents et lavés par la pluie. Et quand le soleil réapparaît, la luminosité est absolument extraordinaire. Tes racines irlandaises doivent te parler de tout cela à merveille. Je t'embrasse du fond de mon petit bateau qui tangue... j'espère que tu vas, toi aussi, trouver des rivages plus calmes. A bientôt belle dame.

      Supprimer
  30. Naviguer sur la vie
    peu importe les vagues
    juste s'attacher au paysage
    pour en tirer la subtile beauté
    qui nous pousse à avancer
    plus loin, toujours plus loin

    Content de te lire Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nature est comme un baume sur le coeur quand rien ne va à côté. Ressourcement et apaisement sont les deux choses que j'y cherche dès que je peux m'y lover. Bises alpines doux poète

      Supprimer
  31. Hello Dédé ! heureuse de te retrouver et de savoir que pour toi la brume en se levant dégage un peu l'horizon. Même si le moral a des hauts et des bas il faut s'accrocher à cet espoir si ténu soit-il. Me voici moi aussi un peu de retour, entre plusieurs éclipses plus ou moins longues pour recevoir ou visiter ma famille. Il me reste encore une bonne semaine à passer avec une des mes petites-filles qui, elle aussi, accapare tout mon temps.
    Cette superbe vue d'un loch écossais a quelque chose d'automnal, ce qui m'enchante, la chaleur estivale étant ma bête noire !
    Bises et amitiés, en attendant d'avoir le temps d'écrire plus longuement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Tilia. Contente aussi de te retrouver aussi. Le monde des blogs manque quand on s'en éloigne un peu. Mais il demande aussi beaucoup d'énergie, ce que je n'ai pas beaucoup ces temps-ci. Je te souhaite une bonne "fin de vacances" en compagnie de ta petite-fille. Ce sont des moments précieux.
      Quant à la chaleur estivale... elle a été forte cet été mais entrecoupée d'épisodes plutôt froids... un drôle d'été finalement. En Suisse, tous les écoliers ont repris le chemin de l'école, certains depuis le 14 août déjà.
      Je t'embrasse bien fort et à tout bientôt pour de nouvelles aventures.

      Supprimer
  32. Rien ne vaut un paysage paisible dans les tourmentes qui nous habitent. Faire confiance à la nature .... J'entends les mats s'entrechoquer légèrement à la brise, l'Ecosse m'a toujours fait rêver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, les mâts s'entrechoquent au souffle du vent. Une jolie petite musique. L'Ecosse me faisait rêver avant que j'y mette les pieds et maintenant j'en rêve encore... J'aimerais la parcourir... en hiver. ;-) Bises alpines

      Supprimer
  33. Je vous remercie pour votre commentaire d'hier sur mon blog. Il m'a beaucoup touchée. J'ai préféré écrire ma réponse ici car je ne sais pas si vous avez le temps de lire toutes les réponses aux commentaires que vous faites sur les blogs.
    Très bonne journée et bonne continuation pour vous rapprocher du rivage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que j'écris, je le pense. ;-) Et je trouve que vos billets sont toujours doux à lire, plein de vie, de charme et de poésie. Et démontrent une grande intelligence de coeur. Ce qui est une qualité qui ne court pas les rues. Merci donc pour cela et pour ce petit passage chez moi ce matin. Bises alpines et belle journée.

      Supprimer
  34. Un beau texte, qui semble adopter le rythme des marée, le balancement des vagues, le va -et -vient des sentiments...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon intention en l'écrivant. ;-) J'espère que cela ne donne quand même pas le mal de mer quand on le lit.

      Supprimer
  35. Et la photo , en accord avec le poèle, fait fi des clichés sur l'Ecosse brumeuse , mystérieuse et tempétueuse... ( mais je ne dénigre pas pour autant cette vision de l'Ecosse , qui a son charme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me rappelle plus très bien les conditions météorologiques qui précédaient la prise de la photo. Mais sans doute que peu de temps avant, ou peu de temps après, il a plu... comme s'il pleuvait une fois chaque jour en Ecosse. ;-) Un rude pays, surtout les Highlands. Mais qu'est-ce que j'ai aimé cet atmosphère. Merci de ta visite et bises alpines. A tout bientôt.

      Supprimer
  36. très belle photo paisible!
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  37. Cette photo aide à la paix de l'Âme, son texte aussi. Merci Dédé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Et on a bien besoin d'avoir l'âme en paix en ces temps tourmentés. Bises!

      Supprimer