vendredi 22 juin 2018

Renouveau



Pendant l’hiver, la montagne n’est pas faite pour les hommes. Elle s’ébroue seule, sous une épaisse couche de neige et sa respiration devient lente, presque imperceptible. Au long des jours, les flocons emplissent l’espace et tout disparaît dans des vapeurs glaciales, comme si plus rien n’avait existé là-haut. Quelques animaux courageux luttent contre les éléments alors que d’autres se terrent à l’abri pendant des mois. Et dans ce silence presque écrasant hurle un vent impétueux balayant tout sur son passage.
 
Alors quand la belle saison revient, que la rivière gambade entre les pierres, joyeuse de dévaler les pentes, que les fleurs jaunes jaillissent dans une grasse prairie et que les nuages caressent les sommets s’ébrouant au soleil, il n’y a qu’à tendre les doigts pour saisir ce souffle extatique sillonnant les alpages.
 
Et dans la contemplation de ce renouveau, amoureux comme au premier jour, nous reprendrons la route vers notre été plein de promesses.




Dédé © Juin 2018

107 commentaires:

  1. Oui c'est la meilleure saison pour reprendre les petits sentiers de montagne qui nous conduisent vers des paysages sans cesse renouvelés
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude. La semaine passée a été propice déjà à quelques petits sauts de puce dans la région, ce qui m'a permis de prendre ces deux photos. Cela fait du bien au cœur et à l'âme de côtoyer une si belle nature. Bises alpines et belle fin de semaine.

      Supprimer
  2. c est vrai un début de saison toujours plein d espoir… les beaux jours sont là et tout semble possible dans ce monde improbable… bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Chris. L'hiver a été tellement long et le printemps en montagne n'est jamais un vrai printemps. Nous avons encore eu de la neige en mai d'ailleurs. Mais ces derniers jours, il semble bien que l'été veuille s'installer pour de bon. On y croit! Bises alpines.

      Supprimer
  3. Ce temps de repli de la montagne sur elle-même, ce temps de retour sur soi pour l'homme, est un beau rythme naturel, dont le printemps est la récompense !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Anne. C'est vrai que l'hiver permet le repli sur soi et puis soudain, tout rejaillit et bondit, comme cette cascade sur la première photo. Merci de la visite.

      Supprimer
  4. je suis incapable de choisir...en cette saison...la montagne ou le bord de rivière en plaine... tes photos sont fantastiques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elfi pour le compliment concernant les photos. Moi, j'ai choisi. En plaine, il commence à faire bien trop chaud pour moi, même si j'aime la chaleur. Je lui préfère cette petite brise de montagne qui rafraîchit l'air, surtout pendant la nuit. Et qui fait courber les petites fleurs de plaisir.

      Supprimer
  5. La photo du bord de la rivière est très touchante.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous savez quoi? J'ai croisé ce charmant couple et vite, j'ai dégainé mon appareil quand ils sont passés. Pas eu le temps de cadrer quoi que ce soit. Mais j'aime le résultat, monsieur avec ses bâtons et son chapeau et madame devisant en chemin. Merci de la visite et belle journée.

      Supprimer
  6. Deux très jolies photos Dédé.
    Amoureux comme au premier jour, c'est fantastique, le rêve de beaucoup je pense.
    Quand à la montagne, même dans son hostilité hivernale, j'aime, et je ne saurai faire un choix dans les saisons.
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Je crois qu'il n'y a pas de choix à faire pour les saisons. J'aime les hivers où la neige tombe en abondance et où tout est blanc. Mais j'avoue que cet hiver-là a été un peu long pour moi, surtout parce que le printemps n'a pas tenu ses promesses. Alors samedi passé, quand j'ai pu monter là-haut et entrer dans ce vallon avec cette belle cascade, j'avais vraiment eu l'impression du renouveau. Bises alpines.

      Supprimer
  7. La roue tourne, toujours. Les ruisseaux bondissent. Les dernières plaques se détachent. L’heure de la montée à l’alpage est arrivée. Ai vu un énorme troupeau de moutons sur le versant sud du Grand Saint-Bernard la semaine dernière, le berger un peu sonné, les deux chiens qui folâtraient. C’est impressionnant et joyeux, cette montagne qui reçoit ses nouveaux habitants. Te souhaite une belle fin de semaine et quelques belles balades, chère Dédé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Dad. Je me rappelle de la montée des vaches à l'alpage lorsque j'étais petite fille, dans mon village. On entendait les cloches qui sonnaient et le troupeau arrivait avec les paysans qui l'encadraient et les chiens qui aboyaient. On les regardait passer depuis le balcon. On le retrouvait ensuite plus haut, lors de nos balades avec mon papa. Bises alpines ma chère.

      Supprimer
  8. Je ne connais pas bien la montagne. Je la préfère à la mer, sauf peut-être la mer sauvage de Bretagne, mais je n'aime pas les plages abrutissantes, toujours hantées de ce léger brouhaha des papotages oisifs. La montagne, c'est plus intime, un rapport plus direct. Mais je sais que je ne suis pas une montagnarde, et n'y connais rien. Sauf les beautés que je vois,et que tu révèles mieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Edmée. Je crois qu'on ne connaît jamais bien la montagne. Elle est toujours versatile et change souvent, comme la mer d'ailleurs. Tout comme toi, je déteste ces plages de vacances avec ces alignées de parasols...Je leur préfère ces petites buvettes d'alpage où tout paraît si dérisoire face aux majestueux qui les entourent. Bises alpines.
      P.S. J'adore les macaronis du chalet. :-))

      Supprimer
  9. Coucou Dédé.
    Oui! Impétuosité des Torrents se réveille, les marmottes sortent de leurs tanières et sifflent à l’approche des intrus.
    Gros bisous, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Daniel. Tiens, j'y pense. Je ne me rappelle pas avoir entendu les marmottes quand j'ai pris la première photo. Mais où étaient-elles donc? Trop timides pour poser? :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  10. "The place to be" ? A l'observation du temps qui passe et repasse, à l'écoute de soi et des autres. Ton premier cliché est simplement BEAU et le second beau SIMPLEMENT...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Francis pour ton appréciation des deux photos. La première est peut-être plus majestueuse, la deuxième m'a émue. Bises alpines.
      P.S. oui, c'est "the place to be". :-)

      Supprimer
  11. Un beau texte plein de poésie ... moi (hélas) je n'apprécie pas plus que cela la montagne - certainement parce que je ne la connais suffisamment - et encore moins la neige.
    Elément de circonstances atténuantes (?) : Je suis Breton !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou LoÏc. Tu es breton, je te pardonne donc. :-) Il n'y a pas de montagnes chez toi mais une mer superbe avec des sentiers côtiers magnifiques. J'ai eu l'occasion d'en tester quelques-uns il y a longtemps. Mais la montagne est belle, comme la chantait Ferrat. Bises alpines.

      Supprimer
  12. Que tu écrives un grand texte ou un court, il y'a toujours de la lumière dans tes mots, une parfaite symbiose dans leurs couleurs, et l'enchantement est toujours aussi vivace.
    Belle journée poétesse
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher poète. J'écris des textes un peu moins longs car j'ai singulièrement moins de temps. N'empêche, il fallait que j'écrive ces quelques lignes pour magnifier cet été qui débute enfin en montagne. C'était tellement beau là-haut avec cette cascade qui jaillissait. Et le petit lac de la 2ème photo était aussi très beau avec ce couple qui passait. Merci de la visite et bises alpines.

      Supprimer
  13. Un beau texte poétique pour accompagner deux splendides images

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie. La nature est inspiratrice. ;-)

      Supprimer
  14. bonjour Dédé , ah oui merci pour ces 2 clichés qui sont magnifiques !!!! ++++ ! et ton récit est si bien écrit j'aime vive la nature ! gros bisous passez un beau weekend A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mon cher Bébert! Vive la nature et célébrons-la. Et surtout, surtout, respectons-la! Bises alpines et belle fin de semaine à mes deux baroudeurs. ;-)

      Supprimer
  15. Coucou Dédé !
    J'aime beaucoup tes deux images, celle au regard au loin comme celle à proximité avec ce couple élégant, elle semble trottiner quand lui s'appuie sur ses deux cannes nordiques. De l'union dans la disparité. Le paysage de tes montagnes avec le ruisseau que l'on devine bavard et la cascade au loin dont on se dit qu'elle ne doit pas être en reste pour le bruit me fait penser à ces mises en scènes à la Jean-Jacques Rousseau dans les jardins romantiques autour des châteaux où les suzerains s'échappent ou du moins on l'impression de le faire et où ils créent des "fabriques" que l'on nomme chaos quand ce sont des cascades... Il y en a une au parc des Buttes Chaumont, très bruyante lorsque le robinet est ouvert et aussi très rafraîchissante, comme ton message d'aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Cergie. Et bien voilà une belle analyse de mes images. Merci! Tu as l'œil photographique et bien raison quand tu parles de bruit de la cascade. Elle s'entendait de loin et elle était bien fournie car la neige n'est pas encore toute partie sur les sommets environnants. Je pense qu'au mois de juillet, elle sera moins bavarde.

      Pour ce qui est du couple, c'est vrai qu'ils sont un peu disparates mais devisaiebt gaiement sur le petit chemin. J'ai vite dégainé pour immortaliser ce petit moment de communion à leur insu. Finalement, tu vois, je commence à photographier des personnages. ;-)

      Quant aux Buttes Chaumont, je me souviens du petit lac, très romantique, comme un instant de grâce suspendu dans la ville bruyante. J'y étais allée avec mon ami Bruno. ;-)

      L'herbe dans la prairie n'est pas aussi disciplinée que dans les parcs entourant les châteaux. Mais je crois que j'aime le désordre de ces herbages de montagnes où toutes les variétés de fleurs se côtoient et ondulent d'une même voix au gré du vent.
      Merci de la visite et bises alpines. Belle fin de semaine.

      Supprimer
  16. Bonheur donc à qui sait attendre.
    Un véritable spectacle s'offre ici avec cette première image englobant tout ce qui découle d'une montagne: tu as les mots pour la décrire et j'ai toujours autant de plaisir à les lire. Il me tarde de reprendre nos escapades entre basse et moyenne montagne.
    Pouvoir partager les impressions est un plus, bien que j'apprécie tout autant d'aller à mon rythme et de m'arrêter sans pression...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Thérèse. C'est vrai que cela démange quand les hivers sont trop longs et les printemps trop pluvieux. J'espère aussi pouvoir profiter un peu de cet été et de faire de belles randonnées. A condition que j'ai de l'énergie. Mais partir en haute montagne ne se fait pas seule. Il faut être accompagnée mais je choisis des compagnons de cordée silencieux. :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  17. On se sent des fourmis dans les pattes aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Martine et ça démange. :-)

      Supprimer
  18. Comme ta première photo est belle. C'est ainsi que j'aime la montagne !
    La seconde c'est autre chose .... Un couple en phase ... continuation d'un chemin .....
    Je t'embrasse et je te souhaite une belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Elisa des Alpes du Sud. J'étais sûre que cela allait te plaire. Je sais que tu aimes la montagne vierge, sans personne aux alentours, en communion avec la nature. Tes chiennes auraient été contentes de batifoler dans un tel lieu. La 2ème photo est plus intimiste et prise un peu plus bas dans la station, près des charmants petits lacs. Bises alpines et belle semaine à toi aussi.

      Supprimer
  19. la nature et l'amour, que demander de plus ? tes photos sont toujours tellement belles et tes paysages grandioses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emma. J'essaie toujours de capter quelque chose de beau dans mes photos. Merci de la visite.

      Supprimer
  20. La vie s'écoule partout: dans les arbres, les fleurs, les jardins, les potagers…..Et dans les cœurs. J'aime cette saison où l'énergie circule….Et je pars bientôt en vacances . Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Alors je te souhaite de douces vacances où que tu ailles, avec cette belle énergie. Tu vas faire de belles rencontres sans doute, aussi bien avec la nature qu'avec les autres. Bises alpines et prends soin de toi.

      Supprimer
  21. Chère Damalpine

    Les promesses de l'été
    Que tu décris avec douceur
    Me siéent
    Tu noous touches en plein coeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention quand même à ne pas faire une crise cardiaque. 😊

      Supprimer
  22. La montagne est si belle en été.*
    tes photos semblent contenir toute la joie du monde!
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai tellement attendue cette montagne estivale. J'espère pouvoir bien en profiter. Bises alpines.

      Supprimer
  23. C'est frais comme un bain de menthe! Et plein de douceur... Joli regard décidément :-)
    Bise de mer bleue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà bu du thé à la menthe, sucé des bonbons mais je n'ai jamais pris de bain à la menthe! Ce doit être rafraîchissant. 😊 Bises alpines.

      Supprimer
  24. Par paréidolie, j'aperçois nettement un coeur qui se dessine au flanc de la montagne,
    comme un message à ce couple d'amoureux paisibles.
    Le ciel est d'un bleu irréel.
    Tu vis dans un cadre vraiment merveilleux chère Dédé
    Bravo pour ce billet une nouvelle fois enchanteur
    Bises célestes évidemment ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui! Je vois le fameux coeur. Tu as l'oeil ma chère frangine du Sud. Je te souhaite plein de bleu dans son coeur comme le bleu de mon ciel. Bises alpines.

      Supprimer
  25. De la fraîcheur plein l'écran, je prends une bonne bouffée de cet air pur

    RépondreSupprimer
  26. La pureté des eaux, des sommets, des glaciers, de l'herbe si verte, et ce couple qui va son bonhomme de chemin , et donne une image du bonheur...
    Bises Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur est souvent tout simple. Bises alpines.

      Supprimer
  27. Bonjour, superbes photos, cette fois l'été est bien là, malgré une petite fraîcheur matinale qui n'est pas pour me déplaire, je te souhaite un bon week end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le souhaite ensoleillé et plein de belles surprises. Bises alpines.

      Supprimer
  28. Bonjour ma chère Dédé, ta première photo est magnifique, j'aime ce petit ruisseau et ces quelques fleurs au bord. L'été arrive gentiment. C'est tout à fait le genre de paysage que j'apprécie à la montagne en respirant le bon air et écouter le ruisseau chanter. J'aime aussi ta deuxième photo d'un couple profitant d'une belle journée. Tout est serein.
    Merci Dédé pour tes mots que j'ai toujours plaisir à lire.
    Beau week-end d'été et mes bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère dame du bout du lac. Il aurait fallu tremper les pieds dans la rivière mais je n'ai pas eu le courage. 😊 Je fais des photos sereines pour avoir moi-même de la sérénité mais cela ne fonctionne pas toujours. Bises alpines et bel été!

      Supprimer
  29. Des mots qui révèlent une très bonne observation et des photos splendides....Bref, la routine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne te lasses pas de la routine. 😁

      Supprimer
  30. Bravo et merci de nous partager ces si belles photos et ces impressions vives et tangibles... Et bien, que vos amoureux se baladent à loisir dans de si beaux paysages !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur aux grandes oreilles. Je vais passer le message aux amoureux. ;-)

      Supprimer
  31. J'aime quand les torrents dévalent les montagnes mais j'aime aussi le crissement des raquettes dans la neige et surprendre un chamois qui broute le lichen des arbres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout cela est bien sûr fort beau. ;-)

      Supprimer
  32. Au diable les douleurs ! gambadons !

    RépondreSupprimer
  33. prenons le temps de goutter à chaque promesse
    l'été n'en refleurira que mieux en nous
    comme il refleurit sur les sommets

    Écoutons gazouiller l'eau du torrent
    Regardons pousser l'herbe fraîche
    et gambader marmottes et bouquetins

    Les promesses nous conduisent
    d'année en année toujours plus loin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Madame l'alphabet. Merci d'évoquer les marmottes et bouquetins, animaux emblématiques de tout là-haut. Et tu as raison de dire que l'été fleurit en nous. C'est important de cultiver ses promesses et de les distribuer autour de nous. Merci pour ta belle poésie et bises alpines.

      Supprimer
  34. photos sereines et texte superbement bien narré
    Bon lundi

    RépondreSupprimer
  35. Entre hiver et printemps
    comme un ruisseau
    trouver son chemin
    vers la douceur de l'automne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascal. Avant de penser à l'automne, profitons déjà de ce bel été plein de promesses. Bises alpines le poète.

      Supprimer
    2. Je pensais à l'automne de la vie représenté par ce joli couple qui marche avec tant de sérénité ;-)

      Supprimer
  36. Je ne sais pas si on est beaucoup comme ça, mais quand la belle saison est bien installée, j'oublie l'hiver et les images de l'hiver ! Quand je regarde tes deux magnifiques photos, j'ai le sentiment que c'est comme ça toute l'année ... Profite un max, chère Dédé :-) avec des bises de la plaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Alors je ne suis pas tout à fait la même chose que toi car en avril, j'avais encore un mètre environ de neige devant la maison et je revoie très bien ces images. :-)) Mais je suis fermement décidée à profiter du bel été qui est enfin là, même si en altitude, les journées ne sont pas encore très chaudes et les nuits plutôt très fraîches. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  37. En route vers le renouveau -avec ces deux photos pleines de promesses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marchons gaiement! Merci de la visite ma chère Miss.

      Supprimer
  38. Bonjour Dédé, La chanson disait " Dieu que la montagne est belle"; elle l'est en toutes saisons, à toute altitude et pour avoir suivi ton blog, enneigé ou fleuri , elle nous promet toujours le renouveau. Tiens, après la sortie dans le Cantal, je vais aller promener mes godillots sur les hauteurs pré-alpines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors profite bien et fais le plein d'air pur.

      Supprimer
  39. Coucou ma Dédé !
    Quelle magnifique première photo !
    Tu as raison, le renouveau nous fait revivre, que ce soit à la montage ou en campagne.
    Elle est rarement blanche ma campagne mais qu'elle est triste l'hiver avec ses arbres défeuillus, sans fleurs, sans couleurs.
    Ici, après un mois de mai pas joli et Juin encore plus moche, voici du beau temps pour cette semaine, bien que le vent du nord souffle encore et toujours, il fait très chaud.
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Claude. Je trouve que la campagne en hiver peut avoir un certain charme. Foi de photographe. Ici aussi, nous avons eu une belle semaine avec beaucoup de soleil mais à 1650 mètres, le soir, il fait quand même bien frais. ;-) Bises alpines et belle fin de semaine ma douce.

      Supprimer
  40. "Tendre les doigts" et concentrer, votre texte nous incite à profiter de la belle saison. Vos deux photos me donneraient presque envie à marcher dans votre belle région, mais lentement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Lentement oui, mais parfois, c'est en marchant très lentement que l'on s'imprègne le plus de ce qui nous entoure. Merci de la visite!

      Supprimer
  41. Oh !! Je raffolerai toujours de tes photos de montagne♥♥♥
    Et ton texte est un hymne à toute cette beauté.
    Belle route estivale, Dédé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Fifi! Tu sais, la montagne est un beau sujet en soi, je n'ai pas fait grand-chose sur la première photo, si ce n'est essayer de cadrer comme il faut la rivière sur la gauche. Merci de la visite et bel été à toi aussi! Bises alpines.

      Supprimer
  42. comme le disait la chanson : "que la montagne est belle !"

    RépondreSupprimer
  43. petit coucou à la montagnarde… j espère que tu vas bien gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une nouvelle semaine commence. J'espère qu'elle te sera agréable. Bisous.

      Supprimer
  44. Bonjour
    C'est bien vrai que l'hiver la montagne est inhospitalière! Mais je trouve son visage changeant au fil des saison, incroyable et d'une beauté sans pareil!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison et il faut savoir lui laisser le temps de se parer de nouvelles couleurs et de nouvelles atmosphères. Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  45. Que ta montagne est belle!
    Que ces cœurs qui battent d'amble sont beaux!
    Beaux à en être jaloux.
    Bises ligériennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le poète de la Loire. Non, non, il ne faut pas être jaloux. Il y a assez d'amour pour tout le monde je crois. ;-) Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  46. Le grandiose panorama ensoleillé de la première photo m'incite à mettre un chapeau pour aller respirer un grand bol d'air frais de la montagne. Et puis je redescends vite fait au frais, et surtout à l'ombre ! sur le chemin longeant le lac où se promènent deux personnes que j'imagine être père et fille...
    Cet endroit ressemble assez aux chemins de halage de mes promenades préférées en bordure de Seine.
    Ici l'été est arrivé en fanfare avec des températures caniculaires que nous avons bien du mal à supporter, mon époux et moi. Aussi, tes photos me sont une respiration bienfaisante, tout comme la lecture de tes écrits.
    Belle saison estivale, chère Dédé, bises (pas très fraîches!) des Yvelines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tilia. Il s'agissait bien de Monsieur et de Madame sur la 2ème photo. ;-) Un joli couple qui traverse le temps et qui continue de faire des balades le dimanche.

      Tu sais, il a aussi fait très chaud en plaine la semaine passée et les températures annoncées pour aujourd'hui sont de nouveau caniculaires. Mais c'est vrai que là-haut, il fait un peu plus frais et il souffle une petite brise bienfaitrice. J'ai eu l'occasion encore hier d'y goûter. Néanmoins, crème solaire et chapeau sont obligatoires car le soleil est traître à ces altitudes.
      L'avantage de le montagne, c'est qu'il fait frais la nuit et cela n'a pas de prix. Je me rappelle quand j'habitais la grande ville, je détestais ces nuits durant lesquelles la chaleur était moite et empêchait de dormir. J'espère que vous trouverez toi et ton homme des bulles de fraîcheur, ici ou là. Je t'envoie déjà des bises alpines toutes fraîches du matin. ;-)

      Supprimer
  47. Bonjour Madame Dédé, avant d'aller chercher le pain à pied ce qui va me faire cuire, je viens prendre un peu de fraîcheur chez toi d'autant qu'il semble qu'un vent léger frise le lac plus sauvage que celui des Buttes Chaumont (je me souviens que tu m'avais déjà parlé du déjeuner avec Monsieur B en ces lieux, en quel restaurant déjà ? Celui qui est sous la rue Botzaris -le Rosa Bonheur- ou celui qui est plus à l'intérieur ? Que devient-il au fait ? Il n'aime pas la cohue et préfère les petits blogs intimes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dame du bassin parisien. Olala, je crois bien que c'est le restaurant que tu cites mais je ne me rappelle plus très bien. Il y avait de grandes fenêtres je crois. On avait ensuite fait quelques pas car Monsieur B. voulait me montrer la petite colline, sachant que j'aime...les montagnes. :-))
      Je n'ai plus beaucoup de nouvelles ces derniers temps mais avec lui, pas de nouvelles, bonnes nouvelles.

      Supprimer
  48. J'imagine que ta prochaine photo nous fera voir tes fleurs alpestres et généreuses. Le printemps est arrivé chez toi alors qu'il s'est enfui en plaine, faisant place à l'été à la chaleur étouffante et sèche...
    Bises du Bassin Parisien à toi en ce début de semaine !
    (Nous ne sommes pas à la même altitude mais au moins sommes nous au même jour et à la même heure)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je ne sais pas encore ce qu'il y aura sur ma prochaine photo. Tu sais, l'été est aussi arrivé en montagne. Mais heureusement, la petite brise du soir (assez forte ce soir car les orages ne sont pas loin) rafraîchit les nuits. Car en plaine, aujourd'hui, il faisait 33 degrés. Un peu chaud pour travailler.
      Bises alpines.

      Supprimer
  49. Bonjour, ah bon, c'est trop plat la Hollande ? !!! mdr ! ceci dit la campagne ne manque pas de charme, tout comme la ville d'Amsterdam que j'adore; je te souhaite une bonne journée, bisous

    RépondreSupprimer
  50. Ton texte est si joli! Oui, la montagne l'été, c'est autre chose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais la montagne est belle toute l'année. Bises alpines!

      Supprimer
  51. Coucou Dédé la petite nymphe !
    Je viens de confier le contenu de mon congélateur à ma voisine ; je ne crois pas avoir choisi le meilleur moment de l'année pour le dégivrer et le nettoyer. Te souviens tu de nos discussions à propos du dégivrage de ton frigo ?
    Ta cheffe est réchauffée, heureusement que tu ne dois pas partager la même chambre qu'elle en plus du bureau. Sais tu que trouver un compromis pour l'épaisseur de la couette, la fenêtre ouverte ou fermée est source de frictions ?
    Sinon, j'espère que tu as trouvé une nouvelle photo que tu as envie de publier. Tu pourras à l'occasion nous dire qu’elle est l'altitude que tu dois descendre puis gravir chaque jour de la semaine
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Ah oui, nous avions des conversations très intéressantes. :-))

      Quant à la fenêtre ouverte la nuit, l'épaisseur de la couette, ce sont effectivement des petits points de friction qu'il faut gérer. Mais finalement, je crois que nous sommes d'accord sur un point: la fenêtre ouverte en été rend l'atmosphère bien agréable et fraîche. Il y a juste les oiseaux qui se mettent à chanter dès 4h30 dans le mélèze tout près de la fenêtre qui nous gênent...un peu.
      Quant à la prochaine photo, elle sera zen. Bises alpines me belle.

      Supprimer
  52. on dirait bergson en marche nordique
    mais je suis pas sur

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour Dédé
    Revenu il y a peu d'un long vagabondage dans les pays du nord, je reprends le chemin des blogs amis et j'ai de quoi lire pendant quelques semaines... Ce court billet interpelle, quelle est la plus belle saison en montagne ? Je dirais après quelques instants de réflexion, celle que l'on vit. Pour le moment c'est l'été qui se termine avec ses alpages fleuris, dans quelques jours je dirai que c'est l'automne et ses couleurs dorées, plus tard ma réponse sera l'hiver avec la neige qui crisse sous les skis de rando et ensuite le printemps avec la nature qui revit.
    Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le vagabond du Nord. Tu as cent fois raison. Mais après un si long hiver, je dois dire que j'attendais avec impatience un peu de douceur. Je n'ai pas été déçue de cet été chaud mais je me réjouis de l'automne qui arrive gentiment. Bises alpines.

      Supprimer