samedi 25 décembre 2021

Conte de Noël

 

Maître Zen



Cliquez et écoutez ce magnifique choeur d'hommes, très apprécié en Suisse romande.

*****************************

Dès l'apparition des premiers flocons, la mangeoire était prise d'assaut par les oiseaux: mésanges bleues, charbonnières, à tête noire, huppées, merles et merlettes, geais et même un casse-noix: les prises de bec n'étaient pas rares entre les différentes espèces et elle devait veiller au grain pour faire régner un tant soit peu d'ordre dans le restaurant.

Elle les admirait tous mais attendait avec une impatience certaine le retour des accenteurs alpins. Eux ne venaient picorer que si la neige tombait en abondance. Dès que les tempêtes hivernales étaient passées et que le soleil s'installait pour éclairer d'une blancheur éclatante le manteau neigeux, ils disparaissaient pour ne revenir qu'aux prochaines précipitations d'importance. Tous, sauf un. 

Cela faisait plusieurs années qu'il venait lui rendre visite, non seulement pour se sustenter mais aussi pour écouter d'une oreille attentive ce qu'elle lui racontait derrière la vitre. Il s'installait alors tranquillement et tout en admirant le paysage, dans une posture de grand sage, il diffusait ses conseils avisés, tant et si bien qu'elle l'avait appelé Maître Zen. 

Maître Zen était beau, comme peut l'être un très bel accenteur alpin. Plus grand qu'une mésange mais plus petit qu'un merle, il était bien dodu, surtout quand il faisait gonfler ses plumes lorsque les températures étaient très fraîches.

Sa gorge blanche était pointillée de points noirs alors que sur ses flancs élégants, de larges flammèches tirant du roux au marron étaient dessinées. Pendant de longues minutes, il restait immobile, contemplatif mais dès qu'elle sifflotait quelques airs connus, il dodelinait de la tête, heureux de pousser lui aussi la chansonnette. Non content d'échanger leurs histoires et quelques notes, un lien indéfectible les unissait car ils aimaient tous deux la montagne. En effet, Maître Zen connaissait le nom de tous les sommets environnants et il pouvait lui décrire par le menu détail les sentiers qu'elle pourrait emprunter là-haut, le printemps revenu.

Mais alors que le grand Hiver recouvrait tout, et pour se remémorer la belle saison, Maître Zen, bien campé sur ses petites pattes, lui contait les acrobaties de ses amis les bouquetins, les facéties des renards rusés, les premiers pas hésitants des faons, les parfums capiteux des fleurs, la danse de la fée des pâturages et la symphonie des cloches des troupeaux sur les hauts plateaux. Rien n'avait de secret pour lui, pas même la mélopée divine de la pleine lune caressant les cimes des sapins ou le chœur des étoiles scintillantes. Il connaissait aussi les cachettes des lutins de la forêt, toutes les cavités des écureuils étourdis et savait comme nul autre décrire les œillades enfiévrées de la biche pour le majestueux cerf, roi de la forêt. Il comprenait aussi tous les idiomes alpins, celui des marmottes, des chamois, sans oublier le langage très châtié de l'aigle royal.

Cette année-là, elle avait eu peur qu'il ne revienne pas car il était déjà bien vieux et tout le monde sait que les accenteurs alpins ne vivent pas centenaires. Mais dans le courant de décembre, remplie de joie et de gratitude, elle l'avait enfin reconnu dans la bande des joyeux drilles ailés, toujours aussi tranquille et ascète qu'auparavant. Pendant que les plus jeunes de la bande se volaient dans les plumes pour atteindre la mangeoire, il attendait tranquillement qu'une place se libère, pour s'y installer ensuite posément, tel le grand sage qu'il était.

Maître Zen était pourtant peut-être encore plus paisible que les saisons précédentes comme si cette année 2021 avait glissé comme l'eau sur les plumes d'un accenteur alpin. Et lorsqu'elle commença à lui raconter ses peines et ses joies, il l'écouta avec une attention accrue. Puis il prit la parole et lui narra, d'un pépiement dont seuls les accenteurs alpins sont capables, la grande paix qui allait s'installer sur la terre durant la nuit de Noël. Dans ce déferlement de notes cristallines qui s'échappaient du petit bec jaune du grand sage, elle devina une belle lumière briller là-bas, au fond de la forêt, là où les biches disparaissent tôt le matin lorsque les hommes sont encore profondément endormis. Et durant ce long discours qui semblait ne jamais cesser, il lui expliqua que tout serait possible durant cette grande nuit et celles qui suivraient et qu'elle se devait de garder l'espoir, envers et contre tout. Puis, après un dernier sifflotement suprêmement élégant, il lissa ses ailes avec application. 

Dans ce geste apparemment si anodin que font tous les accenteurs alpins quand ils sont heureux, elle vit alors que les plumes rousses de son vieux confident étaient recouvertes de poussières scintillantes dont seuls les animaux très rêveurs se parent lorsqu'ils s'approchent de la grande Étoile.  Ainsi, la veille de Noël, Maître Zen resplendissait d'or dans le petit matin frais et lui faisait don de cette brillance pour lui rappeler que tout est possible, à condition qu'on y croit très fort.

Le jour de Noël, Maître Zen était encore là, fidèle à son poste, à l'extérieur dans le froid mordant. Pendant qu'il méditait sagement, elle, de son côté, découvrit dans le salon qui fleurait bon le pain d'épice une magnifique surprise. Une délégation des animaux de la forêt accompagnés de Bluette s'étaient en effet rassemblés pour lui présenter fièrement une magnifique Étoile. 

Alors qu'elle admirait ce rutilant présent, Maître Zen entonna, de l'autre côté de la fenêtre, une mélopée de Noël ("O Nuit Brillante" en écoute plus haut), reprise en chœur par la troupe des animaux. 

Maître Zen est bien réel, je vous l'assure et l’Étoile continuera de briller, indéfiniment, pour mon plus grand bonheur mais aussi pour le vôtre.

                            *****************************



C'est avec ce conte que je vous souhaite, ainsi que Maître Zen, Bluette et toute la bande, de belles fêtes de fin d'année. Et je vous dis à l'année prochaine. Merci encore de votre fidélité à cet espace. Prenez soin de vous.

Ce blog sera en pause pendant quelques temps. 


Dédé ©Décembre 2021


105 commentaires:

  1. Chère Valaisanne
    Quel joli que j’ai lu en écoutant le chœur des Armaillis (et que j’écoute de nouveau en rédigeant ce petit mot) !
    Merci à toi de ravir le cœur de tes visiteurs et
    Bon Noël et Bonnes Fêtes de fin d’année à toi et à tous ceux qui te sont chers.
    Bises savoyardes
    Christian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Christian. Merci de ta visite. Une belle année à toi et à tous les tiens et merci d'avoir apprécié ce billet et le choeur. J'aime particulièrement les choeurs d'hommes. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  2. Bien sûr qu'on l'attendait avec impatience ton conte, et nous ne sommes jamais déçus!
    Ce Maître Zen resplendissant d'or m'a enchantée.
    Bonne fin d'année chère Dédé, un beso mediterraneo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Maître Zen est mon grand ami et je me rends compte de la chance que j'aie de l'avoir dans mon cercle. ;-) Bises alpines et une belle année 2022 à toi et à tous les tiens.

      Supprimer
  3. Merci Dédé pour ce très joli conte et ce très beau chant.
    Merci de ce partage.

    "Debout, qu’on se réveille !
    Paix sur terre en tout lieu"
    Joyeux Noël chère Dédé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il eût été dommage de ne garder Maître Zen que pour moi. ;-) Bises alpines et belle année 2022!

      Supprimer
  4. Bonjour chère Dédé,
    Conte et musique sont également ravissants...
    Merci!
    Joyeux Noël ,
    gros bisouss,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Cela ravit le coeur (Choeur) et les oreilles. Tout y est. Bises alpines et belle année 2022!

      Supprimer
  5. superbe maître Zen bien capté et conte.
    J'espère que ta journée s'est bien passé.
    Bonne soirée de NoËL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'ai réussi à le saisir sous son meilleur profil. A croire qu'il était vraiment très content de poser pour être la star du blog. Bises alpines et belle année 2022!

      Supprimer
  6. Merci pour tes mots, tes images, la musique et la ZENITUDE !
    Joyeuses fêtes, bonne pause,et au plaisir de te lire plus tard!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Miss. Plus je vieillis et plus j'ai besoin de cette sérénité. Je la trouve en regardant les montagnes et les oiseaux. Je te souhaite une très belle année 2022 et au plaisir de te retrouver ici ou ailleurs, fidèle lectrice depuis des années! Bises alpines.

      Supprimer
  7. Par leur comportement, certains oiseaux font preuve d'une intelligence remarquable.
    Leurs facultés d'observation et leur mémoire sont étonnantes.
    Ce qui explique la grande sagesse de Maître Zen qui t'a bien inspiré, Dédé.
    Sur ta photo, il me semble avoir l’œil cerclé d'or, un peu comme le Merle noir cet autre conteur aux chants de longue haleine !
    Bises et belle fin d'année

    RépondreSupprimer
  8. Cuicui ! ma Dédé !
    Ton accenteur alpin est plus beau que notre accenteur mouchet que je n'ai pas encore vu cette année.
    Les mésanges sont de retour et comme l'année dernière, les moineaux arrivent en horde aux restos.
    Hier, mon Chéri et moi avons eu le plaisir de voir des biches, des faons, des lapins, des faisans, des cailles, des canards et toutes sortes d'oiseaux et le Seigneur de la forêt avec ses grands bois et des skons, j'allais les oublier ceux-là.
    Maître Zen me rappelle Robin qui vient en général au resto de très bonne heure le matin, le jour à peine levé et le soir à la presque nuit, pour casser la graine en solitaire.
    Ah oui, là où nous étions hier soir, c'est devant notre télé. Nous avions le choix entre un bêtisier et un Disney. Comme nous sommes restés de grands enfants, nous avons regardé Bambi.
    Bonnes fêtes du nouvel An qui approche à grandes envolées, tout comme le virus et à l'année prochaine en te souhaitant bien évidemment le meilleur en tout.
    Gros becs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Ah! Bambi! Cultissime mais je ne l'ai pas regardé. Je n'ai pas de moineaux dans la mangeoire car nous habitons trop haut en altitude. Ce sont surtout les mésanges qui viennent en nombre et j'aime aussi les regarder pendant des heures, surtout les bleues qui ont ma préférence. Nous avons de la chance d'être entourés de cette nature. Il faut savoir en profiter. Je te souhaite une très belle année 2022 dans la joie et la santé. Bises alpines et à bientôt ici ou là.

      Supprimer
  9. Bonjour Dédé
    J'attendais avec impatience ce compte et je ne suis pas déçu, merci également pour le chant qui l'accompagne.
    Ce n'est pas donné à tout le monde de parler aux oiseaux, seuls les grands sages ont ce pouvoir...
    Nul doute que l'étoile de Maître Zen brillera encore longtemps dans ton salon.
    Bonne fin d'année Dédé, Bises Camarguaises !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oupssss j'ai écrit "compte" alors qu'il s"agit d'un "conte".....

      Supprimer
    2. Coucou mon gitan. Dois-je donc en conclure que je suis une "grande sage"? 1m68 quand même! :-) Merci de ta visite et je te souhaite une très belle année dans la santé et la sérénité, dans son beau Sud! Bises alpines.

      Supprimer
    3. Le compte (conte) est bon. :-))

      Supprimer
  10. En ces temps difficiles, nous avons bien besoin de zénitude !! Heureusement Maître Zen est là. Joyeues fêtes de fin d'année.Bises parisiennes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait donner des cours de yoga! Bises alpines et belle année 2022!

      Supprimer
  11. oh comme ça fait du bien de rencontrer ce bel oiseau scintillant et tellement zen ! c'est un très beau conte à raconter le soir au coin du feu aux petits enfants sages !! Je te souhaite le meilleur pour cette fin d'année ! Joyeuses fêtes !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Un conte pour les grands enfant que nous sommes et les petits enfants. Tout le monde devrait y trouver...son compte. :-) Belle année 2022 dans la sérénité! Bises alpines.

      Supprimer
  12. Maître Zen dans ses plus beaux atours, Noël oblige. Que de beaux échanges prometteurs quant à la suite à leurs donner. Je te souhaite de bons et doux moments pour terminer cette année un peu lourde à digérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. C'est vrai que 2021 a été lourde à digérer. On espère donc que 2022 sera meilleure mais c'est aussi à nous de porter un regard peut-être plus joyeux et serein sur le monde qui nous entoure. (pas simple!) Je te le souhaite de tout cœur. Bises alpines ma chère Thérèse.

      Supprimer
  13. Bonjour Dame Dédé,

    Voici un beau conte, qui nous emporte avec lui, dans la forêt magique et parmi les animaux nos amis. A moins que tout ceci ne soit pas un simple conte imaginaire, mais la réalité des jours alentour de Noël...

    Quoi qu'il en soit, profitez encore de ce temps si particulier, et joyeuses fêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour mon cher monsieur aux grandes oreilles. Vous le savez bien, avec moi l'imaginaire devient réalité et l'inverse l'est également. Les animaux de la forêt veillent sur vous, ne le savez-vous pas? Belle année à vous mon cher monsieur et prenez soin de vous!

      Supprimer
  14. quel joli conte.. j adore toujours autant tes textes... et quand ils sont pleins de tendresse et de sérénité comme là c est trop joli...
    contente de savoir que bluette va bien je ne savais pas qu elle faisait partie d une bande hi hi... gros bisous, joyeux Noël et bonne année pour 2022 avec, espérons le, une bonne santé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Bluette va très bien et elle te remercie. Elle est actuellement en pause comme moi mais nous la retrouverons en 2022 pour de nouvelles aventures. Je te souhaite une très belle année 2022 avec de belles histoires comme celle-là. Bises alpines.

      Supprimer
  15. J'ai attendu d'être un peu tranquille pour ouvrir ton blog et me repaître de ton conte de Noël. Mille fois merci, encore une fois je me suis régalée!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Martine. Merci de la part de Maître Zen et de Bluette et de tous ses amis. Belle année 2022 avec du soleil, un peu de neige, de bons moments en famille, la santé et tout le reste. Et caresses à Mira. Bises alpines.

      Supprimer
  16. Bonjour Dédé, un très joli conte pour passer de belles fêtes de fin d'année à rêver d'un monde meilleur.
    Passe de très belles fêtes.
    Amicalement.
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Ton commentaire n'était pas perdu mais parfois Blogger fait des bêtises. Le rêve, nous en avons tous besoin pour agrémenter la réalité mais Maître Zen est bien réel. Bises alpines et une belle année en santé!

      Supprimer
  17. Merci à Maître Zen pour sa beauté étincelante, pour ses Âmi(e)s et pour toi ma chère Dédé qui continues de nous faire rêver en trouvant les mots poétiques.

    Un bout d'an dans la sérénité, l'amour, la plénitude.

    De gros bisous.

    Prends bien soin de toi et de ceux qui te sont chers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou poétesse du Sud. Le bout d'an a passé et le Nouvel an est arrivé. Nous voici donc en 2022 que je te souhaite remplie de belles petites et grandes choses. Merci de tes visites toujours fidèles et bises alpines.

      Supprimer
  18. Ah je te crois DD, l'histoire est trop belle ! J'ai bien écouté ces chants divins qui apportent la paix de l'âme, du moins un moment, nous en avons tant besoin !
    Merci pour ces doux instants ! Mon accenteur mouchet est plus petit, moins spectaculaire, mais je suis si heureuse moi aussi quand ils viennent à la mangeoire tous ces petits freluquets !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Tous les oiseaux sont beaux. A part peut-être l'ibis chauve! Mais je n'en ai pas dans ma mangeoire! :-) Bises alpines et une belle année 2022 sereine et tout et tout.

      Supprimer
  19. En te lisant, je suis un enfant aux yeux qui brillent.
    Quel cadeau! Merci.
    Bises de Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, mon cher poète de la Loire, je te souhaite d'avoir tes yeux qui brillent tous les jours de cette année 2022! Bises alpines.

      Supprimer
  20. Coucou Dédé.
    Oui bon! Repose toi bien...
    Bon année à toi et tous tes amis, famille, peluches y compris...
    Bisous A +++++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Daniel. Belle année à toi et à tous les tiens! (peluches y compris). :-) Bises alpines.

      Supprimer
  21. Quel magnifique portrait tu as tiré à ton "Maître Zen" ♥♥♥ Le relief de son plumage donne une folle envie d'y plonger les doigts pour une caresse. Il t'a offert son meilleur profil ! Une vraie connivence entre vous deux. Ses confidences nous font rêver des sommets enneigés, tout comme ta joyeuse bande réunie, notre chère Bluette et l'Etoile qui m'ont comblée comme à chaque fois que je viens te lire et voir tes images.
    Bonne pause chère Dédé. Bonne Année à toi et à tes proches !!!
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Il est rare qu'il vienne se poser à cet endroit-ci. Comme s'il avait compris que je voulais lui tirer le portrait avec une belle lumière sur son profil. La séance de pose n'a pas été simple toutefois. Il a fallu que je m'y reprenne à plusieurs fois et que je fasse attention à ne pas trop le déranger dans sa méditation quotidienne. Bises alpines ma chère Fifi et je te souhaite également une très belle année 2022 remplie de bonheurs (petits ou grands).

      Supprimer
  22. Tu es la reine des contes de noël animaliers.
    J'ai adoré !
    Passe de douces fêtes de fin d'année.
    Je t'embrasse chère frangine des Alpes.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère frangine du Sud. J'ai de la chance de vivre dans la nature et de pouvoir m'imprégner de ce qu'elle m'offre au quotidien. Bises alpines et je te souhaite une très belle année 2022 dans la paix et la sérénité, entourée de tous ceux que tu aimes. Bises alpines affectueuses.

      Supprimer
  23. Coucou chère Dédé, un grand merci pour ton superbe conte de Noël. J'ai lu, très attentive ce que raconte "Maître Zen" qui est de toute beauté. Merci pour ce magnifique chant. De tout coeur, je te souhaite une douce et heureuse nouvelle année 2022 ainsi qu'à tes prochea remplie de petits bonheurs.
    Gros bisous et bonne pause ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère dame du bout du lac. Si tu aimes ce chant, sache que le choeur a enregistré plusieurs CD, tu peux les commander sur leur site internet. Je te souhaite une belle année 2022, dans la paix et la santé. Bises alpines.

      Supprimer
  24. Oui Dédé si l'on croit très fort à une chose elle se produit et moi je crois très fort que tu vas vivre une année 2022 sereine et pleine de belles balades Amicales Bises occitanes Ulysse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. COucou mon cher cascadeur. Moi je crois aussi que tu vas vivre une belle année, au sommet de tes montagnes, sur tes chemins de randonnée, entouré des tiens et de tes amis, à la découverte de nos ici et de nos ailleurs! Bises alpines.

      Supprimer
    2. Merci Dédé et que nos montagnes soient belles et ensoleillées en 2022

      Supprimer
  25. petit coucou pour t envoyer tous mes vœux pour l année 2022... qu elle réalise tous tes souhaits... gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Merci ma belle et tous mes voeux pour toi aussi. Je suis moins présente sur les blogs ces jours-ci mais je reviendrai bientôt. Bises alpines.

      Supprimer
  26. J'étais encore en balade mais OUF, je peux lire la magnifique histoire de monsieur Zen, oiseau de sagesse, de lumière et d'espérance, qu'il nous accompagne tout au long de cette nouvelle année, il sera notre force. Merci Dédé, très belle année 2022 à toi, aux tiens et aux montagnes de ton beau pays. Bises étoilées. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de stress ma chère Brigitte. Maître Zen est bien décidé à rester sur mon blog pendant un long moment. Belle année à toi aussi, à toi et tous les tiens. Bises alpines.

      Supprimer
  27. Merci ma Chère Dédé pour ce très joli billet qui fait tant de bien.
    Je te souhaite une douce nouvelle année dans tes alpes Suisses. La santé bien-sûr mais aussi des petites joies à partager avec ton conjoint et les gens que tu aimes. Une bise des alpes du sud part vers toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Après toute cette année 2021, je me rends compte que sans la santé, tout devient très compliqué. Je te souhaite donc les mêmes voeux que les tiens, sans vouloir te copier :-) mais le coeur y est. Bises alpines des Alpes du Nord jusque vers chez toi.

      Supprimer
  28. Coucou Dédé,
    Magnifique ce conte, et même si Noël est à présent passé, j'ai apprécié de le lire.
    Je te souhaite le meilleur pour les 365 jours à venir.
    Bonne année 2022.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Dis, cela devrait être Noël toute l'année non? Belle année à toi également, avec des belles rencontres animalières et des bonheurs à partager en famille. Bises alpines.

      Supprimer
  29. Dédé, musique et conte, tout pour que nous aussi restions zen. Bonne et heureuse année 2022.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. C'est presque mieux qu'un cours de yoga ou que 10 mn de méditation. :-) Belle année à toi aussi!

      Supprimer
  30. Je t'adresse mes meilleurs voeux pour la Nouvelle Année, avec de grands bonheurs pour oublier les jours passés
    Je t'embrasse Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marine. On n'oublie jamais tout à fait mais on devient résilient. Belle année à toi également. Bises alpines.

      Supprimer
  31. Coucou ma chère Tilia. Cet oiseau m'émeut et m'étonne toujours. Quand je le vois contempler les montagnes pendant de longues minutes, je me dis qu'il a tout compris à la vie. Les merles viennent aussi me rendre visite mais ils ne chantent pas encore. Il va falloir encore attendre un peu! Bises alpines et je te souhaite une très belle année 2022 dans la sérénité et la santé surtout.

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Dédé, que cette année 2022 soit pour toi bien meilleur que les deux précédentes avec encore des mots, des voyages, des sensations à vivre et à nous faire partager! Maître Zen est près de nous.C'est certain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Jerry. Moi, je te souhaite une année pleine de musique même quand il y aura des silences. Ils font partie de la vie. Bises alpines et salutations respectueuses de Maître Zen. :-)

      Supprimer
  33. Réponses
    1. Bonne année! Activité réduite de Dédé sur les blogs, d'où mes voeux un peu en retard. ;-)

      Supprimer
  34. Le grand retour de Bluette YES ! Bonne année à toi Dédé poétesse helvète que 2022 soit une année de rêve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher barbu. Belle année à toi également et salutations de Bluette qui est toujours très présente en pensée sur ce blog. :-)

      Supprimer
  35. Un joli conte que j'ai lu à mes petits enfants
    Je crois que mon commentaire s'est perdu...Je n'ai pas dû le valider...

    J'en profite pour te souhaiter une belle année 2022

    Au seuil d'une nouvelle année, on a toujours l'espoir et l'attente de jours meilleurs!
    Hélas l'année qui vient de s'écouler a eu son lot de chagrins et de peines...

    Retenons de 2021 toutes les petites joies qui ont jalonné nos journées...

    je te souhaite l'espérance et le courage d'aller
    vers cet horizon inconnu et imprévisible
    qui nous ouvre les portes de 2022!
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie. J'espère que les enfants ont apprécié! :-) Quant à l'année 2021, elle est derrière avec son lots de peines mais de joies également. Je te souhaite une année 2022 sereine et dans la santé. Soyons positives! Bises alpines.

      Supprimer
  36. Merci pour cette tendre et douce évasion, tu vois, il est plus de 3 du matin (ah Morphée, quel coquin des fois !), à défaut de rêver les yeux fermés, je l'ai fait les yeux et les oreilles ouverts en arpentant ce joli conte sur fond de ce chœur d'hommes que tu nous proposes (que je ne connaissais pas).
    Je te souhaite tout simplement une bonne année 2022. Et une pause revigorante.
    Bises
    Fabrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serais-tu insomniaque? Je traverse parfois des insomnies mais j'évite de regarder un écran pendant ces moments-là pour ne pas avoir encore plus de peine à me rendormir... J'espère que Maître Zen t'a aidé à te rendormir quand même! Je te souhaite également une belle année 2022. Bises alpines.

      Supprimer
  37. petit coucou d amitié à la pauseuse... bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et bises alpines. Je ne sais pas quand je vais revenir. Beaucoup de choses à faire. Ici et là. :-)

      Supprimer
  38. Bonjour, merci pour cette belle histoire, je te souhaite une bonne journée, et une très bonne année 2022, bisous et à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. Je ne suis pas très présente sur les blogs actuellement mais je te souhaite également une très belle année 2022! Avec plein de nouvelles découvertes ici ou là.

      Supprimer
  39. Coucou Dédé, j'ai un retard certain car je viens de terminer notre déménagement.
    Une fois de plus je suis sous le charme avec ton texte et tu parles si bien de cette Nature là sous nos yeux, c'est doux et paisible à la fois...
    Pour finir les chants de l'Avent et de Noël me font sentir au mieux.
    Très bonne année à toi, je te souhaite le meilleur car oui tout est possible. Je t'écris à très bientôt et bises de notre Isère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou JP. Un déménagement, c'est toujours une source de stress. J'espère que tout s'est bien passé pour toi/vous et que vous êtes sortis des cartons! :-) Je te souhaite une très belle année avec plein de partages photographiques et surtout la santé! Bises alpines.

      Supprimer
  40. Bien sûr Maître Zen est bien réel, tu le racontes si bien et comme St Thomas nous y croyons car si nous ne l'avons non pas touché au moins nous avons vu son magnifique portrait en majesté. J'admire en particuliers ses pattes translucides, la nature fait des merveilles qui dote ces petites bêtes de capacités de résistance incroyables au froid. Je ne l'ai jamais rencontré, ni lui ni aucun des siens, ce qui n'est pas étonnant car le Bassin Parisien ou même les Vosges sont trop bas en altitude pour lui qui vit entre 1800 et 4000 mètres. Je le sais parce que tu m'as dnné envie de faire plus ample connaissance sur le SITE DES OISEAUX où j'ai appris aussi qu'"il n'est pas du tout farouche, on peut l'approcher facilement à quelques pas. Ce trait de caractère se manifeste en général chez les oiseaux vivant dans les régions reculées où l'homme est peu présent."
    D'ailleurs c'est aussi le cas du bouquetin qui se laisse approcher facilement, tant qu'il a été en voie de disparition (la viande de bouquetin doit être non seulement succulente mais facile à chasser). Je l'ai appris récemment en regardant une émission dont je ne me souviens plus le nom
    J'aimerais bien comprendre comme toi la langue des animaux des montagnes. Et pouvoir dans ce langage te souhaiter une excellente nouvelle année de féérie.
    Bises d'en bas, Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. J'ai réussi à approcher de très près Maître Zen mais ses acolytes sont bien plus farouches. J'ai l'impression qu'il y a un truc entre nous que je n'ai pas avec les autres oiseaux. Peut-être suis-je complètement folle d'aimer un oiseau? Qu'en penses-tu? Dois-je passer sur un divan? :-))Quant à la viande de bouquetin... je ne peux pas te dire, je n'en ai jamais mangée! Pour la langue des animaux de la montagne, il y a un lexique mais ce sont des années d'études et d'abnégation. Bises alpines et je te souhaite également une très belle année 2022, aussi pour tout les tiens en France ou ailleurs.

      Supprimer
  41. Je sors peu à peu de ma "léthargie" forcée et constate que ta pause se prolonge. Rien de grave j'espère. J'ai imprimé ton conte pour en faire profiter mes petiots lors de leur prochaine venue. Hâte de te lire. Bien amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'ai pris mon temps pour retrouver le chemin des blogs. Parfois, une bonne coupure permet de mieux revenir. Ce que je prévois de faire tout bientôt. Bonne lecture à tes petits! Bises alpines.

      Supprimer
  42. Hello Dédé j'espère que tout va bien pour toi et que tu déambules funambule de sommet en sommet !Bises occitanes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher. Les sommets sont plein de neige, je reste plus bas en altitude. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  43. petit coucou d amitié... gros bisous

    RépondreSupprimer
  44. bonjour Dédé , ah mais j'avais loupé ce beau texte - conte avec maitre Zen et ses amis et ... et ce bel oiseau que j'aime +++++ , désolé je te souhaite toi et ta famille une belle année 2022 , la santé et ++++ de belles choses dans ta vie gros bisous A+ merci ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Bébert. Maître Zen t'a sagement attendu, fidèle à ses habitudes de grand sage. Je te souhaite également tout le meilleur possible! Bises alpines et à bientôt, ici et là.

      Supprimer
  45. Merci de ta visite Dédé.
    J'en profite pour te déposer de gros bisous en attendant ton prochain billet.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Pascale. Billet en préparation. Retour en vue. Bises alpines. ;-)

      Supprimer
  46. Coucou Dédé. Merci pour ton humour. J'ai ajouté madame colvert pour toi et mis ton blog en lien sur la page. :-)
    Schmoutz plein

    RépondreSupprimer
  47. Comme c'est agréable de lire avec beaucoup de retard ce joli conte de Noêl ! Comme on voudrait que Maitre Zen soit aussi dans notre jardin et que bluette l'accompagne ! Alors pour tenter de les retrouver tous l'an prochain au moment de Noël nous vous présentons nos meilleurs voeux pour une année douce ! A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Finalement, les contes de Noël devraient être lus toute l'année et ne pas s'intituler ainsi. Ce serait mieux je trouve. Une belle à tous et salutations humble de Maître Zen et Dame Bluette.

      Supprimer
  48. C'est bien mignon ce conte avec une belle sensibilité...

    RépondreSupprimer
  49. Ta délégation de peluches est admirable.
    Vache savoyarde et bouquetin de tes Alpes.
    Je croyais être passé chez toi, pour les bons vœux, et du coup, je vois que non.
    Que 2022, continue à te donner chaque jour, le désir d'entreprendre.
    Et ces dernières nuits, " I have a dream ".
    Rêvé d'un variant bénin, qui protège contre le variant agressif.
    En prend on le chemin?
    À plus. Amic@lement. Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Yann. Ce n'est pas une vache savoyarde, Bluette a sa carte d'identité suisse. :-) Quant au virus bénin, et bien, attendons de voir, on nous dit tellement de choses depuis deux ans qu'il ne faut pas s'emballer. Mais cette année 2022, je la sens bien! Je te la souhaite également pleine de belles choses et avec surtout la santé. Bises alpines et à bientôt

      Supprimer
  50. Bonjour Dédé, je reviens prendre un peu l'air inspirant et salvateur que maitre Zen nous enseigne et te souhaiter par la même occasion une année lumineuse pleine de belles promesses et teintée de renouveau .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Maître Zen, d'un battement d'ailes et gentil coup de bec, te transmet ses pensées affectueuses. A bientôt mon cher Jerry.

      Supprimer
  51. Merci pour toutes vos belles photos et les beaux textes qui les accompagnent.
    Même si je commente rarement, j'aime venir admirer vos montagnes et lire vos écrits.
    Bonne et heureuse année 2022.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Madame Chapeau. J'espère vous lire de temps en temps ici et là. Belle année 2022 même si elle est bien entamée.

      Supprimer