vendredi 11 mai 2018

Bleu marin



Mon voyage commence là où les bateaux ne navigueront jamais et les vagues légères me conduisent à des rivages inconnus sur lesquels je m’échoue. 

Tu murmures quelque chose à mon oreille, des mots si doux que je me noie dans ton regard. Ta main saisit la mienne et tu m’enlaces tendrement sur la grève déserte qui n’appartient qu’à nous. Peignant d’amour ce paysage maritime, nous ne faisons plus qu’un sur la plage et dans une gerbe d’écume, nous voguons sur une vague erratique. Tumultueuse, notre traversée nous transporte aux confins du temps. 


Nous rejoindrons alors le monde des hommes, heureux, avec au creux de nos mains, un bleu marin éternel.  

Dédé © Mai 2018

121 commentaires:

  1. Un voyage au pays des rêves voguant sur la mer de la tranquillité, instant sublime qui transporte hors de l'espace et hors du temps
    Très bonne journée
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hors du temps et de l'espace, le temps d'une évasion. Bises alpines et merci de la visite.

      Supprimer
  2. Une très belle photo, pleine de douceur dans ces bleus qui se fondent entre ciel et mer.
    Un joli voyage dans tes mots aussi.
    Bise et bonne journée Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Une photo minimaliste mais qui me plaisait bien. A bientôt et bises alpines.

      Supprimer
  3. C’est beau l’amour...
    Quand il rime avec la mer.
    Profite de cette incommensurable chance :
    Un homme qui t’aime Et que tu aimes
    Je t’embrasse fort ma Dédé.
    Merci pour ce beau texte, qui me réjouit pour toi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Célestine. Certes, j'ai de la chance. Mais j'attise le feu, même si je suis en bord de mer. ;-) Bises alpines frangine.

      Supprimer
  4. bonjour Dédé toujours aussi romantique... et une bien belle image en +... gros bisous bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chris. Il faut parfois savoir laisser parler les sentiments. Bisous ma belle.

      Supprimer
  5. Beau cadeau que tu nous offres aujourd’hui : l’amour, la mer, les rivages inconnus, le calme et la paix. De quoi nous faire rêver... J’aime particulièrement cette nuance de bleu que tu as su saisir, totalement en harmonie avec ton texte : un bleu, qui est à la fois tendre, gris, vert et apaisant. Te souhaite de beaux moments, tendres et doux. Très belle journée, chère Dédé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Dad. Calme et volupté. Instants de grâce. Bises alpines ma chère.

      Supprimer
  6. Coucou Dédé.
    Je dois avouer ton texte(très jolie d’ailleurs) me perturbe un peu !
    Serais tu dans une impasse ?
    Gros bisous, Bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher. Dans une impasse? Nullement! Au contraire, je respire le vent du large à plein nez. Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
    2. Super un vogue au firmament...

      Supprimer
  7. Merci, Dédé, pour ce panorama qui me ramène au lieu où je me trouvais hier, dans ma Bretagne ...
    Loïc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Contente que la Ligurie te rappelle la Bretagne. :-) Ce n'est pas tout à fait la même mer quand même. ;-)

      Supprimer
  8. Ton texte et ta photo exultent de joie retrouvée dans sa plénitude. Douceur et joie d'être là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle. Il faut savoir profiter des beaux instants quand ils arrivent. Car parfois, ils repartent si vite. Bises alpines.

      Supprimer
  9. bonjour Dédé , ah oui une photo qui inspire le rève et ton texte le confirme ! merci c'est très bien écrit ! gros bisous beau weekend A + amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Bébert. Une photo somme toute assez simple mais qui fait son effet. Bises alpines et merci de la visite.

      Supprimer
  10. et toucher l'infini, l'espace d'un instant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'espace d'un instant ou de l'éternité.

      Supprimer
  11. Bonjour, merci pour ce joli texte, ah l'amour ! je te souhaite une bonne journée, bisous

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Dédé,
    Ton bleu est très inspirant...
    Ta photo est magnifique et l'on y plonge volontiers, happé par les mots qui l'accompagnent.
    Je t'embrasse.
    Belle journée de lumière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Leloo. J'ai tellement aimé cet instant où la mer et le ciel ne faisaient qu'un. Bises alpines et merci de ta visite.

      Supprimer
  13. Ravissant voyage, baigné dans de la tendresse. Tu surfes sur les vagues de l’amour, tu en emportes les écumes et dont j’en ressens même leurs embruns frapper à mon visage, tellement c’est si beau.
    Merci pour ta poésie qui m’enchante, Dédé
    Bisous chère amie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher poète. La mer m'inspire parfois tout autant que la montagne. Merci de tes mots et de la visite. Bises alpines.

      Supprimer
  14. Quel magnifique voyage, c'est tellement beau!!! Bise, bon vendredi dans la joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle. Je te souhaite une belle semaine qui s'annonce déjà, dans un beau printemps. Bisous.

      Supprimer
  15. Joli poème qui me rappelle quelques souvenirs lointains. Beau dégradé de gris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison. Il n'y a pas que du bleu mais également du gris. Belle fin de dimanche.

      Supprimer
  16. Quel beau voyage chère Dédé que l'amour accompagne ♥ et merci pour tes mots joints à cette très belle photo. C'est si doux!
    Belle journée avec du soleil dans le coeur et autour de toi.
    Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Denise. Un peu de douceur dans ce monde de brutes. On en a bien besoin. Bisous ma belle.

      Supprimer
  17. Nobody but you.....Mots et paysage à l'unisson dans ce petit vertige de l'amour!

    RépondreSupprimer
  18. Quelle tendresse et quel amour dans ce billet!
    Bisous,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein dis? :-) Que c'est beau l'amour! Bisous ma chère.

      Supprimer
  19. Osmose entre le ciel et l'horizon, osmose entre la mer et la grève ou deux êtres sont en parfaite symbiose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Osmose et symbiose riment. ;-) C'est vraiment de la prose.

      Supprimer
  20. "peindre d'amour le paysage, et ne faire qu'un" c'est si beau ma chère Dédé.
    Merci de me réveiller avec ta poésie teintée bleutée..où toutes les beautés se sont rassemblées pour nous.
    Douce journée.
    Bisou amical.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère. Parfois, je suis un peu poétesse. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
    2. Plus que tu ne crois, chère poétesse !! bonne fin d'après-midi à toi.
      Bises provençales.

      Supprimer
    3. D'accord. D'accord. 😊 bisous et belle journée.

      Supprimer
  21. quelque part on touche à l'immensité

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Dédé. Une très belle photo qui évoque l'infini de l'océan ... Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le Savoyard. Cela change de nos montagnes. :-) Il faut être ouvert d'esprit.

      Supprimer
  23. superbe sérénité retrouvée, paysage à savourer sans modération !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Croquons la vie à pleine dent. ;-)

      Supprimer
  24. Superbe message d'amour, comme je les aime.
    Rien n'est plus doux à nos cœurs enchantés que ces heures délicieuses bues à deux.
    Bises ligériennes... un peu humides ce matin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Etienne. D'habitude, c'est toi qui sais si bien parler de l'amour. Je m'y essaie de temps en temps. Buses alpines un peu chahutées par le grand vent du Sud.

      Supprimer
  25. Entre ciel et mer
    marcher la ligne d’horizon
    à la recherche du bonheur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre ciel et mer, la tête à l'envers et le coeur en émoi. Bises alpines mon ami le poète.

      Supprimer
  26. Homme libre, toujours tu chériras la mer.....(Baudelaire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la femme libre peut aussi chérir la mer? :-) Bises alpines mon cher cascadeur poète.

      Supprimer
  27. Réponses
    1. Ah non mon filou. Pas d'amertume. Juste l'écume.

      Supprimer
  28. Qu'il est bon se s'éloigner de temps en temps du monde des hommes !!Je le fais assez souvent et c'est excellent pour mon équilibre.Bon dimanche !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Je suis d'accord. Je fuis bien souvent le monde des hommes pour me retrouver, seule ou à deux. C'est si bon. Bises alpines et belle fin de dimanche.

      Supprimer
  29. Bonjour Dédé, l'union est parfaite dans ce beau texte, après on voudrait que ça dure une éternité...mais heureusement c'est le cas. Porte toi bien et à très bientôt ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que cela peut durer l'éternité? Je l'espère! Bises alpines mon cher ami photographe!

      Supprimer
  30. L'image est trompeuse, on ne s'attend pas au tumulte!
    C'est magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Anne. Un doux tumulte quand même. ;-) Belle semaine.

      Supprimer
  31. Quelle plénitude, quelle sensation d'immensité, quelle vastitude!
    (Oui, le mot existe, j'ai vérifié)

    (Merci pour ta lecture : titre corrigé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Miss. Et bien je viens d'apprendre un nouveau mot: vastitude
      Je vais le ressortir dans les soirées mondaines. ;-) Merci de ta visite et belle semaine à toi.

      Supprimer
  32. Lorsque l'on connait les montagnes, cet horizon est magique. C'est la plénitude et c'est fort beau.
    Ton texte est fort beau.
    Bon début de semaine. Bises des Alpes du Sud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa. Parfois, la mer m'inspire autant si ce n'est plus que la montagne. ;-) Surtout quand elle se confond avec le ciel. Merci de ta visite voisine des Alpes du Sud et bisous.

      Supprimer
  33. "Y a rien à faire
    Pour les naufragés volontaires
    Chevauchant une vague impérieuse
    Qui les berce
    Et les mène aux îles mystérieuses "
    L'eau est fraîche et généreuse aux corps brûlants, confiants et assoiffés d'amour et de volupté.
    C'est beau, sensuel et délicieux... :-) ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Madame. Quelle belle idée de citer cette chanson que j'ai eu plaisir à réécouter. Splendeur des rivages de l'amour, poésie nautique. Et bises alpines.

      Supprimer
  34. Toi aussi tu es dans le bleu...je ressens beaucoup de calme en regardant ta photo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Robert. Mon bleu est moins "pétant" que celui de ton papillon. C'est cela la nature, différentes nuances. Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  35. Des mots et une photo qui s'harmonisent si bien...
    Merci pour ce joli partage, Dédé.
    Grosses bises, et une belle semaine à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Françoise. J'aime bien partager ce qui me met en joie. Bises alpines et belle semaine aussi.

      Supprimer
  36. Ce texte ma fait penser à celui-ci :


    Liberté sur parole

    Sur sa tige de chaleur se balance
    La saison indécise
    Là-bas
    Un grand désir de voyage agite
    Les entrailles glacées du lac
    Des reflets chassent là-haut
    La rive offre des gants de mousse à ta blancheur
    La lumière boit la lumière dans ta bouche
    Ton corps s'ouvre comme un regard
    Comme une fleur au soleil d'un regard
    Tu t'ouvres
    Beauté sans appui
    Un clignement
    Tout se précipite dans un oeil sans fond
    Un clignement
    Tout reparaît dans le même oeil
    Le monde brille
    Tu resplendis à la limite de l'eau et de la lumière
    Tu es le beau masque du jour.

    Octavio Paz, extrait de Liberté sur parole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mister K. Je voulais dire un peu la même chose que ce cher Octavio mais lui a vraiment la manière. ;-) je m'incline devant tant de poésie et "vais me rhabiller". :-))
      Bises alpines et belle semaine l'ami des mots.

      Supprimer
    2. Oh, j'avais compris ;-)
      L'atmosphère de ton texte n'avait rien à lui envier !

      Supprimer
  37. tout en douceur ces bleus...j'aime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peintre tout doux qui fait de la douce peinture.

      Supprimer
  38. Coucou Dédé !
    Que puis-je dire de plus, moi qui arrive après tout le monde.
    J'aime bien ton bleu marin en photo et en mots.
    Bises campagnardes, ensoleillées mais frisquettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Claude. Mais non, tu n'arrives pas après tout le monde. Regarde, il y a des gens qui arrivent après toi! :-) Merci pour la visite et ton appréciation du bleu marin. Bises alpines très frisquettes.

      Supprimer
  39. Bonjour Dédé,

    J'étais venue te dire que tu étais bien abonnée à ma news et je découvre un nouvel article chez toi dont je n'ai pas reçu la new non plus alors que je suis abonnée. Ta photo est superbe, elle inspire le calme et la sérénité. J'aime ces tons qui se confondent pour ne faire qu'un.

    Bises et bon après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Caroline. Nous sommes donc à égalité! :-)) Merci pour ton avis concernant la photo, minimaliste certes mais que j'ai eu grand plaisir à faire. Bises alpines et belle suite de semaine.

      Supprimer
  40. Beauté minimaliste d'où émanent calme et sérénité et bravo pour ce texte subtilement écrit et avec beaucoup de délicatesse.
    Bonne journée et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté simple est parfois la plus belle. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  41. Brume marine
    En nuances de bleu
    pour dire un rêve oublié
    Dans le vent des nuages
    Ou la dentelle d'une vague

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie. J'admire les gens comme toi qui arrivent à faire de la poésie presque d'un claquement de doigt. Merci et bises alpines portées par le vent et la douceur d'une vague.

      Supprimer
  42. perdu dans le bleu de tes yeux
    tu nages en brasse coulée
    tandis que je me noie
    dans un bonheur azur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Madame l'alphabet. Je disais à Marie plus haut que j'admirais les personnes qui savent écrire de la poésie. J'essaie parfois de m'y mettre mais j'ai bien de la peine alors j'apprécie de lire tes mots qui sonnent joliment et résonnent dans mon texte. Bises alpines.

      Supprimer
    2. Surtout ne doute pas que ta prose soit poétique, elle est fluide et belle et s'accorde parfaitement avec la beauté de tes photos.

      Supprimer
  43. Ne pas oublier de faire perdurer la traversée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Thérèse. J'ai prévu des vivres pour plusieurs mois. ;-)

      Supprimer
  44. Bonsoir Dame Dédé,

    Que votre tableau à deux soit empli de vastitude, d'intensité, et de chaleur.

    On prétend que le bleu est couleur d'esprit. Vous en avez à foison, il est vrai.

    Très bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Monsieur aux grandes oreilles. Voilà que vous êtes en retard sur mon billet. J'attendais de voir arriver le bout de vos oreilles. Je me suis demandée si la chute brutale des températures ne vous avait pas poussé dans un terrier profond pour vous réchauffer et vous protéger de la neige. Mais non, vous êtes là, vaillant et fringuant.
      Quant à mon esprit, je ne sais, il va et vient, le petit coquin. ;-) Bises alpines et belle soirée.

      Supprimer
  45. Que se passe-t-il dans cet espace dilué entre ciel et mer ? Peut-être un vaisseau s'y est-il éloigné et est tombé de l'autre coté de la Terre, qui est plate ? En général le soir c'est le soleil qui se faufile à cet endroit avant de disparaître et éteindre le jour.
    L'oreille, puis l'oeil lorsque les mots sont susurrés... Et puis la main et puis plus, alouette, alouette gentille alouette !
    Bonne fin de semaine Dédé, j'espère que tout va comme tu veux dans la plaine (tu es dans la plaine en journée ?) Bises du Bassin Parisien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vaisseau spatial s'est transformé en sous-marin et sillonne dorénavant toutes les mers du globe. ;-) Et tout cela sous les chauds rayons du soleil. (j'ai une imagination débordante aujourd'hui).
      Et je reprends la petite chanson avec toi: "alouette, gentille alouette"!
      Effectivement en journée, je suis en plaine. Je descends de plus de 1000 mètres le matin et je remonte à l'alpage le soir. Je dois dire que cela me fatigue beaucoup. Bises alpines et merci de la visite.

      Supprimer
  46. avec un peu de plage c'est quasiment ma photo du jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les grands esprits sont faits pour se rencontrer. :-))

      Supprimer
  47. Bonjour, en ce moment c'est bleu ciel, et ça fiat du bien! je te souhaite une bonne journée, et un bon w end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bleu mais bien orageux sur ma région. Et j'ai même vu de la neige en début de semaine. Mais où est le printemps? Bises alpines.

      Supprimer
  48. La mer est éternel tout comme l'eau et le vent. Merci Dédé !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou et bienvenue ici Jerry. Tu as raison. Et nous sommes mortels donc il faut profiter!

      Supprimer
  49. un petit coucou à ma montagnarde… bizzz

    RépondreSupprimer
  50. Alors Dédé c'est me week end sera t il comme en France un peu à rallonge ??
    Je te le souhaite excellent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le barbu. Oui. Il est prolongé et c'est tant mieux. Suis trop fatiguée. Bisous.

      Supprimer
  51. Eloge de la simplicité... Et de très beaux mots d'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois rien ne vaut la simplicité face aux choses compliquées.

      Supprimer
  52. Un bleu marin qui tend un peu vers le gris couleur nostalgie!

    RépondreSupprimer
  53. Quand le bonheur est là que désirer de mieux que ces instants magiques !
    Bises Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut saisir le bonheur quand il arrive car parfois il est très pressé.

      Supprimer
  54. Belle semaine à toi également :)
    Merci pour ton passage !
    Bises

    RépondreSupprimer
  55. tu as de bien jolis visiteurs dis moi… mais… encore de la neige ? t es à quelle altitude au juste ? allez je t ai reconnue t es la fée des neiges incognito… bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est tombée. Mais heureusement elle n'a pas tenu. J'habite à 1650 mètres. ;-)

      Supprimer
  56. là ou la mer finit le ciel commence mais on ne sait jamais vraiment ou la mer finit de même que l'on ne sait pas le jour où l'amour commence

    RépondreSupprimer