vendredi 25 octobre 2019

La montagne et le miroir



La montagne, altière, se mirait dans le bleu intense du lac. Même les sapins et les mélèzes n’osaient plus chuchoter entre eux, de peur que la surface du miroir ne se ride et que la montagne ne se fâche en croyant voir sur sa peau une fissure insoupçonnée jusqu’alors.

Debout devant l’eau tranquille, j’ai cru un instant qu’il me serait plus facile de grimper au sommet en plongeant silencieusement dans les eaux dormantes, comme une sirène d’altitude, insensible au froid mordant de l’étendue profonde. Toucher le ciel en se penchant sur la terre, voilà qui semblait si simple.

La montagne jouait la belle avec l’onde limpide et silencieuse et j’assistais à leur délicieux verbiage dont le sens profond m’échappait pourtant. Alors, afin de mieux sentir les vibrations de l’instant, je poussai le tronc qui dormait sur le rivage. Sentant autour de ses vieilles branches mortes la vie revenir, il se transforma en vaisseau invisible et je me suis perdue définitivement dans ce décor alpin. 


"Quand on a marché deux heures dans une montagne, on est plus intelligent".   
Coline Serreau

Dédé © Octobre 2019

120 commentaires:

  1. Magnifique évocation de la nature comme un tout, où se confondent les éléments, et où, oui, tout semble simple.

    À peine un léger nuage, où est-ce une tache de sable dans le lac qui se reflète dans le ciel?

    Bonne journée Dédé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Colo. C'est pour cela que quand tout est compliqué dans notre tête, il faut prendre du recul et partir se balader dans la nature qui nous entoure. Ses vertus thérapeutiques sont prouvées. Quant au nuage, je ne sais, peut-être l'écharpe perdue d'une sirène. Bises alpines.

      Supprimer
  2. .....Ta montagne est si haute, si belle dans son silence tranquille, qu'elle étincelle sans borne vers l'infini, ........ses crètes si pures, son ciel si bleu sans guipure brodée, qu'elle devient miroir diamenté où se glissent toutes les beautés naturelles...
    merci chère Dédé pour ta poésie matinale pas encoeur argentée de neige, d'où je m'évade pourtant volontiers...
    douce journée, et heureux week-end.
    bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Den. Il a neigé là-haut depuis que j'ai pris cette photo. L'automne avance pas à pas et nous conduit gentiment à l'hiver. Merci de ta visite ma poétesse provençale et bises alpines.

      Supprimer
  3. ce paysage fabuleux et ta façon inimitable de le transcrire... je suis sous le charme... pour l épisode méditerranéen, pas de soucis par ici... je suis dans un village perché, de plus tout en haut du village, et dans une vénérable maison de plus de cent ans comme savait les faire les anciens... tant qu'il n y aura pas de glissement de terrain je suis tranquille... merci d'y avoir pensé, bonne journée gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chris. J'ai de la chance d'habiter si près de la nature et de pouvoir m'y échapper régulièrement. Quand j'habitais en ville, ce n'était pas tout à fait pareil.
      Pour l'épisode méditerranéen, heureusement que tu es bien à l'abri dans ta vieille maison. Il doit être faire frais l'été. Bises alpines et belle fin de semaine.

      Supprimer
  4. Il y a toujours quelque chose d'un peu vertigineux dans tes écrits, une naturalité doucement mêlée de fantastique...
    Jolie façon de commencer la matinée :-)
    Bises de jour qui se lève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello. Mais la vie est fantastique! ;-) Il faut savoir en déceler la magie même quand tout nous paraît si sombre. Contente que tu aies bien commencé la matinée, ici, le brouillard traîne sur les sommets. Bises alpines.

      Supprimer
    2. Aaargh, j'ai oublié un mot... "conte fantastique", pfff, ce que c'est que de se laisser distraire par le jour qui monte dans le jardin ;-)

      Supprimer
  5. Coucou Dédé.
    Vvooouuuuu,,, stupéfiant!
    C'est dans un tel miroir que Narcisse noya!
    La composition est parfaite avec le premier plan!
    Bises.
    Ires bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Daniel. Je n'ai pas vu Narcisse se mirer dans le lac mais je te crois. :-) Merci pour le compliment concernant la photo, j'ai bien dû prendre une cinquantaine de photos pour arriver à celle-là. Bises alpines et bon WE.

      Supprimer
    2. ne pas dévoiler ton secret ! :)))

      Supprimer
  6. C'est si beau, Dédé. Un moment de grâce...

    Je t'embrasse

    ANNE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Anne. C'est aussi ce que j'ai ressenti en regardant ce paysage. J'y suis restée longtemps à prendre des photos et à m'imprégner de l'atmosphère de cet automne naissant. Bises alpines.

      Supprimer
  7. Ce matin pas forcément la forme... J'ouvre ma BAL et me voilà sourire aux lèvres à profiter des bienfaits de Dame Nature avec un bain vivifiant et matinal grâce a toi ! Livre au creux de ce lac de montagne dans la douce poésie de tes écrits, je n'ai vraiment plus envie de retourner à ma triste réalité .... Biz Lyne
    PS : connais tu ce blog lus-passion.over-blog.com ? Encore un amoureux de la nature.... Mais il ne met pas de jolis textes comme toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lyne. J'espère que tu vas garder ce sourire aux lèvres toute la journée ma belle et que ton quotidien n'est pas trop difficile. Je t'embrasse et vais aller regarder le blog que tu me donnes en référence. Prends soin de toi.

      Supprimer
  8. Mille fois bravo, Dédé, à la fois pour la photographie, superbe, on croirait appartenir au paysage, et pour le texte, qui nous convie à la rêverie et à l'apaisement. On te lit, on expire et on se sent étonnamment bien. Splendide journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité longtemps entre cette photo en couleurs et une autre en N&B, peut-être plus dramatique, à la Ansel Adams (que j'admire beaucoup). Rêverie et apaisement, j'en ai bien besoin ces temps-ci. Bises alpines et beau WE.

      Supprimer
  9. La montagne est si belle que, arrivé à son sommet, on se sent plus léger, comme vidé de toutes les charges de la vie
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Claude et même si les ascensions sont parfois difficiles et douloureuses, quel plaisir d'arriver au sommet. Merci de ta visite et bises alpines.

      Supprimer
  10. Comme Anne, la grâce, le moment suspendu... Merci!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,
    Une variation très personnelle , bien loin du narcissisme , sur le miroir des eaux et qui fait écho merveilleux au ressenti devant le silence mystérieux de la photo.Bercée de mythologies dans mon enfance , j'aime beaucoup ton texte et le plaisir que j'ai eu à le lire m'a rappelé ma découverte de L'Eau et les Rêves de Bachelard ...
    Merci pour cette délicieuse évasion .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien voilà que tu me donnes envie de trouver ce livre de Bachelard que je n'ai jamais lu. Merci Sophie pour cette référence et pour ton passage ici. Bises alpines.

      Supprimer
  12. Coucou ma Dédé
    Magnifique reflet ! Et quelle photo !
    Gravir une montagne en sautant dans l'eau, une façon facile d'arriver au sommet, mais moi les profondeurs de l'eau ça me fait peur et comme je ne peux gravir, je reste en bas et j'admire.
    En tous les cas le miroir dit à la montage qu'elle est bien la plus belle.
    Trouvé mes coms et tes réponses.
    Belle journée et bises d'automne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude. Je te l'accorde. Plonger dans ces eaux-là n'est pas sans risque à cette saison et même en plein été. Je ne l'aurai pas fait. Alors rester au bord et admirer, c'est une belle option. Bises alpines.

      Supprimer
  13. Coucou Dédé,
    Comme toujours, j'ai aimé m'imbiber de tes mots et revenir ensuite sur cette magnifique photo.
    La montagne a tout de même quelque chose de très spécial qui résonne en moi.
    Merci pour ce très beau moment.
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Pascale. La montagne pour moi, c'est mon terrain de jeu. J'y suis née et sans doute que je vais y finir ma vie. C'est pour cela qu'elle me fait autant de bien. Merci de ta visite et bises alpines.

      Supprimer
  14. C'est grisant, comme image, celle de ton texte et celle de la photo. On en a les joues toutes fraiches!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Edmée. Je vais lancer une nouvelle marque de cosmétiques pour donner des joues fraîches avec un beau teint. ;-)

      Supprimer
  15. Magnifique montagne, narcissique à juste titre. Il y a tant de jours de l'année où le miroir lui renvoie des ridules dévalorisantes... jalousie du ciel et des éléments ?
    Merci et bravo pour cet ensemble charmant - bises et bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagine un canard qui aurait pu venir ternir la surface de l'eau. La montagne n'aurait pas du tout été contente. ;-) Bises alpines et belle fin de semaine.

      Supprimer
  16. Quand l'eau flirte avec le ciel, le respect s'impose
    et vogue les sentiments sur la souche endormie
    doux instant de plénitude !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Madame l'alphabet. Oui, instant de plénitude. Il a été difficile de m'en aller. Bises alpines et merci pour ta poésie.

      Supprimer
  17. Un bel homage à Dame montagne.
    C'est beau comme un rêve où je me suis plongé tout entier... avec au fond de moi une belle envie d'évasion, alors que je vais "enfin" rentrer chez moi.
    Bises d'Orléans où la Loire ronronne aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention poète. L'eau est froide. Sèche-toi bien quand tu sortiras du lac. ;-) Bon retour chez toi et bises alpines.

      Supprimer
  18. Ton "délicieux verbiage" à toi est pure poésie.
    Tes jeux de miroir en bleu intense sont fabuleux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miss. Il faut remercier la nature je crois. C'est elle qui a tout fait. Bises alpines.

      Supprimer
  19. Merci Dame Dédé, pour autant de rêveries et de beautés...

    Si la vie pouvait ressembler à cette perfection naturelle...

    Quant à atteindre le ciel en rejoignant la terre, voici un sujet des plus philosophiques. A méditer ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie n'est pas un long fleuve tranquille Monsieur aux grandes oreilles. Vous le savez. Il faut savoir prendre toutes les belles choses qui nous sont données en cadeau et avancer le long du chemin. Quant au chemin entre le ciel et la terre, je vous laisse disserter et je récupère votre copie dans 4 heures. Bises alpines.

      Supprimer
  20. Bonjour Damalpine
    Bravo !

    UN très beau texte subtilement décalé,
    et ce plongeon miroir que tu nous offres y gagne en profondeur...
    Loin des clichés et des évidences,
    l'attitude sereine de la sirène d'altitude
    nous transporte et nous fait réfléchir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la fameuse sirène! Je te souhaite de la rencontrer un jour. 😊 bises alpines

      Supprimer
  21. Je rentre d'une semaine en montagne. Les lacs, miroirs naturels, se méritaient. L'effort était accentué par l'altitude, l'émotion allait de pair. J'aurais aimé savoir parler de cette dernière comme tu le fais si bien mais les mots restent figés dans mon cœur. Le souvenir, lui est bien vivant et me transporte à la lecture de ton post.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous en parle si bien Chinou de ces montagnes,
      du bout de tes pinceaux
      tu fais renaitre en nous
      lumière et émotions.
      ;-)

      Supprimer
    2. L'important ma chère, c'est de garder les souvenirs intacts au fond de son coeur. Bien au chaud. Merci l'artiste de ta visite.

      Supprimer
  22. bonjour Dédé , ah oui ton cliché et cette montagne en reflets waouh j'aime +++++++++++++++++++++++++ ! et ton texte on s'y prendrait au jeu
    moi j'aime l'eau alors je préfère aller sous l'eau que de monter dans la montagne , comme toi hi hi ! merci un régal de regarder ta photo +++ de mn
    gros bisous beau weekend a+ merci ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention aux requins mon cher Bébert. 😊 bises alpines

      Supprimer
    2. hi hi hi merci Dédé , ah cette photo je peux le regarder ++ de temps ! je laisse ton blog ouvert et comme ça je regarde + de fois dans l'am
      gros bisous merci pour tes coms A+ belle semaine ici temps gris !!!

      Supprimer
    3. Bonne idée de laisser mon blog ouvert mais fais attention à ne pas laisser l'ordinateur dans un courant d'air, mon blog pourrait attraper un rhume. :-)) Bises alpines.

      Supprimer
    4. hi hi hi gros bisous a+ belle soirée

      Supprimer
  23. Miroir mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle?"
    Ah s'asseoir une fois arrivée et tout oublier pour se noyer l'esprit, en toute communion.
    Divin message pour le week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thérèse. Belle halte au bord de mon lac. Bises alpines du dimanche presque soir.

      Supprimer
  24. Bonsoir Dédé. Il a neigé en altitude il y a quelques jours et puis le soleil est revenu et le front de neige est remonté, et il a neigé de nouveau et une fois encore le soleil a fait remonter la neige, mais bientôt elle gagnera le combat ! Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La neige va s'installer bientôt. Le temps change! Bises alpines.

      Supprimer
  25. Bonsoir chère Dédé,
    Cette image, si paisible, si brillamment colorée a quelque chose de magique. Et le reflet est parfait, entre ciel et terre, on se tromperait, en effet...
    Bises bretonnes (en ce moment)
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suspendus entre ciel et terre, on y est bien. Bises alpines.

      Supprimer
  26. Sentir la montagne
    vibrer en soi
    comme un reflet
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les reflets sont magiques mon cher Pascal. Tu le sais. Bises alpines.

      Supprimer
  27. J'aime quand texte et image se répondent. Bravo pour les deux !

    RépondreSupprimer
  28. Dédé j'ai souvent caressé des nuages en me baignant dans les lacs de montagne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu es un grand poète et que tu sais caresser les nuages dans le sens...du poil. 😊

      Supprimer
  29. Je ne sais pas si on est plus intelligent, mais on se sent nettement mieux !
    Bon week end !

    RépondreSupprimer
  30. magnifique photo! les mélèzes sont déjà jaune? mes dernières impressions de montagne, le col du saint bernard au début de ce mois...avec des tapis rouge-orange... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Les mélèzes sont jaunes maintenant et avec le froid qui est annoncé les jours prochains, ils vont peu à peu perdre leurs aiguilles. Bises alpines.

      Supprimer
  31. Quelle vue magnifique ! Tu en as bien de la chance !! Je suis un citadin qui aime la nature. A moi les bouchons, l'air pollué, la foule …..Heureusement à deux km d'où j'habite il y a trois grands lacs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Oui, j'ai de la chance d'habiter dans un endroit proche d'autres endroits merveilleux. Je ne pourrai plus vivre en ville. Mais je comprends qu'il y ait plein d'avantages à le faire. Si je ne me trompe pas, tu as un beau jardin pour te ressourcer et tant mieux si les lacs ne sont pas loin.

      Supprimer
  32. Bonjour, très jolie photo et texte, c'est vrai que l'au attire irrésistiblement; je ne vois pas en quoi marcher en montagne rend plus intelligent, tu pourras peut être éclairer ma lanterne ! je te souhaite un bon week end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. Sans doute que Mme Serreau parlait de l'intelligence émotionnelle. Quand on est en montagne, on s'ouvre l'esprit, on regarde ce qui nous entoure et cela nous permet de nous décentrer. Et le fait de nous décentrer nous permet ensuite de mieux s'ouvrir aux autres. Voilà comment je comprends cette citation. Bises alpines.

      Supprimer
  33. La belle, la splendide image de ces reflets et de cette vie que la montagne nous offre si généreusement !
    méditer devant un tel tableau ne peut faire que du bien au corps et à l'âme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que je recommence la méditation. Se connecter au grand tout, c'est primordial.

      Supprimer
  34. La montagne, ses dentelles de roches et ses miroirs de lac!
    Que de beauté à contempler...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La montagne est pour moi une source inépuisable de bonheur. Merci de la visite.

      Supprimer
  35. je viens faire un petit tour à la montagne pour te faire de gros bisous

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour Dédé,
    Heureuse que de découvrir tes belles montagnes. Oui, le reflet des cimes dans un lac est toujours pure merveille.
    Je m'extasie toujours devant. Mais attention, il ne faut pas le moindre souffle afin que "des rides" ne se forment sur l'eau.
    Tu rêves de grimper au sommet. Oui, le dénivelé est un peu important mais plonger dans l'eau glaciale c'est un coup pour mort. Tu imagines la température ? ...
    Merci pour cette belle photo. Partir en randonnée est un grand bien-être pour l'esprit. L'effort est là et souvent au début on souffle et on se demande si on est bien raisonnable. Puis lorsque l'on arrive à un niveau c'est l'extase. Je pense aussi que l'on oublie le quotidien car il faut faire attention aux endroits où l'on met les pieds.
    Bon début de semaine. Bises des Alpes du Sud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa. Et si on met une bonne combinaison, tu ne penses pas que plonger dans l'eau peut être possible? ;-)

      Il y a des fois, quand je pars en randonnée, je n'ai pas du tout la motivation. Puis au fur et à mesure de l'avancée, les poumons se remplissent d'air frais et c'est l'enchantement qui arrive peu à peu. Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  37. Bonjour Dédé, ta photo est merveilleuse et voir la montagne se fondre dans l'eau est de toute beauté. Même, le petit nuage ne voulait pas être en reste, il a trouvé une belle place au fond de l'eau. Merci pour la magie de ta photo, c'est si beau tout comme tes mots.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel coquin ce petit nuage! Il voulait devenir célèbre. :-) Bises alpines et merci de ta visite.

      Supprimer
  38. Bonjour Dédé, alors déjà qu'une montagne avec des couleurs extraordinaire procure son lot d'émotions, si on y rajoute un miroir c'est un beau miracle. J'adore ce type d'image en admirant en silence pour ne rien rater. Merci et bravo Dédé !
    Bises de l'Isère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut alors, je ne fais pas de bruit pour que tu puisses t'imprégner du silence de la montagne. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  39. je crois que cet été pour mes congès je vais partir en Suisse. Ca me fait rêver tous ces paysages.
    Où se cache t-elle Dédé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Laurent. La Suisse est petite, tu arriveras facilement à me trouver. :-)

      Supprimer
  40. Quelle parfaite symétrie horizontale !
    La nature a du génie. Et la partie sombre évoque la plume avec laquelle tu nous régales de ta poésie descriptive.
    Bravo chère Frangine !
    C'est de la bonne !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Oh que oui! La nature a du génie et sait se faire encore plus belle quand je sors mon appareil de photo. Merci de la visite et bises alpines.

      Supprimer
  41. Plus intelligent, je ne sais pas, mais plus heureux c'est sûr. Belle et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain mon cher Bernard. Belle suite de semaine.

      Supprimer
  42. Bonjour Dédé magnifique cette photo , ce lac et ce reflets j'adore , téléporte moi là bas =D Magnifique texte je me perderait bien dans se décor alpin :) , j'espère que tu vas bien , merci de ton passage , oui la récompense est toujours au bout en montagne :) , bonne journée à toi , amitié d'Auvergne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Steph. Pas toujours facile de partir en randonnée mais la récompense est toujours au bout du chemin. Et là, c'est le bonheur à l'état pur. Merci de ta visite et bises alpines.

      Supprimer
  43. Bonjour, merci pour té réponse, j'avoue que je n'ai même pas cherché à comprendre, ça ferait un excellent sujet de philo ! je rêve d'un ciel aussi bleu, ces jours ci c'est craspouille, je te souhaite une bonne journée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. "Craspouille"? Je vois à peu près ce que cela veut dire. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  44. lumineuse photo et mots.
    Bonne soirée Dédé

    RépondreSupprimer
  45. si beau dans un sens et dans l'autre, site merveilleux.

    RépondreSupprimer
  46. Miroir mon beau miroir... belle photo. Je m'en vais vite chercher une montagne pour me hisser vers l'intelligence évoquée par Coline Serreau. Mais est-ce possible ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut peut-être une très haute montagne? Style Everest? :-))

      Supprimer
  47. Voici le modèle type du beau cadrage de photo de paysage avec le premier plan de la rive et le bois gisant qui donnent l'échelle et la perspective.
    Ton texte donne le ton de l'ambiance, il est vrai que les arbres semblent au garde à vous, impressionnés par la grandeur de l'instant où tu t'es arrêté juste là figeant tout par ta présence et ta photo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais le temps que j'ai passé à cadrer cette photo. J'avais pris d'autres photos de plus haut quand j'ai vu ce tronc d'arbre sur le bord, alors je suis descendue au ras de l'eau.

      Supprimer
  48. Me voici enfin chez toi. J'ai été très prise par des événements prévus et imprévus. Là j'ai un petit peu de mal à me concentrer car Pat est en ytrain de faire un interview téléphonique avec le haut parleur pour pouvoir écrire. J'entends parler de franchise, d'affiliation, de la croyance et de l'exigence des entrepreneurs etc. Bah là là ! Je crois que je préfère le babil de Miss Zouzou et de la Petite P !
    Il faisait très beau là haut où tu étais ; aujourd'hui au pays des collines je suis dans les nuages qui ont trempé la terrasse couverte et gomment la vue.
    Bon Ouikend à toi, même si ce jour de Toussaint ne te donne pas de congé supplémentaire cette année
    Grosses bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le babil d'un enfant vaut tout l'or du monde. ;-) Oui, il faisait beau là-haut mais c'était déjà il y a quelques semaines. Maintenant je pense que les mélèzes doivent être tout jaunes. Quant au WE, il se prolongera un peu la semaine prochaine. Merci et bises alpines.

      Supprimer
  49. petit coucou de fin de semaine... bonne soirée gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Suis en vadrouille donc moins sur les blogs. Bisous.

      Supprimer
  50. Magnifique paysage doublé et superbe photo, avec la branche juste posée là où il faut.
    Par contre pour y plonger, je préfère éviter. D'abord ça ferait des rides sur le miroir et ce serait dommage... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je te prête ma bouée en forme de canard? Merci de la visite et bises.

      Supprimer
  51. Coucou Dédé,
    Quelle merveilleuse évocation de la montagne imaginée en fée narcissique, tu nous contes là.
    Les eaux, surtout les eaux dormantes, sont les demeures de la mémoire. En se mirant dans le lac, la montagne y retrouve tous les secrets de son passé.
    Et Dédé, quittant ses habits de Dame du Lac rêveuse, s'envisage un instant en costume de Mélusine se recoiffant devant le miroir aquatique, avant de naviguer vers ses chers sommets.

    Merci Dédé pour ce moment poétique, bises franciliennes (brumeuses et bruineuses !) et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tilia. Il faut que je fasse plus attention à tes commentaires qui ont tendance à être un peu capricieux sur la blogosphère! Tu me pardonneras si je te réponds aussi tard. La montagne est très narcissique, elle n'en fait souvent qu'à sa tête, emportant en son sein celles et ceux qui ne savent pas s'y prendre avec elle et qui bravent trop les dangers pour devenir célèbres. Quant à moi, je navigue toujours en tenant bien la barre quand je monte au sommet. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  52. Un paysage de toute beauté et sérénité. Je comprends qu'il t'ait inspirée, ma chère Dédé. :-)
    Chez moi, la maison s'est vidée, et a retrouvé son calme. Je dois dire que cela fait du bien, même si les jours passés avec mes enfants et petits-enfants n'ont été que des moments de joie.
    Belle fin de journée, et belle semaine à toi, Dédé. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de la visite ma chère Françoise. Passer de bons moments en famille n'a pas de prix. J'espère que tu as bien profité. Bises

      Supprimer
  53. symétrie parfaite, beauté absolue . "j’ai cru un instant qu’il me serait plus facile de grimper au sommet en plongeant silencieusement dans les eaux dormantes, me rappelle ce passage de J.Giono, Manosque : "Quand on se penche sur ces trous d'eau, on voit d'abord le monde renversé des arbres et du ciel. Là, j'ai compris pourquoi les jeunes filles se noyaient : c'est la porte d'un pays, c'est un départ ; sous l'eau sont des nuages, et des arbres, et des envols d'oiseaux, et des fleurs. Un peu de courage, même pas du courage, laisse faire le poids de cette chair ... "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Emma. En te lisant, je me dis qu'il faut vraiment que je me penche sur Giono une bonne fois pour toutes. Bises.

      Supprimer
  54. calme et beauté ressort de ce paysage de montagne

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour Dédé, "Toucher le ciel en se penchant sur la terre" voila qui est un bon leitmotiv pour vivre en parfaite sérénité avec soi même et la nature et se dire que la montagne est belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Jerry. Il faut être un peu équilibriste dans la vie. ;-)

      Supprimer
  56. Dire que c'est "Magnifique" parait tellement banal devant la force et la beauté qui se dégagent de ton image.
    Merci Dédé de partager les splendeurs que tu côtoies et que tu aimes.

    RépondreSupprimer
  57. bonsoir Dédé , oui j'aime toutes tes photos que je viens de survoler avec plaisir ! mais là évidement hi hi j'aime ++++++++++++++++++++ !
    merci ... gros bisous belle semaine a +

    RépondreSupprimer