vendredi 19 novembre 2021

Mariage blanc

 


En cette fin de journée, la timide pyramide de pierre avait relâché son voile de jeune épousée, dévoilant avec pudeur ses flancs encore automnaux alors que son sommet baignait déjà dans les tons froids de l'hiver. Son mariage blanc ne faisait que commencer, augurant de longs mois de tourmente, de neige et de glace.

Le bouquetin avait observé de son oeil d'or les premiers flocons et posément, les cornes fières, il avait revêtu son manteau chaud, afin d'être prêt à affronter les assauts déjà bondissants de l'hiver. Puis, lentement, tel un grand sage, il s'était ébroué et de sa voix profonde, il avait informé l'assemblée des animaux alpins qu'il était temps de redescendre dans des terres moins inhospitalières. Et pendant que le cortège se mettait en route pour la vallée, les mésanges étaient venues voleter devant ma fenêtre pour me faire signe que les insectes venaient à manquer pour leur repas quotidien.

En effet, il était grand temps de préparer la mangeoire pour tous mes amis ailés et de guetter avec bonheur le retour de mes chers confidents, les accenteurs alpins, qui de longs mois durant, me conteraient leurs aventures estivales, là-haut dans les pierriers montagneux.

C'est ainsi que l'hiver arrive chez moi, lentement, doucement, poussant dans ses derniers retranchements et avec autorité un automne vieillissant. Mais dans ce dépouillement de la nature, je sais qu'auprès de toi, il fera chaud, même dans les plus grands frimas.

 

Dédé © Novembre 2021  

101 commentaires:

  1. Wouah !!! c'est beau...
    Merci pour le partage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Oui, c'était magnifique. J'ai de la chance d'avoir pu vivre cet instant et contente de pouvoir le partager. Bises alpines.

      Supprimer
  2. Bonjour chère Valaisanne
    L'hiver est aussi arrivé sur la Savoie, surtout sur les montagnes de la chaîne frontière avec l'Italie où un retour d'est dû à une perturbation sur le col de Gênes a copieusement recouvert de neige sommets et vallées. Nous allons donc vivre pendant quelques mois en noir et blanc ...
    Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Il a beaucoup neigé semble-t-il sur les versants Sud des Alpes, de l'autre côté du Simplon. Mais il y a eu quelques jours de foehn et il a fait plus doux en montagne qu'en plaine. L'hiver arrive mais il n'est pas très pressé. Bises alpines.

      Supprimer
  3. :o)
    Je l'avais prédit dans mon com' du 15 octobre : "...je gage qu'il y aura une image...) ! ;o))
    C'est vrai que l'époque du dégradé blanc est particulière, découpant les détails et suspendant l'à venir, et pour peu que le soleil joue avec le feu des mélèzes, c'est "Waow !" !
    Et alors on attend le grand blanc et son compagnon le silence.
    Un petit pincement au coeur devant ta dernière phrase qui me dit de ne pas perdre espoir... :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Pas de pincement au coeur mon cher Francis. Vivre et voir venir. Voici le maître mot. Et un jour viendra peut-être. Il faut y croire. Bises alpines et belle semaine qui s'annonce déjà.

      Supprimer
  4. Coucou Dédé,
    Non seulement c'est beau mais en lisant tes mots, je me transportes dans ton quotidien si vivant.
    Merci pour ce très beau moment de partage.
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Contrairement à toi, j'ai tardé avant de préparer la mangeoire. Mais maintenant, les mésanges s'en donnent à coeur joie. Les accenteurs sont plutôt timides encore. Je les ai vus lors de la première neige début novembre et depuis là, ils sont de nouveau partis se cacher en forêt. Mais ils reviendront, j'en suis sûre. Bises alpines.

      Supprimer
  5. Magnifique ton texte, touchant, poétique, cette arrivée des grands froids, ce que chacun fait pour s'y préparer, et ces mots doux à la fin.
    Merci, vraiment merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, même quand il fait froid, il peut faire chaud. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  6. oups j'ai perdu mon com ça déconne blogspot ? bonjour Dédé , merci pour cette photos et paysages magnifiques de ces montagnes enneigées et en prime le nuage ! et accompagné par ton beau texte ! , nous aussi l'hiver est là 2 ° ce matin à 11 h ?? dur dur gros bisous beau weekend a+

    ps : j'ai publié : http://bebert33.eklablog.fr/la-montagne-en-ete-a210897684

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Bébert. Blogspot n'en fait parfois qu'à sa tête. Mais voilà que j'ai maintenant deux commentaires de ta part. Ta montagne en été était très belle. Mais je crois qu'elle est belle en toutes saisons. Bises alpines et merci de la visite.

      Supprimer
    2. merci Dédé oui je croise les doigts pour mon com hi hi gros bisous beau weekend a+ la montagne j'aime la voir partout ...

      Supprimer
    3. merci Dédé , un régal ta photo j'aime mais ça tu le sais hi hi , et pour te répondre : se prenant en selfie devant la montagne , oui on en voit de + en + partout et on se demande si ils aiment ce qu'ils voient ? ou si c'est que pour eux et les réseaux sociaux ça m'agace aussi !! ?? gros bisous belle semaine a +

      Supprimer
    4. La montagne n'est pas dupe mon cher Bébert. Elle reste stoïque, malgré les réseaux sociaux. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  7. Coucou Dédé.
    Nous ne pouvons figer le temps, le temps de l’évoquer nous sommes deja dans le futur...
    Les images seul peuvent remonter dans le temps!
    Jolie l'hier en montagne.
    Très bon weekend.
    Bises, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Daniel. Pas facile de s'ancrer dans l'instant présent, il est si éphémère et pourtant bien... présent. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  8. Magnifique page poétique. Belles images en partage.
    Merci ma chère Dédé.

    Photo et mots superbes.

    Très beau week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma chère poétesse du sud. Sans poésie, nous serions pauvres. Bises alpines.

      Supprimer
  9. La montagne va se couvrir de son beau manteau blanc. Le silence va s'installer et l'hiver va pouvoir commencer. Temps d'introspection , de retour sur soi. Tu décris très bien cette transformation. Bises parisiennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'aime bien l'hiver sous la neige, tranquille dans le silence. Je le préfère nettement moins envahis de touristes, de skieurs, de gens qui braillent dans la station. Il y a les côtés positifs et les côtés négatifs. Et puis l'hiver est parfois si long qu'il empiète, comme cette année, sur le printemps et sur l'été. N'empêche, je suis contente de le retrouver. Bises alpines.

      Supprimer
  10. De toute leur hauteur, ces magnifiques montagnes regardent passer ce beau voile pour annoncer un très proche hiver. Ton texte est magnifique Dédé et j'imagine ton bonheur de t'occuper de tes amis ailés. Tous seront au rendez-vous.
    Merci pour ce délicieux partage, de gros bisous et mes pensées chaleureuses ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère dame du bout du lac. J'espère par-dessus tout, revoir maître Zen (accenteur alpin). Mais cela fait 4 ans qu'il vient me rendre visite. Peut-être ne reviendra-t-il pas. Je verrai. Bises alpines.

      Supprimer
  11. Merveilleuse métaphore !
    J'imagine le bouquetin en pasteur bénissant le mariage et les mésanges en dames d'honneur maintenant le voile dans leurs becs.
    Par chez moi, doucement l'hiver s'en vient et l'automne s'en va, avec une poignée de mains au passage.
    Belle et bonne saison hivernale, Dédé, bises du soir (qui tombe de plus en plus tôt !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. C'est vrai qu'avec la saison qui avance et le changement d'heure à la fin du mois d'octobre, il fait nuit très vite. Et nous ne sommes qu'en novembre! C'est le temps de l'introspection, voire de l'hibernation pour certains. Je te souhaite un doux hiver, serein. Bises alpines ma chère et fidèle Tilia.

      Supprimer
  12. Je ne connais que la Suisse chaude de l'été mais quel bel élan poétique concernant ce mariage d'hiver.
    Comme c'est mignon un voile de jeune épousée.
    Bises d'un invité imaginaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf! Mon cher, il faut que tu viennes manger la raclette au coin du feu. Et boire un bon vin chaud! Bises alpines.

      Supprimer
  13. Bonjour chère Dédé,
    quelle splendeur cette écharpe de brume autour des sommets!
    Bisous et bonne soirée,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Délicate cette écharpe. Je n'aime pas celle qui pique le cou! :-) Bises alpines.

      Supprimer
  14. Dédé, ainsi va la magie des saisons. Belle soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est tant mieux. Le rythme des saisons nous donne un point d'ancrage. Je ne pourrai pas vivre dans un pays sans 4 saisons bien marquées. Bises alpines.

      Supprimer
  15. L'hiver approche dans sa magnificence et sa puissance...
    Et les frêles mésanges doivent compter sur les bonnes âmes et leurs mangeoires.
    J'adore te lire Dédé : un délice tes descriptions.
    Doux week-end !! Bises de Leeloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Justement, il y a quelques heures, elles étaient en train de se chamailler dans la mangeoire. Il faut parfois faire la police pour faire régner un semblant d'ordre. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  16. Coucou ma Dédé !
    Encore une magnifique photo accompagnée d'un beau texte.
    Donne bien à manger aux petits zozios.
    Ici, alors que nous sommes encore en automne, c'est presque l'hiver.
    Pas de neige mais il fait froid comme en Décembre.
    Je ne suis pas très à l'aise avec ce temps, alors je vais faire comme les marmottes.
    Je te souhaite un bel hiver, comme tu les aimes.
    Belle journée et gros becs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Claude. Je sais que tu n'apprécies guère la saison froide qui arrive. Ton moral a tendance à hiberner. Néanmoins, profite bien des petits plaisirs de la saison froide: chocolat chaud, biscuits de Noël, pot-au-feu. (pas tous en même temps!). Il y a de douces joies à voir tomber les flocons et observer nos amis les oiseaux. Bises alpines.

      Supprimer
  17. Image et vision de tes montagnes sans cesse renouvelées
    Titre prometteur, mystérieux et métaphorique à souhait, superbement développé .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as vu ça. Le final est grandiose. ;-) Merci de la visite et bises alpines.

      Supprimer
  18. Coucou Dédé,
    Tout est beau, ton cliché et tes mots savent nous transporter. Merci à toi et douce fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu aimes ce calme en montagne. J'espère que tu trouveras aussi plein de petites joies dans ta belle demeure, entourée des montagnes, de tes amis et de ton cher C. Bises alpines ma belle.

      Supprimer
  19. que c'est beau
    qui a dit comme d'habitude ? moi
    bravo dame conteuse alpine la bise à tes accenteurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf! Ils sont farouches mes accenteurs. Pas facile de les embrasser! Bises alpines.

      Supprimer
  20. Bonsoir,
    J'ai enfin obtenu la réparation de mon câble ADSL et retrouvé Internet !
    C'est un pur délice de te lire , ta manière de tout enchanter guérirait le plus déprimé !
    Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! Youpie! Te revoilà donc après tous tes déboires. Très heureuse de retrouver ici et j'espère bien que les déprimés seront heureux en repartant d'ici. Bises alpines.

      Supprimer
  21. Merci pour cette mise en appétit. Qui invite à pénétrer dans la blancheur, les frimas, le silence de la fin...

    Bon achèvement d'automne, Dame daudau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dame Daudau? Vous devez faire erreur mon cher Monsieur aux grandes oreilles! :-)) Ce doit être l'émotion qui a dû faire trembler vos petits doigts sur le clavier. Profitez bien également des dernières belles couleurs avant l'arrivée de la neige. Bises alpines.

      Supprimer
  22. Ton regard et ton âme de poète nous offre à chaque fois des instants d'émerveillement et de vrai bonheur ♥♥♥ Merci !
    Belle fin d'automne et début hivernal pleins de tendresse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Fifi. On nous annonce quelques flocons dès demain. Je suis prête, ma voiture a les pneus neige. Youhouuuuuuu! :-) Bises alpines.

      Supprimer
  23. quel joli texte plein de nostalgie et de sagesse... et puis l illustration est superbe... gros bisous bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Sagesse? tu crois que je suis vraiment sage? Le bouquetin oui, mais moi... je me le demande. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  24. Bonjour Dédé. J'aime beaucoup ton portrait de cette vieille pyramide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aussi belle que celle d'Egypte. Mais je n'ai pas le nez de Cléopâtre. :-))

      Supprimer
  25. Coucou Dédé, l'hiver arrive doucement, des êtres vivants laissent la place aux autres, la mangeoire est en place en attendant des jours meilleurs.
    J'adore te lire avec l'image qui colle bien au texte, en attendant je te souhaite une belle semaine et à très bientôt !
    Bises et prends soin de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Le froid arrive. Enfonce bien ton bonnet sur tes oreilles et je me réjouis de voir tes photos inspiration hivernale chez toi! Bises alpines.

      Supprimer
  26. On sent la main de l'hiver... brrrr... Mais quel spectacle!

    RépondreSupprimer
  27. Dans mon pays l'hiver est encore loin mais cela ne m'empêche pas de rechercher aussi la chaleur humaine ! belle semaine Dédé et Bises occitanes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Je recherche un peu la chaleur humaine mais j'aime bien aussi hiberner un peu en hiver. Bises alpines.

      Supprimer
  28. Dédé dans mon hiver l'hiver est loin mais cela ne m'empêche pas de rechercher aussi la chaleur humaine ! Bises occitanes

    RépondreSupprimer
  29. Coucou Dédé,
    Le mariage blanc me laisse de glace ; faut dire que mon avatar est toujours équipé pour l'hiver... Chez moi, dans le Cantal, dont je suis originaire, on se prépare à l'hiver dès l'été... C'est dire s'il est attendu ! Enfin, on sait qu'inéluctablement, il va venir.
    Ici, dans le puy de dôme, la mangeoire reste à demeure ; il va falloir maintenant penser à l'approvisionner.
    J'ai relu plusieurs fois ton texte, tant je l'ai trouvé beau.
    Bises du massif central

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Laissons les saisons arriver. Mais c'est vrai que s'il faut couper du bois, il faut bien s'y prendre à l'avance pour ne pas se peler le pompon aux premières neiges. Bises alpines.

      Supprimer
  30. Vive l'été, les cigales et le pastis sous les platanes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu casses l'ambiance. T'as jamais joué la pétanque sous la neige? :-)

      Supprimer
  31. Le doux plaisir d'admirer ces jeunes mariés... Noces éternellement renouvelées, une belle histoire qui unit le blanc à ces sommets, dont on ne se lasse d'admirer l'histoire et... la cérémonie ! Belle journée Dédé, merci pour cette balade, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et nous sommes tous témoins de ce mariage. Quelle belle noce! Bises alpines et merci de la visite.

      Supprimer
  32. Comme toujours, texte et photo en harmonie parfaite.
    Une douce poésie pleine de symboles, tout ce que j'aime...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Un peu d'harmonie dans ce bas-monde. On en a bien besoin! Bises alpines.

      Supprimer
  33. Voilà une symphonie pleine d'une belle poésie.
    Tu rends ta montagne tellement vivante vivante!
    Que du bonheur.
    Bises de ma Loire où l'hiver approche à petits pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Je crois que c'est l'inverse. C'est la montagne qui me rend vivante, bien vivante. :-) Bises alpines de chez moi où la neige tombe.

      Supprimer
  34. J'aime votre texte. Il est plein d'espérance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les montagnes sont inspirantes. Le bouquetin aussi. ;-)

      Supprimer
  35. C'est toujours agréable de te lire, Dédé. Quelle chance tu as de vivre dans un décor aussi inspirant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher de l'autre côté de l'océan. Je mesure chaque jour la chance que j'ai. Aujourd'hui, j'ai la chance de voir quelques flocons tomber, même s'ils ne sont pas encore légion. Mais l'hiver arrive. Bises alpines.

      Supprimer
  36. Parfois, j'aime le froid.
    Vive les saisons! Vive les raclettes au coin du feu, vive l'amitié, les beaux paysages, la gentillesse, l'amour.
    Quelle chance de vivre en Europe où l'on ne manque de rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes des chanceux et pourtant, combien de gens râlent tous les jours, sur tout. Avec la raclette, il faut des cornichons. J'adore les cornichons. :-) Je peux en manger même au petit-déjeuner. Bises alpines.

      Supprimer
  37. Chaque saison est merveilleuse et ce mariage blanc rime avec beauté et partage, les oiseaux nous charment de leur présence si nous savons les accueillir. N'oublions pas qu'ils sont gourmands et que quelques graines les aident à passer l'hiver... Ils s'attarderont et nicheront chez nous au printemps avant de repartir plus loin, plus haut... Non novembre n'est pas triste, comme chaque mois il joue sa partition !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Gourmands? C'est peu dire. Ils mangent bien plus que moi j'ai l'impression. Et il y a des batailles entre merles et mésanges. Il y a même un geai qui a voulu faire sa loi. Merci de ta visite et vive novembre qui ressemble aujourd'hui à décembre.

      Supprimer
  38. Réponses
    1. Ce Khéops a mis son bonnet de laine et ses moufles. ;-)

      Supprimer
  39. c'est absolument magnifique, sublime!

    RépondreSupprimer
  40. Buonasera Dedè da montanaro ti comprendo, aspettiamo la neve per domenica. Sono rimasti squadre di cinghiali e di sera il canto di gufi col via vai di un tasso. Partono anche Abeti x alberi di Natale giù in città

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La neve è arrivata qui ma non in grandi quantità. Invece fa molto freddo e gli uccelli tremano. Anch'io! Bise alpine.

      Supprimer
  41. la montagne aussi met son écharpe. Très belle photo.
    Bon wk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu le sommet de son crâne, elle pourrait mettre un chapeau pointu. :-)

      Supprimer
  42. Douceur douillette d'une écharpe de laine pour nos sommets frigorifiés

    RépondreSupprimer
  43. petit coucou de fin de semaine... gros bisous

    RépondreSupprimer
  44. Hello Dédé, rappelle moi la variante de la raclette de ton pays. Et le vin suisse qui se marie si bien?
    Je n'ai jamais mangé une raclette au coin du feu. Ça doit être génial d'entendre le crépitement...
    Si tu m'invites,je t'amène tous les styles de cornichons,
    Bon, je m'éloigne d'un comm' qui n'est pas pertinent par rapport à ton texte mais comme tu le dis si bien écrire est un exutoire.
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LA raclette doit être faite avec The bon fromage. Il y en a plusieurs en Valais qui sortent du lot. Eddy Baillifard est connu pour en produire du bon. Il y a aussi celui de Saint-Martin ou alors de Val d'Illiez qui a eu une récompense. Et le petit vin blanc, je conseille un Fendant de la Cave des Amis-Arlettaz Frères à Fully. :-)

      Supprimer
  45. Ta photo illustre bien ton propos.
    Une langue de nuages sépare l’automne finissant et l’hiver qui monte en puissance.
    Un mariage d’amour ou de raison?
    Amic@lement. Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh... Je pense que vu qu'ils se marient toutes les années, c'est un mariage de raison. Ils sont obligés! Bises alpines.

      Supprimer
  46. Avec le froid qui vient
    la montagne a mis son écharpe blanche
    histoire ne pas attraper un mal de gorge
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. contre les maux de gorge, des bonbons typiquement suisses:
      https://www.ricola.com/fr-ch

      Supprimer
  47. Tu as tout à fait raison Dédé tout est subjectif et le froid la rigueur de l'hiver est tout à fait supportable lorsqu'on est bien entourée.Il n'est pas que chez toi que l'hiver arrive lentement cette année mais il le fait inexorablement. Le bouquetin a raison de s'y préparer avec un habit plus chaud et un habitat plus clément. Il a de la chance de pouvoir bouger et ta petite mésange a de la chance de disposer de victuailles généreusement fournies
    Il est fier ce diamant bien taillé qui émerge comme un toit du monde des nuages
    Bonne fin de semaine, Dédé ! Bon Week End et bises du pays des collines (où j'ai de la neige moi aussi et la compagnie d'un gros chat maraudeur la nuit et pantouflard le jour)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. En ce moment, c'est le plein hiver. Le vent souffle en rafales dehors et la neige tombe horizontalement. Les accenteurs sont revenus mais j'ai beaucoup de mésanges. Les réserves dans la mangeoire filent à la vitesse grand V. Surtout que Musclor, mon copain écureuil, vient se servir avant tout le monde. Il est pourtant temps pour lui de se terrer au chaud. Bises alpines.

      Supprimer
  48. Bonsoir, quel joli poésie pour exprimer votre ressenti depuis ce magnifique paysage enneigé. Les prémices de l'hiver sont là, les paysages se sont recouverts de leur manteau blanc pour se protéger des prochaines gelées. Vous avez un merveilleux don pour décrire si bien ce décor montagneux. J'apprécie le regard que vous portez sur vos photos, c'est très agréable. Merci pour ce délicieux partage poétique. Bonne soirée à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Théo et bienvenue ici. J'essaie toujours de mettre en mots mes photos. Je crois que l'inverse est bien plus rare. Aujourd'hui, la neige est bien présente au même endroit que sur cette photo, l'hiver est arrivé. Bonne soirée et à bientôt ici ou là.

      Supprimer