vendredi 20 octobre 2017

S'asseoir




S’asseoir et contempler. Respirer à plein poumons et observer le lent mouvement des branches que secoue doucement le vent sifflotant. Ecouter la mélodie du gai cassenoix moucheté qui virevolte entre les arolles centenaires. Percevoir le vrombissement des derniers insectes de la saison, pressés de profiter des rayons encore chauds du soleil. Admirer la lente danse de la feuille dorée qui délicatement se couche sur le chemin mystérieux. Et se laisser emporter par la course des nuages nous menant au-dessus des montagnes. Et peut-être même que si on gravit la surface moutonnée de ces géants qui sillonnent le ciel, on verra la mer. 

J’ai toujours affectionné l’automne. Petite fille, je me réjouissais de voir les arbres jaunir et de partir en quête des feuilles d’or afin d’en faire des bouquets colorés. J’aimais voir la désalpe des vaches et des moutons qui traversaient fièrement le village, les yeux pétillants, sonnailles joyeuses et l’estomac repu des bonnes herbes salées des alpages supérieurs. Et l’odeur du bois fraîchement coupé par le bûcheron dans les forêts voisines titillaient mes narines. Les automnes étaient frémissants de bonheur avant la neige dont on rêvait secrètement en s’imaginant dévaler les pentes sur nos luges bondissantes. 

Avant le long repos hivernal, l’automne bruisse de mille feux. La terre ralentit sa respiration et le cœur de l’homme, s’accordant avec le souffle de la nature, s’affranchit de tout le poids qui leste son quotidien. Calme et énergie circulent alors librement dans tout le corps et les yeux prennent le temps de s’émerveiller de la beauté magique de cette saison capiteuse. 

S’asseoir et contempler. Prendre le temps. Ralentir. Aller à l’essentiel. Et saisir à deux mains les doux rayons du soleil qui rendent ces journées si lumineuses. 

Laissons parler la nature qui a tant à nous dire et s’amuser le peintre de l’automne qui, pendant quelques jours encore, enchantera avec ses pinceaux virevoltants la robe satinées des arbres. Et quand la terre se vêtira de blanc l’hiver venu, nous nous réchaufferons en nous remémorant le fin frémissement des herbes folles et le joyeux pépiement des oiseaux dans les arbres de la forêt. 

Un souffle passe. Quelque chose nous dépasse. Et la vie simple culmine dans ces fragiles instants de bonheur. 







Dédé © Octobre 2017

116 commentaires:

  1. alors là tu prêches une convertie... savoir cesser de s agiter, se poser et contempler... se mettre en accord avec soi même et la nature.... ne plus courir après les chimères du monde moderne... c est gagner en disponibilité et s ouvrir au monde en fait... et c est aisso me secret di bonheur... bonne journée la montagnarde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chris. Je trouve que la saison automnale est une saison qui convient parfaitement à ce recentrement sur soi. Respirer au même rythme que celui de la nature, rentrer en soi, un peu comme dans une méditation. On respire profondément, on calme les battements du coeur. Je t'embrasse et belle fin de semaine.

      Supprimer
  2. tu as raison! mais après mes semaines de vacances, mes jours de maladie...faut s'agiter et remuer.. avec une minute de silence et de contemplation...sur ton blog! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elfi. J'espère que tu es bien guérie maintenant. Mais si tu dois t'agiter, fais-le dans le sens du vent, plus simple, cela demande moins d'énergie, tu te laisses porter par le souffle de la nature. ;-)
      Ceci est un conseil de Dédé, maîtresse zen. ;-) (en formation). Bises alpines.

      Supprimer
  3. Quelle jolie photo de l'eau si pure, de ces arbres rutilants, quel bonheur !
    Carpe diem, l'instant est à la contemplation, o la réflexion et au plaisir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marine. Et tu as vu, il y a des feuilles qui virevoltent sur la 2ème photo. C'était un pur plaisir d'entendre le vent qui les faisait danser et se déposer délicatement sur l'eau du lac. Carpe diem. Tu as raison. Allez, profitons de ce que la journée va nous offrir. Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. Coucou ma Dédé !
    Ta première photo est captivante et alors la seconde est d'une beauté extraordinaire. J'aime le jaune d'or des feuilles de l'arbre légèrement penché au dessus d'une eau turquoise. J'adore les pépites qui s'envolent avant d'aller se noyer. La barrière de sapins bien verts me plait bien aussi.
    Contrairement à toi, outre les belles couleurs qu'elle nous offre, je n'aima pas trop l'automne car il est annonciateur de l'hiver que je déteste. Je n'y peux rien, mes parents m'ont faite ainsi.
    J'ai vu chez Lucie que tu parlais de Sion, c'était le nom de nom dernier patron assez c.. et voleur, et pourtant il n'était pas Suisse.
    J'irai peut-être te rendre visite dans tes belles montagnes quand mon Chéri sera en retraite, avec notre coquille sur le dos.
    Bises d'automne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Claude. Oui, ce sont bien des pépites. D'or. Tu vois, je deviens riche rien qu'à me balader dans la nature. ;-)
      Alors si tu n'aimes pas trop l'automne et que tu détestes l'hiver, cela te fait deux saisons en moins à apprécier et donc plus que deux à aimer. 50%? Ce n'est pas beaucoup. ;-)
      Je comprends mieux tes vacances tous les ans durant le mois de novembre. Vous avez bien raison de partir car je trouve que le mois de novembre est le plus triste de l'année.
      Sion est une jolie petite ville, très agréable à vivre, au milieu de la vallée du Rhône. J'espère que je ne te rappelle pas trop de mauvais souvenirs en l'évoquant.
      Bien sûr pour la visite. On boira des apéros et on refera le monde. :-))
      Bises alpines.

      Supprimer
    2. J'espère bien pour les apéros, Nous n'irons pas en Suisse sans aller te voir.
      Bises de campagne triste.

      Supprimer
    3. Coucou ma Claude. Hier matin, il neigeait. Ensuite il a plu et le ciel était bas. Ce matin, le soleil est rayonnant sur les sommets. Superbe. Alors santé! En prévision des futurs apéros. :-) bisous!

      Supprimer
  5. Le bonheur, c'est fragile, c'est doux, c'est lumineux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mon loulou, c'est pour cela qu'il faut prendre soin du bonheur. Le mettre dans une petite boîte avec de la ouate au fond pour qu'il soit bien installé. ;-)

      Supprimer
  6. Bonjour Dédé,

    Très belles photos, et très beau texte. Effectivement, l'automne est la saison de la poésie, celle des couleurs, celle du calme et du repli...

    Profitez encore de tout ceci, bon week-end :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour monsieur aux grandes oreilles. Les photos sont prises sur le haut plateau. Vous connaissez? ;-) Je vous souhaite aussi du calme mais pas trop de repli car pour les grandes oreilles, ce n'est pas l'idéal. Elles risquent de se froisser. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  7. Bonjour
    La nature a tant de chose à nous dire! Il suffit simplement d'être attentif et à l'écoute.
    L'automne me rend nostalgique je ne sais pas pourquoi, mais j'adore les couleurs dont la nature se pare à ce moment-là!
    La première photo est saisissante, magnifique!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou wolfe. Toi qui nous parles si bien de la nature et des ravages qu'elle subit, tu me comprends donc parfaitement. Je repensais à ton article sur l'Antarctique qui m'a rendue si triste. J'espère que l'être humain va se ressaisir et comprendre les enjeux de sa consommation à outrance. L'automne me rend aussi nostalgique, surtout quand il y a la brume qui s'installe, ce qui n'est pas encore vraiment le cas aujourd'hui. Mais le ciel devient plus laiteux et les couleurs moins vivantes, l'été indien se termine gentiment. Bises alpines.

      Supprimer
  8. Bonjour Dédé. Tes mots me séduisent toujours autant, c'est beau, on entre dans le sujet et on S'Y VOIT. On est là, dans la montagne, à écouter, respirer, sentir toutes ces choses dont tu parles si bien. Et avec deux paysages en substance qui font du bien à l'âme. Merci et bises bretonnes et montagnardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie. J'essaie toujours de retranscrire les émotions que je ressens quand je me balade. Et ces jours derniers, j'avoue que ces émotions étaient très fortes et en même temps sereines. Nous avons de la chance de vivre dans une si belle nature et de pouvoir ainsi en profiter. Je t'embrasse et merci pour tes compliments.

      Supprimer
  9. ah que j'avais besoin d'un texte comme celui-ci ce matin, pour m'apaiser et me recentrer! (suis en train de vivre quelques moments de trac intense, ai besoin de recentrage) J'aime beaucoup, sur la deuxième photo, les feuilles qu'on voit tomber, comme des papillons. Cette semaine, en me baladant, j'ai remarqué leur danse de flocons jaunes, la neige de l'automne, et leur babillage tandis qu'elles s'effleuraient en voltigeant. Le son des feuilles qui tombent dans la lumière de l'automne... un son si doux! Belle journée, chère dédé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Dad. Alors contente que mon petit texte te serve à quelque chose. Pour les moments de trac intense, je n'ai pas de remède miracle mais puise au fond de toi et fais-toi confiance. Et tout ira bien. ;-)
      J'aime bien tes mots sur la valse des feuilles et la neige de l'automne, c'est joliment trouvé. Aujourd'hui, ce sont les aiguilles des mélèzes qui tapissent le pare-brise de ma petite voiture. :-))
      Je t'embrasse et prends bien soin de toi.

      Supprimer
  10. La nature nous apprend beaucoup et notamment à regarder, prendre le temps, respirer et contempler. C'est une véritable école de vie. Nos contemporains ne s'en rendent pas assez compte, rivés qu'ils sont sur leur tablette, smartphone et PC.
    Bises normandes, ma chère Dédé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Jean-François. L'éducation doit tenir son rôle. Si les parents ne sortent pas avec les enfants durant le WE et que tout le monde passe toutes les fins de semaine devant la télévision, c'est clair que les enfants ne vont pas avoir cette sensibilité écologique et être à l'écoute de ce que la nature dit. Pareil pour l'école. Il me semble important aussi que les enfants puissent aller passer du temps dans la nature, même s'ils habitent en ville. Merci pour la visite et bises alpines. Passe une belle fin de semaine.

      Supprimer
  11. Merci Dédé pour la lumière de tes photos, bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Philippe mais tu sais, c'est la nature qui fait tout, pas la photographe. ;-) Enfin, j'ai quand même attendu le coup de vent sur la 2ème photo pour saisir la chute des feuilles. Bises alpines.

      Supprimer
  12. Très jolies ces photos, et comme toi, j'aime beaucoup cette saison, d'ailleurs c'est celle que j'ai choisi pour ouvrir les yeux sur le monde ;-)
    Merci pour ce joli partage.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Tu es donc une fille de l'automne. Et moi une fille de la toute fin de l'été, presque de l'automne. ;-) Merci de ta visite et bises alpines.

      Supprimer
  13. Voilà, toi tu aimes l'automne, et c'est donc un beau moment pour toi... Moi comme tu le sais je m'y traine sa beauté ne me "trompe" pas (mais je la vois et la savoure). Je ralentis et prends le temps, ah ça oui : je tombe presque en léthargie :D

    Bises d'un Liège encore ensoleillé et resplendissant d'ors et roux... automnals!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Edmée... tu parles de léthargie. Serait-ce de l'hibernation? Attention, parce que si tu hibernes, il te faut faire des réserves, bien manger maintenant. Et rendre la tanière agréable pour le long sommeil hivernal. ;-)
      Bises alpines d'une montagne qui attend les intempéries annoncées.

      Supprimer
  14. Je suis comme toi, j'aime tant l'automne. Quand j'ai habité dans le midi, ce qui me manquait le plus, c'était l'automne et ses couleurs car les chênes lièges et les pins ne brunissent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou madame l'arbre. Ah oui, un automne sans toutes ces couleurs. Enfin, le Midi doit receler d'autres trésors. Mais je te comprends. Je crois que je vivrai difficilement dans un endroit où les saisons ne sont pas marquées. Quoiqu'elles le sont de moins en moins sous nos contrées. Je t'embrasse et à bientôt.

      Supprimer
  15. Moi aussi c'est ma saison préférée mais cette année je l'ai moins goûté mais j'ai fait dernièrement une petite randonnée et j'ai ramené quelques trésors de nos forêts québécoises... Tes deux photos invitent au calme et à la contemplation tu as su marier les éléments terre, eau et l'air des montagnes je la sens presque d'ici! Bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Robert. Je me réjouis donc de voir tes trésors québécois. Joe Dassin disait que l'été indien n'existe que dans le Nord de l'Amérique. Je trouve que nous avons eu pourtant un très bel été indien en Suisse. ;-)
      Et si tu sens l'air des montagnes jusque chez toi, c'est que tu as un grès grand nez. :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  16. Savoir prendre le temps de savourer est tout un art et à une époque où la méditation est revenue "à la mode" (les médias ne parlent que de çà !) posons nous dans la nature, ouvrons tous nos sens, impregnons nous des couleurs, des odeurs , des chants de l'automne. Je sens dans tes lignes une lueur d'espoir de jours meilleurs pour toi et je m'en réjouis. Bises de partage automnal avec toi et admiration pour ta photo;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Ce matin encore, j'entendais Christophe André vanter les mérites de la méditation sur le bon fonctionnement du corps humain. Je m'essaie à la méditation quand j'y arrive. Et il faut dire que c'est quelque chose de bienfaisant pour ma petite personne. Mais rien de tel qu'une belle randonnée entre les arbres et les couleurs automnales. Cela fait du bien au moral et redonne des forces. C'est tout cela de pris pour l'avenir. Je t'embrasse.

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Si je ne m'abuse, je crois que c'est la première fois que je vous vois ici. Alors contemplons ensemble et à bientôt.

      Supprimer
  18. La nature s'occupe de tout et je cueille avec les yeux dans tes deux belles images, surtout dans la deuxième aujourd'hui mais attention la nature nous échappe toujours un peu en passant d'une saison à l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Thérèse. Heureusement qu'elle nous échappe un peu et que l'homme n'est pas totalement maître de la nature. ;-) Je t'embrasse et belle fin de semaine.

      Supprimer
  19. Comme j'aime voir et entendre vibrer l'automne sur le chemin de tes mots !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vibre, beaucoup. Encore ce matin, je me suis baladée parmi les arbres et c'était merveilleux. Bises alpines.

      Supprimer
  20. Bonjour Dédé,

    Il faut sûrement crapahuter dur pour arriver à se poser sur ce banc, mais quelle vue!!! L'automne est une magnifique saison, mais personnellement c'est dans le silence de l'hiver blanc que j'arrive le plus à être en osmose avec la nature. Rien ni personne ne vient transpercer le silence qu'il peut alors y avoir.
    Merci pour ces deux superbes vues.

    Bises et bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. H.N.? Je me suis demandée qui c'était mais c'est toi. :-)
      Oui, il fallait grimper un peu pour arriver au banc mais quelle splendeur lorsqu'on y est confortablement installé. Bon, les coussins pourrait amortir les fesses. :-) L'hiver est aussi une belle saison. Mais j'ai un peu plus de peine à en saisir la beauté avec mon APN. Bises alpines et bon samedi.

      Supprimer
  21. Somptueux !
    S'assoir et arrêter, un peu, le temps.
    Un rêve :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou et bienvenue ici! Prendre le temps, c'est si important dans ce monde qui va si vite. A bientôt!

      Supprimer
  22. je veux l'adresse du banc !!! et je m'y installe avec mon APN
    je ne connaissais pas le nom du gai cassenoix moucheté bien qu j'en ai déjà vu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cassenoix moucheté savent pourtant qui tu es. Ils te reconnaissent dès qu'ils voient arriver le bout de ta barbe. "Tiens, c'est bergson!". Et tout le monde se tait sur ton passage, en signe de grand respect. :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  23. je connais également quelques cassenoix qui ne sont pas de la famille des gais

    RépondreSupprimer
  24. C'est là que se niche le bonheur, souvent, dans les plus petites choses, qui font la grandeur de la nature, et le sel de nos vies, pour peu qu'on y prenne garde, qu'on prenne le temps de les savourer. Le temps de vivre, en harmonie avec les lieux qui nous entourent. Merci pour cette belle parenthèse, toute de plénitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Madame. Pas besoin de chercher les grandes choses. Les toutes petites choses du quotidien peuvent rendre heureux, pour peu qu'on en prenne conscience. Ce matin, un écureuil qui se baladait de branches en branches m'a ravit les yeux. A bientôt et bises alpines.

      Supprimer
  25. La vie simple, on ne chantera jamais trop ses louanges.
    La contemplation, la méditation...
    C'est là que la vie prend son sens, comme fluide circulant entre les êtres, dans une parfaite harmonie.
    Les agitations du boulot, les petits problèmes paraissent si dérisoires devant la beauté de ce lac aussi bleu que mes yeux...
    Merci vraiment Dédé pour ces superbes images et tes mots qui les subliment.
    Bises en pluie d'étoiles
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Couco dame céleste. Tu as raison. Les gros problèmes rétrécissent devant la grandeur de la nature. Et c'est tant mieux. Merci à toi de passer dans mes allées. Bisous

      Supprimer
  26. Coucou Dédé, j'ai lu ton texte, je le trouve magnifique. Je repasserai. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu veux mon cher ami, pas d'obligation. Bises

      Supprimer
  27. Très beau texte. La nature est tellement ressourçante.
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci madame bonheur. Bises alpines et profitez bien de ce doux dimanche.

      Supprimer
  28. Tes mots
    en feuilles d'automne
    nous entrainent vers la sérénité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher ami poète, nous avons tellement besoin de cette sérénité et de moments de ressourcement. Tu le sais, toi qui aimes te balader parmi les arbres non loin de chez toi. Bises alpines.

      Supprimer
  29. Bonjour Dédé , wowww la vue =D c'est tout simplement sublime !!!! merci pour cette évasion :) ; merci de tes passages , oui en montagne le bonheur est partout et faite de choses simple , une cascade , un animal , une rencontre en chemin , un bon repas sans chichi , etc .... , perso tu me verras pas dans un gastro j'ai horreur de ça mdrrrr , bonne journée à toi amitié d'Auvergne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la petite visite dans ma cabane. J'aime les choses simples aussi. Un bon plat de macaronis du chalet devant de belles montagnes, c'est un pur bonheur mais j'aime aussi les bons restaurants, à condition qu'ils ne soient pas guindés. Bonne journée aussi et à bientôt pour de nouvelles randonnées.

      Supprimer
  30. Bonjour Dédé,
    Je commente en premier tes photos. Chacune d'elles a beaucoup de charme et dégage une grande beauté. c'est apaisant et bucolique. Je n'ai pas de choix les deux sont harmonieuses.
    C'est juste maintenant en prenant des années que j'aime l'automne. Je crois aussi que cela dépend de l'endroit où nous sommes. Lorsque j'habitais au Canada l'automne était bref. On l'appelle "l'été indien" et c'est réellement le bon terme. En France on a adopté ce terme mais il ne convient pas du tout. Pour que l'été Indien existe il faut qu'il gèle la nuit puis que la température dans la journée soit à 20° et + et cela durant 3 jours consécutifs. Bien-sûr, il y a les feuilles des érables qui se colorent de rouge (et qui est devenu l'emblème du drapeau canadien).
    Donc, lorsque nous habitions dans ce pays l'automne était très bref et annonçait des mois d'hiver avec beaucoup de neige et des températures glaciales. Donc, non je ne jubilais pas du tout ...... Nous préparions le jardin pour l'hiver .... il y avait énormément à faire.
    C'est ici dans les alpes du Nord et du Sud que j'ai appris à aimer l'automne et sa douceur.

    Belle fin de semaine. je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa. Merci pour cette explication concernant l'été indien. En te lisant, je me rends compte qu'effectivement Joe Dassin avait raison. Nous avons eu plusieurs très belles journées mais les températures de la nuit n'étaient pas aussi froides et donc pas de gel le matin. Mais cela risque de changer dans les jours à venir. Je crois que j'aimerais vraiment voir une fois dans ma vie les érables canadien en automne. Mais le grand froid de l'hiver, je me dis qu'il faut être né dans ces contrées pour le supporter. Je t'embrasse et merci pour ton commentaire fourni. Passe un beau dimanche.

      Supprimer
  31. Oui la vie simple culmine dans ces fragiles instants de bonheur . Jouissons en sans mesure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toi, ô fakir et cascadeur de l'extrême. Oui, jouissons de toutes ces journées qui nous sont offertes. Aujourd'hui, il neige ici. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  32. C'était une méditation automnale....Normal l'automne est le temps de l'intériorisation. L'énergie Yin se met en place pour un long moment.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Je ne prétends pas faire des textes méditatifs mais si cela s'en rapproche, c'est pas mal. ;-) Bises alpines et retenons un peu le Yin.

      Supprimer
  33. deux magnifiques lieux même s'ils sont différents

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Gérard. Un dénominateur commun, la nature et la montagne. Quoique la première photo a été prise dans un lieu bien plus haut que la 2ème. A bientôt!

      Supprimer
  34. petit coucou du week... gros bisous

    RépondreSupprimer
  35. Partante pour m'asseoir sur un banc 5 minutes avec toi... ♫
    Surtout devant de tels paysages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Et regarder les gens tant qu'y en a..." Poum, poum...
      Bises alpines... Et neigeuses... car il neige ce matin.

      Supprimer
  36. Bonsoir Dédé,

    La manière dont tu décrits l'automne fait rêver. On visualise les images et on sent les parfums.
    Et les photos sont excellentes!

    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mo. C'est une belle saison, que j'affectionne particulièrement. Me balader en forêt avec mon APN est un véritable plaisir. Il faisait tellement beau la semaine passée. Encore samedi... et hier et aujourd'hui, il neige! Bises alpines.

      Supprimer
  37. Coucou Dédé.
    Des sommets qui si j'ai bien compris vont de neige se recouvrir...
    Nous rentrons d'un petit séjour dans nos montagnes natales qui son bien plus modeste que chez toi, le pays des collines dirons nous...
    Bises, belle semaine, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Ils sont déjà recouverts de neige à l'heure où je te parle. Elle n'arrête pas de tomber ce matin. Et en même temps il y a du soleil. Un drôle de temps. J'espère que les collines étaient belles. Et bon retour de vacances. Bises alpines.

      Supprimer
  38. merveilleuse pluie d'or des feuilles, des photos pleines et splendides - contempler c'est méditer en rendant grâce, sans le folklore des gourous médiatiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Emma. Ce matin c'est pluie de flocons. ;-) Et je suis d'accord, la méditation, je la préfère en silence, seule, face à moi-même. Bises alpines.

      Supprimer
  39. Bonjour
    Je passe te souhaité une bonne semaine!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  40. Quelle jolie description de l'automne. Comme tu as raison, c’est une occasion rêvée pour se remettre à l’écoute de la nature, pour ralentir son rythme. Personnellement j'aime toutes les saisons, mais je suis toujours séduites et inspirées par l’ambiance particulière qui règne durant cette période et qui en plus de donner de l’allure aux arbres, colore aussi nos assiettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Miss. Toutes les saisons ont leur lot de réjouissances mais il n'y a pas photo (si je puis dire...), c'est l'automne qui me permet le plus ce recentrement. Merci de la visite et profitons encore de toutes ces beautés. Bises alpines.

      Supprimer
  41. Bonjour, l'automne est la plus belle des saisons, avec ses belles couleurs; je m'assiérais bien sur ce banc pour contempler cette superbe vue, je te souhaite une bonne soirée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a du monde qui veut venir sur le fameux banc. Je vais faire un ordre de passage pour que tout le monde soit servi. ;-) Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  42. j'aime beaucoup la deuxième photo avec ces feuilles dorées qui s'envolent.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. C'était un moment magique, ces petites feuilles jaunes qui voltigent et qui se déposent délicatement sur le lac. Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  43. Ah ! Ha ! Je peux aller me coucher avec mon banc sur le petit talus dans mon presque plat pays :-))
    Que j'aimerais te rejoindre à cet endroit là !
    Il faut que tu fasses quelque chose de plus avec tes images et tes textes, Dédé, dès que l'occasion se présente.
    Quelle merveille que cette première image. Contempler ! Oui ! Et rendre grâce pour tant de beauté.
    La deuxième image est toute de féeries dorées sur fond de sapins et d'eau turquoise. Ben oui, les attraper au vol, c'est pas évident et là encore tu as réussi.
    Bises automnales et encore bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, il y a toutes sortes de banc. Des bancs confortables, d'autres un peu moins. Ce qui me fait rire quand je me balade en forêt, c'est qu'il y a des années en arrière, les gens ont mis des bancs devant une belle vue. Mais les arbres ont poussé et la vue est bouchée par la forêt. :-) Le tien était dans un pays presque plat, le mien se situait à plus de 2000 mètres mais ils ont chacun leur charme. Merci Fifi pour tes compliments. Et je t'embrasse!

      Supprimer
  44. Réponses
    1. Bonjour Jaja. :-) Et bien alors profitez et bienvenue ici!

      Supprimer
  45. Bonjour
    Tu imagines voir des ours en armure? Je crois que cela serait comment dire...Voyant!!
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Non, je n'imagine pas. Cela me fait peur. :-))

      Supprimer
  46. Encore une fois deux images sereines, tranquilles, laisser au temps le temps de prendre son temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Robert. Merci de ta visite. L'automne nous fait prendre des images sereines. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  47. Oui, un souffle passe et vos mots coloriés aux senteurs de douce nostalgie, nous le rappelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Retenir son souffle et tout passe. Merci de la visite. A bientôt.

      Supprimer
  48. ..S'éloigner, et pourtant être au centre du monde, au centre de la vie, contempler et voir.
    Merci ma chère Dédé pour tes mots, tes images qui me ravissent le coeur et l'âme, tôt ce mât-teint réveillé dans la tranquillité de ce jour des en-faons..
    Je t'en brasse en ribambelles de feux-yeux-d'or.... "la vie simple culmine dans ces fragiles instants de bonheur"....
    merci à toi.
    Douce journée.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Den. Je me suis aussi levée tôt ce matin et j'ai vu un superbe lever de soleil sur les montagnes au loin. Un moment magique qui m'a remplit d'émotion. J'adore ces instants que la nature nous offre. Il faut savoir les cueillir délicatement et les mettre bien au fond dans son coeur. Et s'en souvenir. Je t'embrasse et te souhaite une belle journée. Encore estivale chez toi peut-être?

      Supprimer
  49. Kikou... toi tu as de la neige... ici je n ai pas encore remis le chauffage... suffit d ouvrir les fenêtres qui sont au soleil... mais c est sûr... je n ai pas tes belles montagnes.. bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais de la neige lundi matin mais elle a quand même fondu et heureusement. C'est trop tôt dans la saison. Les arbres et les couleurs automnales n'ont pas encore dit leur dernier mot. Je t'embrase et belle journée.

      Supprimer
  50. Bonjour
    Un tigre dans le salon, cela ferrais une grande impression auprès des personnes qui viendraient de voir!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  51. Avec nos cueillettes de champignons à répétition, je ne suis pas souvent chez moi en ce moment. Alors, tel le lapin blanc, je suis en retard en retard en retard !. Mais contrairement au blanc lapin, je ne galope pas pour autant, je prends même tout mon temps pour courir les bois.
    En attendant l'hiver et sa blanche féérie (qui hélas devient rarissime dans mon coin) l'automne est aussi ma saison préférée, celle où je peux enfin sortir sans être assommée par la canicule !

    Idéalement disposé, le banc de la première photo permet de se reposer après l'ascension tout en admirant le paysage grandiose des sommets environnants. Il ne manque qu'un Apollon à ce superbe belvédère alpestre ;-)
    Quant à la seconde photo, j'aimerais bien pouvoir m'asseoir un moment sur un banc pour regarder les feuilles voleter avant de se poser sur la rive du lac ou voguer sur ses vaguelettes. Quoi de plus reposant que la contemplation de cette symphonie en or, émeraude et azur, surtout si quelque gazouillis d'oiseaux vient charmer nos oreilles.

    Heureuse de te savoir, chère Dédé, à présent bien avancée sur le chemin de la zénitude. Que cet automne en pleine maturité t'amène vers un hiver tel que tu le souhaites, ainsi j'irai te rejoindre par la pensée pour dévaler les pentes, bien calée derrière toi sur ta luge véloce :-)
    Bises franciliennes (tour à tour brumeuses et ensoleillées) et belle fin d'octobre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Tilia. Pas besoin d'Apollon sur le belvédère. Le banc et les montagnes suffisent à ravir les yeux!
      Quant à l'arbre qui perd ses feuilles d'or, c'était un joli spectacle, surtout les feuilles qui se posaient délicatement sur le lac. Une grande poésie et une grande sérénité se dégageaient de la scène.

      Et pour ce qui est de l'hiver, je l'aimerais bien blanc en effet, même si je n'aime pas conduire quand il y a de la neige. Mais oui, des virées en luge, en raquettes et peut-être aussi en ski de fond, au plus proche de la nature. J'espère... mais les hivers sont récalcitrants ces dernières années.
      Et tu sais quoi, tu n'es jamais en retard!
      :-)
      Merci pour ton commentaire et bises affectueuses ma chère Tilia.

      Supprimer
  52. Prendre le temps de vivre, de respirer, de se voir...
    Faut-il un sommet pour cela?
    Le bonheur est vrai quand on peut le toucher du doigt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Pas besoin de sommet vertigineux mais pour moi, besoin de nature. Et de silence, ce que je ne trouve pas partout. Mais je partage ton avis, le bonheur est tout proche. Pas besoin d'imaginer des scénariis incroyables. Belle journée.

      Supprimer
  53. Dédé il va peut être falloir se bouger au bout d'un moment.
    Get up !! (comme dirait le poli de la glotte)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais pourquoi? On est bien sur ce banc non?

      Supprimer
  54. "S’asseoir et contempler. Prendre le temps. Ralentir. Aller à l’essentiel. Et saisir à deux mains les doux rayons du soleil qui rendent ces journées si lumineuses."

    Bonjour Dédé
    J'ai extrait ceci de ta page et j'ai envie de dire VOILÀ ☺️

    merci pour cet instant suspendu.
    Belle journée ☺️
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà voilà ma chère Michèle. Tout est dit. Je t'embrasse et à bientôt pour de nouvelles aventures.

      Supprimer
  55. Superbes ces 2 images automnales ! :-)
    (P.S: et merci pour le passage sur mon blog et le commentaire laissé, j'apprécie !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'espère que tout va bien pour toi et que ton blog va reprendre vie. Il me semble que tu devais nous parler d'Islande. 😊 bises alpines.

      Supprimer
  56. Même si l’automne est synonyme de baisse progressive des températures, et que la pluie et le vent s'invite contrariant ainsi nos agendas, il y a pleins de bonnes raisons d'aimer cette saison. Tout d'abord cette explosion féerique de couleurs, lorsque les feuilles des arbres se muent en des teintes beaucoup plus chaudes et nous offrent alors des paysages uniques emplis de rouge, jaune et orange. C’est le moment idéal, pour faire des photos. les vignobles sont en pleine effervescence, les oiseaux migrateurs s'envole vers d'autres horizons, ce phénomène est alors l’occasion de lever la tête vers le ciel et de les contempler. Cette période où les feuilles virevolte au vent, est aussi celle de la cueillette des champignons un plaisir non négligeable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Miss. Tu as raison, l'automne est une si belle saison. Le nez en l'air, l'appareil photo en bandoulière, j'ai passablement cheminé sur les sentiers de randonnée près de chez moi. Par contre, je ne connais pas suffisamment les champignons pour les récolter sans crainte. Tu parles aussi des vignobles, il y en a aussi dans la région et dernièrement, les feuilles avec leurs reflets cuivrés étaient du plus bel effet dans la vallée. Mais maintenant, l'hiver et la neige sont arrivés. Il y aura d'autres réjouissances. Bises alpines.

      Supprimer
  57. par hasard...je passe par ici... !! quelles photos superbes......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors bienvenue! Et repassez quand vous voulez! ;-)

      Supprimer