vendredi 10 septembre 2021

Immensité

 


Je constate, au fil du temps, que c’est toujours vers la montagne que je reviens, indubitablement, sans concession. Elle est silence même si les insectes butinent en vrombissant, si le vent apporte le bruit léger des ailes du rapace juste au-dessus du sentier, si les fleurs chantent des mélopées suaves remplies de sucre et de senteurs qu’on ne peut nommer. Ses paysages, équilibrés et merveilleux, chantent la vie.

Bien timide cette année, l’été bondit enfin en ce mois d’août, avec ses couleurs, ses parfums capiteux et les vaches, plus bas dans la vallée, font retentir leurs cloches pour célébrer l’herbe fraîche ondulant enfin sous les rayons du soleil.

Dans cette profusion de sensations et le cœur en fête, je me surprends, ce jour-là, à vouloir devenir un bouquetin, fier équilibriste des falaises, pour gambader sans fin sur les sommets. Ainsi transformée, je contemplerai le monde avec mon œil d’or, au-dessus des remous terrestres et plus rien ne m’atteindra, dans cette immensité que l’homme ne pourra jamais dompter.

 Dédé © Septembre 2021

110 commentaires:

  1. Bonjour cher "bouquetin, fier équilibriste des falaises"... je comprends que tu aimes tant tes belles montagnes qui n'ont besoin de nul autre que de leur rayonnement... elles te permettent de folâtrer le long de ses sentiers dans la sérénité le calme loin de ce monde dans la vallée majestueuse qui peut être pourtant sauvage, si violent..
    Je te remercie pour ce joli brin de poésie matinale.
    Douce journée à toi.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Den. Mon statut de bouquetin me remplit d'aise. J'aime tellement contempler la montagne et pouvoir la parcourir, malgré les hauts dénivelés. Et puis je suis tellement fier de mes cornes. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  2. Ce matin, tous les blogs que je lis convergent vers le bonheur du bruit dans le silence, des sources qui chantent, des enfants qui vivent, bref de la VIE en général. Est-ce un effet de fin d'été?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce que les nouvelles sont tellement anxiogènes. On a besoin de se sentir vivre, malgré tout. Bises alpines.

      Supprimer
  3. Et bien, fier bouquetin, gambade, escalade, parcours les immensités montagneuses, et repais-toi des milles couleurs chatoyantes de nos sommets étincelants...

    Bon week-end, Dame Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis cornu et vous, vous avez de grandes oreilles. Nous sommes parés. :-) Bises alpines monsieur aux grandes oreilles.

      Supprimer
  4. Coucou Dédé.
    Qu'il est agréable de te retrouver toi et ta montagne..
    "Pourtant, que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer
    En voyant un vol d'hirondelles, que l'automne vient d'arriver ?"
    Me voici à murmurer la belle chanson de Jean Ferrat..
    Bises, très bon weekend, A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Daniel. C'est plaisant de t'entendre chanter de si bon matin. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  5. ...Question?
    Les fleurs sont bien des "Aconits"?
    J'en avais rencontré sur la route du Grossglokner, pas en aussi grande quantité!
    Jolie plante ho combien dangereuse!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recoucou. Tu as tout à fait raison. Il faut faire attention avec elles mais elles donnent un joli avant-plan à ma photo. N'est-ce pas? ;-)

      Supprimer
  6. Excellente composition pour cette magnifique vue de la montagne.

    RépondreSupprimer
  7. Des mots comme de l"image, tout en gloire, merci, Dédé.

    bien amicalement,

    ANNE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais inspirée. Comment ne pas l'être devant un tel spectacle? Merci de la visite et bises alpines.

      Supprimer
  8. Bonjour, vu comme ça je te comprends ! magnifique endroit, je te souhaite un bon week end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vu autrement? Comment alors? (je t'embête!). :-) Bises alpines et belle fin de semaine.

      Supprimer
  9. Coucou chère Dédé, voilà une photo qui me fait un grand plaisir, que du bonheur de voir ces belles fleurs en montagne avec elles en arrière plan, c'est de toute beauté et cela donne envie de faire une escapade. Je te souhaite de faire de très jolies balades et respirer le bon air.
    Gros bisous et douce fin de semaine ♥

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Dédé,
    Ta photo est belle et fait du bien. Je suis comme toi, la montagne m'apaise et m'éloigne de ce monde si anxyogène. Elle devient même une drogue. J'oublie tout et durant 48 heures je suis sur mon petit nuage comme je dis !
    Je suis triste que tu ne puisses déposer un commentaire sur mon blog. Je ne sais comment faire car le staff d'Ekla me dit que tout va bien. (j'ai d'ailleurs répondu à ton mail hier soir)
    Soit, tu attends un autre billet et peut-être auras-tu la chance de mettre quelque chose, soit tu me mets le commentaire sur le lien "contact" soit tu passes sur le blog et tu ne fais rien.
    Belle et douce journée des Alpes du Sud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Heureusement que la nature met du baume sur nos coeurs et nos âmes. Marcher en montagne me fait toujours un bien fou même si parfois, la fatigue empêche de se rendre vraiment compte de tout ce qui s'y passe. Reste alors les photos pour mémoriser encore plus les choses. Concernant ton blog, je vais y revenir, d'une manière ou d'une autre. Mais je trouve que cette politique des captcha est pénible. Bises alpines et merci de ta visite.

      Supprimer
  11. Bonjour chère Dédé,
    Qu'elle est belle, ta montagne!
    Ne désespère pas, si la réincarnation existe, tu revivras peut-être comme bouquetin? ;-)
    Gros bisous et bonne journée,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Ah! je n'avais pas pensé à la réincarnation mais tu as raison, peut-être que... avec les cornes et tout et tout. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  12. Bonjour Dédé. Quand on a été bercé par un père qui ne parle que de sa montagne, on y revient toujours, souvent. Parfois, on s'y installe, c'est le cas de mon frère. A notre tour, nous espérons nous exiler au pied de l'une d'elles quand les études du plus jeune seront achevées. Ta photo nous fait du bien, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. L'empreinte de mon père est aussi très présente dans ma façon d'appréhender la montagne. Et j'ai eu la chance d'être née dans un paysage entouré de montagnes. Je ne pourrai pas vivre dans un plat pays. Je te souhaite un jour de t'installer là où tu seras heureux, montagnes ou pas. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  13. Merci pour tes mots qui sont une invitation à un voyage en apesanteur.
    Monter au dessus de la mêlée, au moins de temps en temps, doit faire du bien.
    À l'image du bouquetin, ayons le pied " marin " .... Pour survoler les crevasses, et éviter les pièges du terrain.
    Pour ma part, j'aime les sommets enneigés, styles neiges éternelles.
    Et la Meije, je l'ai encore vue cette année, un peu peau de chagrin, le volume du glacier.
    Étions là, il y a 35 ans, même chose au pré de Mme Carle.
    Un couple nous a adressé la parole, et disait que le galcier blanc arrivait au fond du pré en 1954.
    Et là, on ne le voit plus depuis cet endroit.
    À plus. Amic@lement. Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Les neiges éternelles malheureusement fondent à vue d'oeil. Mais cet été, je pense, a dû faire du bien aux glaciers, en tous les cas dans mes contrées. Il a fait en effet tellement mauvais et frais en juillet que les quelques jours de chaleur en août n'ont pas fait grand-chose aux glaciers. On ose espérer qu'ils vont avoir quelque sursis. Bises alpines.

      Supprimer
  14. La montagne!! Majestueuse et mystérieuse ! Rien de tel pour se régénérer !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact. C'est tellement mieux qu'une boîte d'antidépresseurs.

      Supprimer
  15. Un retour en gloire et de TOUTE BEAUTÉ♥♥♥♥♥♥♥♥
    Fascinante cette ligne bleue qui traverse l'image et qui se conjugue avec les sommets blancs, le ciel bleu et les nuages
    De tout coeur merci pour cette merveilleuse image !
    Bonne rentrée talentueuse photographe !
    Schmoutz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fifi. Il a fallu monter et marcher longtemps pour arriver à un tel spectacle. Et vivre aussi dangereusement car les fleurs du premier plan sont hautement toxiques pour l'être humain (des aconits!). :-) Bises alpines.

      Supprimer
  16. bonsoir
    je découvre et magnifique photo
    amitié et belle soirée à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Anne et peut-être à une prochaine fois, ici ou ailleurs. Bises alpines.

      Supprimer
  17. Comme ta photo est belle!
    Et tes mots qui gambadent sur ta page le sont tout autant.
    De quoi me rendre zen en attendant l'heur du sommeil.
    Bises de chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher poète de la Loire. Du coup, j'espère que ta nuit a été sereine et reposante. :-) Bises alpines.
      P.S. Chez Dédé, c'est mieux que des somnifères. :-))

      Supprimer
  18. Comment ne pas revenir vers des lieux pareils ? C'est tellement beau et tellement grandiose. Et, oui, on y sent l'éternité, ce dont on a besoin dans ces temps si incertains.
    Merci. Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Ah, je ne vais pas y retourner de si tôt. C'était quand même pénible de marcher tout là-haut. Mais le spectacle en valait la peine. Heureusement qu'il reste les photos. Merci de la visite et bon dimanche!

      Supprimer
  19. Coucou Dédé, en admirant ta superbe photo, j'ai l'impression de prendre un bon bol d'air. C'est magnifique. Fleurs, montagnes et ciel, tout est harmonie. Je te souhaite de faire de belles balades.
    Gros bisous et doux week-end ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Respire donc à plein poumons. Et profite! Bises alpines ma chère dame du bout du lac.

      Supprimer
  20. C'est vrai que l'été semble s'installer alors que la plupart des gens sont rentrés de vacances. C'est un farceur quand même !
    Décaler les saisons… c'est peut-être la dernière chose à la mode !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Alain. L'été est un grand rigolo cette année. Il nous en fait voir de toutes les couleurs. Mais comme on ne peut pas y faire grand-chose, on le laisse faire le fou et on profite de ce qu'il nous offre, quand il veut bien être généreux. Bises alpines.

      Supprimer
  21. Dieu que c'est beau !!!!!!
    Belle rentrée Dédé !!!!Bises de Leeloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi. :-) Belle rentrée également et bises alpines.

      Supprimer
  22. Fidèle à la montagne et à toi-même avec le retour de ces beaux sommets et de ces belles couleurs .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les couleurs étaient au top ce jour-là. Un régal pour les yeux. Merci de ta visite.

      Supprimer
  23. Les fleurs au premier plan sont magnifiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais attention, elles sont toxiques!! Il ne faut pas les brouter. ;-)

      Supprimer
  24. Hello Dédé, justement en lisant ta 1ère phrase je me dis oui toujours des textes tournées vers la montagne comme si cette nature protégeait Dédé.
    On ne connaît rien de toi après tout pourquoi faudrait il connaître cette femme autrement.Ta pudeur s'exprime à travers les décors naturels de ton pays. Parfois, je me dis à quoi ressemble cette femme suisse, est ce une nana sympa, sensible, taquine , chieuse dans le bon sens du terme, mignonne, écolo, intello, Pourquoi aime t'elle écrire? Mais est ce vraiment important pour le lecteur de savoir tout ça.
    Dans tous les cas, tes mots caressent de beaux paysages et me plonge dans la vie où la nature ne donne que la douceur avec les éléments qui se déchainent pour l'équilibre parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dédé est chieuse. :-)) Mais dans le bon sens du terme. Pourquoi elle aime écrire? Parce que l'écriture est un exutoire. Voilà quelques éléments mon cher lecteur qui te permettront de te faire une idée plus précise de qui est Dédé. :-))) Ah oui, elle aime la montagne. Mais il ne faut pas le crier sur les toits car c'est un secret très bien gardé. Bises alpines Laurent.

      Supprimer
  25. Et pourquoi ne serais tu pas un bouquetin, loin des hommes, des contraintes et de tous les problèmes de la vie humaine. Si, en astrologie traditionnelle, tu es du signe du capricorne, il n'est pas du tout étonnant que tu aies envie d'être son homologue dans l'astrologie karmique. Profite bien des derniers rayons du soleil qui réchauffent les pierres où tu poses tes sabots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben non. Dans l'astrologie karmique, je ne suis pas un capricorne mais une vierge. Alors mince, je ne pourrai jamais devenir un bouquetin? :-( :-)

      Supprimer
  26. Chère Valaisanne
    c’est toujours vers la montagne que je reviens écris-tu. Combien je te comprends. Dans les périodes difficiles de ma vie (et malheureusement, il y en a eu de sévères), la montagne a été un baume apaisant.
    Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Je savais que tu savais que je savais. La montagne nous apaise, même qu'elle n'est pas toujours très tendre avec nous. J'ai perdu quelques amis en montagne quand même. Mais elle est tellement belle qu'on lui pardonne beaucoup de choses. Je t'embrasse alpinement.

      Supprimer
  27. Coucou Dédé,
    Ta photo est superbe, je suis fan ;-)
    Même si j'ai choisi de poser mes valises dans des montagnes moins majestueuses, tout comme toi, c'est toujours vers elles que je reviens et pour les mêmes raisons.
    Le Bouquetin, c'est bien, mais je choisi le Vautour pour tout voir du ciel ;-)
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Tes montagnes sont certainement aussi belles que celles-ci sur la photo. Chaque montagne a ses particularités et ses beautés. Mais il est vrai que les neiges éternelles et les glaciers en jettent. Je suis d'accord. ;-)
      Quant au vautour, il aime la chaire fraîche. Tu manges beaucoup de tartares? :-)) Bises alpines.

      Supprimer
    2. Pas vraiment, mais si j'étais vautour, je pense que j'aimerai, donc cela ne devrait pas poser de problème, et puis ils rendent un fier service à la nature en la nettoyant ;-)
      Bises et bonne soirée

      Supprimer
    3. Ah c'est sûr. Question voirie, ils sont très forts les vautours. :-) Belle journée

      Supprimer
  28. Coucou ma Dédé !
    Quelle magnifique photo ! Un mélange de couleurs qui vont si bien ensemble, et je comprends que tes belles montagnes t'appellent et que tu y sois réceptive.
    J'ai vu un reportage sur les bouquetins l'autre jour, effectivement ce sont de vrais équilibristes. Je ne serai jamais bouquetin, j'ai trop le vertige. Je n'ai jamais vu de bouquetins en vrai, mais des izards,si. Elles sont belles aussi les Pyrénées.
    Bonne continuation dans tes belles montagnes et sises sarthoises.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Claude. Mais j'aimerais devenir un bouquetin car justement, j'ai le vertige et je peux te dire que ce n'est pas toujours simple de randonner pour moi. Il faudrait une fois que je descende voir les Pyrénées mais ce n'est pas tout près. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  29. Réponses
    1. Coucou. On en a bien besoin vu les temps qui courent.

      Supprimer
  30. Elle est si belle ta montagne, si enchanteresse !
    J'aime à y revenir moi aussi, mon coeur atlantique est pris entre Océan et Pyrénées, mais ce n'est pas bien grave, il faut juste alterner !!!
    Belle journée Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, moi mon coeur est pris entre la montagne et la montagne et au milieu, il y a une plaine. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  31. Ah merci ! merci, merci Dédé, pour cette vue resplendissante qui réjouis mes yeux un peu lassés après deux ans passés sans sortir de mon coin. Et ce silence ! ce merveilleux silence que ne trouble aucun tintamarre de motos, autos, souffleuses, perceuses, tronçonneuses, etc.
    Devenir un bouquetin, c'est déjà bien ! même si l'aigle a le privilège impérial de franchir les vallées d'un coup d'aile, pour moi il vaut mieux être un brave herbivore fier de ses cornes, qu'un cruel prédateur qui dévore la chair et fait couler le sang de victimes innocentes ayant eu le malheur d'être prises dans ses serres.
    Bises ravies par ton talent de photographe des cimes, et belle fin d'été dans ta superbe contrée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tilia. Oui, le bouquetin me correspond un peu plus dans mais j'aime aussi manger de la viande de temps en temps. ;-) Mais ce n'est pas moi qui tue mes victimes et heureusement. En montagne, tu peux quand même entendre de temps en temps les bruits qui montent de la vallée, notamment les tronçonneuses. Il faut bien réguler et nettoyer les forêts. Bises alpines et merci de ta visite.

      Supprimer
  32. C'est vrai qu'il y a des lieux consolateurs. Des lieux qui donnent du souffle, de l'énergie, et cette prise de distance nécessaire pour ne pas devenir fous dans les agitations de ce monde en folie. Pour ne pas se laisser atteindre.
    la montagne est un de ces lieux. Et je te vois tellement en bouquetine...
    Bises de mon sud
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Le problème, (mais en est-ce vraiment un?), c'est que je ressens de plus en plus le besoin de me mettre à l'écart, de refuser les invitations qui m'agacent et de me mettre dans mon coin, tranquillement. Bon, tant pis, quitte à passer pour une sauvage, j'assume. :-) Bises alpines.
      P.S. Bouquetine? C'est joli! :-)

      Supprimer
  33. Dédé, dommage de voir les glaciers qui fondent au fil des ans. Belle et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Oui, ils fondent inexorablement mais moins cette année, foi de Dédé.

      Supprimer
  34. comme c est beau de partir dans des rêves... j adore et la photo est sublime... gros bisous... pour moi, la rentrée passée on est en automne... au moins dans ma tête...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. L'automne arrive effectivement à grands pas. J'espère qu'il sera beau. Et que nous pourrons profiter de quelques beaux rayons de soleil. Bises alpines.

      Supprimer
  35. Bonjour Damalpine.
    Un bel espace pour vivre la tranquillité.
    Bises atlantiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mister. Et je ne sais pas si je vais partager. :-) Car cela risque de prétériter la fameuse tranquillité. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  36. Face au silence de la montagne ou à celui de la mer, silences habités, que l'on se sent bien!

    RépondreSupprimer
  37. Je ne sais si j'aimerais être un bouquetin ou alors garder ma conscience pour bien m'imprégner de toute cette beauté car les bouquetins apprécient sans doute gustativement l'herbe et les bonnes fleurs odorantes, l'au fraîche des torrents ou la variété des sols sous leurs sabots bondissants. Mais oui j'aimerais bien être avec toi sur ce pan douillet de montagne à contempler celui d'en face pétri par les siècles et les éléments. Je pense qu'alors j'aurai conscience d'être au milieu du monde, celui que l'on voit de loin et dont on s'échappe pour aller ailleurs (c'est confus je me comprends)
    Bonne rentrée Miss ! Septembre c'est ton mois !
    Bises de la plaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Contente de te revoir par ici. C'est la rentrée effectivement et c'est mon mois. Mais le travail me prend tellement d'énergie que j'ai l'impression que le temps me file entre les doigts. Alors je vais me laisser pousser la barbichette et lisser mes sabots magiques et en route pour la montagne. Bises alpines.

      Supprimer
  38. Bonjour Dédé, j'aime ton sens de la formule et du refus de la résignation .Les remous terrestres sont inévitables mais , en effet, la beauté de la nature si apaisante pour notre âme ne nous changera pas d'optique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, on ne peut pas toujours lutter contre la houle du monde. Mieux vaut parfois s'en écarter et penser à soi. Merci de ta visite et bises alpines.

      Supprimer
  39. Ces lieux du monde où monte un désir de rester à jamais... Parfois, monte ce besoin irrépressible, pour un moment, de retrouver le temps et l'espace dont on peut manquer dans la course toute tracée du quotidien. Se rouvrir à l'imprévu, retrouver qui on est vraiment, monter du bon côté des nuages, et aussi loin que porte la vue, retrouver la sensation très concrète que son destin ne dépend que de soi-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Prendre en main sa vie, c'est peut-être un peu tout ce que tu énumères. Savoir lutter au besoin mais savoir aussi garder son énergie pour les belles choses. Ne pas se fatiguer inutilement. Merci et bises alpines.

      Supprimer
  40. La montagne sait distribuer mille beautés mille émotions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Je ne les ai pas toutes compter mais on ne doit pas être loin du compte. Merci de la visite.

      Supprimer
  41. petit coucou d amitié... gros bisous

    RépondreSupprimer
  42. Une merveille tes photos ! Je les parcours et me régale !
    Merci infiniment.

    RépondreSupprimer
  43. c'est époustouflant de beauté! quelle merveille, la montagne!

    RépondreSupprimer
  44. Face à la montagne
    fleur bleue
    je suis
    :-)

    RépondreSupprimer
  45. Je te comprends, la montagne "aimante", on y revient sans cesse... Ton œil d'or a capté une grande beauté, quelle énergie, quelle force, on ne se lasse pas d'admirer de tels paysages. Merci pour ce cadeau Dédé, douce journée à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a une belle énergie dans ce paysage mais on sent quand même que quelque chose s'étiole avec cette langue glacière qui ne fait que diminuer, inexorablement. Bises alpines.

      Supprimer
  46. Bon anniversaire Dédé, lumineuse journée à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
  47. Ah mais quel plaisir de te lire, sautant d'un rocher à l'autre, leste et le regard attentif à la moindre fleur, aux nuages et odeurs..
    Merci, un beso méditerranéen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Gambader dans la montagne, c'est bon pour la santé. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  48. bonsoir Dédé , ah oui vive la vrai montagne et ton cliché la représente bien j'aime +++++++++++ , et ton texte est si vrai et on a passé un été mitigé mais bon nous on en a profité +++ 4,5 mois qu'on est parti en balades ++++ gros bisous belle fin de semaine a +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 4,5 mois? Et vous songez à rentrer une fois? :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  49. ah ... alors bon anniversaire en retard mais le coeur y est ++++ gros gros bisous A+ belle soirée

    RépondreSupprimer
  50. Coucou Dédé, merci pour ton commentaire plein de sourires
    Bon Anniversaire surtout !!! Avec du retard mais de tout coeur !!!
    Toujours autant de bonheur à contempler cette merveilleuse image ♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fifi. Le retard n'est pas grave, c'est le message qui compte. Merci et à bientôt. :-)

      Supprimer
  51. Hymne à la nature, on n'en attendait pas moins de toi. Que de fraîcheur et de bonne humeur sur cette image.

    RépondreSupprimer
  52. La montagne est belle. En juin de cette année, nous sommes enfin retournés faire des randonnées en Haute-Savoie, cela faisait plus de dix ans que nous n'y étions pas allés (faute à la Bretagne (sourire)), quel plaisir de la retrouver ! :-)
    Merci pour cette très belle photo, Dédé. Belle journée ensoleillée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'espère qu'elle a eu aussi du plaisir à vous revoir! Bises alpines.

      Supprimer