vendredi 23 décembre 2022

Garder son âme d'enfant (conte de Noël)

 

 

(Cliquez sur le lien pour avoir l'animation musicale)


Toujours accompagné de sa palette aux mille nuances et de son pinceau magique, il gambadait tout au long de l’année par monts et par vaux, sifflotant à tue-tête des mélopées étranges ou alors se taisant pendant de longs instants quand il fallait s’appliquer sur un tableau nécessitant une grande concentration. Sa palette était composée de couleurs toutes plus poétiques les unes que les autres. Ainsi, les verts servaient à habiller les sapins de nos forêts mais avec un mélange d’eau et d’un peu de magie d’un autre monde, ce vert puissant se transformait alors en une teinte bien plus tendre qui colorait les pelouses d’Irlande ou donnait une tonalité des plus appétissantes aux fruits des pommiers. Immaculés, les blancs habillaient l’ours polaire du grand Nord en le rendant très élégant et agrémentés de quelques paillettes, ils tapissaient la montagne d’une neige délicate l’hiver venu. Les vermillons transformaient les couchers de soleil en des scènes presque irréelles alors que les jaunes rendaient gloire aux fiers tournesols dans les vastes plaines. Il avait transcendé également les costumes des libellules, des martins-pêcheurs, des amanites tue-mouche et du rouge-gorge narcissique qui, tous les matins penché sur le ruisseau, s’admirait et remerciait son costumier en gonflant son plastron coloré.

Quand les couleurs s’épuisaient, il se hâtait chez ses amies les fées qui lui concoctaient, dans de gigantesques chaudrons, des mélanges toujours plus subtils pour enrichir ses créations artistiques.

Jamais à court d’idées, il transcendait ainsi les saisons et les paysages. L’hiver froid et rigoureux, il le rendait presque supportable et beau avec des nuances subtiles de gris et de blancs et même les bois nus semblaient vêtus d’un délicat manteau de dentelle. L’hermine et le lièvre se réjouissaient, les frimas revenus, de gambader dans les prés, prenant plaisir à réveiller certains animaux en hibernation pour leur dévoiler leurs étincelants apparats hivernaux. Au printemps, les bourgeons, d’abord timides, se transformaient en délicates fleurs embaumant l’atmosphère et les arbres revêtus de leurs plus beaux atours se congratulaient entre eux, commentant avec enthousiasme son excellent travail. En été, les ciels menaçants se gaussaient de tous, après qu’il leur eut dessiné des nuages imposants, tirant à la fois sur le bleu et sur le gris, gonflés d’une pluie d’orage qui ne demandait qu’à se déverser sur les prairies assoiffées. Mais lui, c’était l’automne qu’il chérissait par-dessus tout car les teintes chaudes étaient ses préférées. Dans les forêts du monde entier, il laissait alors libre cours à sa fantaisie créatrice. D’ailleurs, les érables l’attendaient toujours avec impatience pendant que le vieux chêne centenaire se délectait de voir son feuillage virer au rouge dès les premières gelées et de pouvoir parader devant son ami l’écureuil venu faire ses provisions de glands au pied de sa souche.

Il aimait la Toscane et ses collines ondoyantes et les glaciers alpins qui n’avaient plus de secret pour lui même si, à plusieurs reprises, il avait failli perdre sa palette dans leurs innombrables crevasses. Il avait traversé à maintes reprises les déserts africains, épuisant les rouges et les bruns de sa palette, s’était brûlé le bout des sandales dans les éruptions des grands volcans de la planète alors qu’il esquissait les contours d’une coulée de lave, connaissait chaque pierre des châteaux écossais ainsi que leurs nombreux fantômes, avait vaincu à plusieurs reprises le Kangchenjunga sans oxygène pour atteindre les nuages afin de les transformer en nuances délicates. Il avait dessiné les eaux turquoises des lagons indonésiens et avait colorié le ciel face aux moaï muets de l’île de Pâques. Cela faisait des siècles qu’il parcourait ainsi la terre prenant conseil chez les plus grands peintres. Ainsi, il avait devisé avec le Caravage sur la technique du clair-obscur et s’était un peu moqué du noir profond de Soulages. Picasso lui avait fait craindre le pire avec ces modèles cubiques mais en contrepartie il s’était perdu avec délice dans les délires tourmentés de Turner.

Mais même après tous ces siècles à parader dans les prairies, à traverser les tunnels, à gravir les montagnes et à naviguer sur les océans du monde entier, toujours accompagné de sa merveilleuse palette, il savait que le lieu où il reviendrait toujours était ce petit pays au milieu de l’Europe, si petit mais où se lovent de si grands et fiers sommets. Car devant la fenêtre d’une maison perdue là-haut, un petit bout de femme l’attendait toujours impatiemment. Elle était si exigeante qu’il sentait que donner le meilleur de lui-même ne suffisait plus. Il fallait qu’il magnifie les ciels, qu’il sculpte les montagnes et endimanche les animaux de la forêt d’exquises parures. Alors, au printemps, il effaçait la neige à grands coups de pinceau vert tendre et en été, il coloriait les fleurs des alpages. En automne, il faisait danser les mélèzes mordorés et en hiver, il ciselait les délicats flocons de neige. Il faisait également apparaître dans les alentours de la maison des écureuils bruns facétieux, des mésanges bleues ou huppées, des accenteurs bigarrés et de malicieux renards roux. Il offrait des carmins, des ors, des malachites, des cobalts et les mélangeait pour trouver la meilleure combinaison, s’appliquant à rendre le spectacle chaque jour toujours plus beau.

Comme Noël approchait, il pressentait qu’il devrait encore se surpasser pour que la fête soit lumineuse. La veille de Noël, il s’installa donc au sommet de la montagne, cherchant l’inspiration, apprêtant ses couleurs et réfléchissant intensément. Et puis, à petits et grands coups de pinceau, il commença son œuvre du jour.  Pendant de longues minutes, il s’appliqua à envelopper les pierres de couleurs dont personne ne savait le nom. Puis, quand il eut achevé ses traînées élégantes dans le ciel, il prit quelques minutes pour contempler son œuvre qu’il n’osa plus retoucher tellement il était fasciné. Enfin, il ajusta avec application le rouge chatoyant du manteau du Père Noël qui filait déjà sur son traineau pour sa tournée mondiale des cadeaux. Il saupoudra tous les biscuits de Noël d’une fine pellicule de sucre glace et s’appliqua à rendre l’Étoile aussi scintillante que possible. Et pendant qu’il achevait tout ceci dans une frénésie proche de l’extase, il entendit des clameurs de joie sur la terre. Son tableau du jour était effectivement plus que grandiose et là, ravi, il reposa enfin son pinceau. Les fées valsèrent de joie, le cerf plissa les yeux se demandant s’il rêvait, l’aigle jubila dans ce soleil couchant presque irréel et le ballet des mésanges acclama le grand artiste, le peintre de l’univers. Même les marmottes se réveillèrent furtivement pour admirer le spectacle fulgurant. Car en quelques minutes, le soleil s’était déjà enfui, laissant la montagne aux prises avec la nuit tombante alors que résonnait une marche de Tchaïkovski interprétée par l'orchestre des lutins de la forêt.

Vous me direz que ceci est bien joli et tout droit sorti de mon imagination. Car si un bonhomme chargé d’une palette de couleurs et d’un pinceau magique avait traversé les siècles, côtoyé les grands et les petits de ce monde, sublimé les paysages et habillé chaque animal d’un manteau diapré selon les saisons, on en aurait parlé dans tous les livres d’histoire. Mais je vous assure, tout ceci est bien réel car j’étais là face aux montagnes et pendant quelques instants éphémères, le rêve est devenu réalité. Et je suis persuadée que chez vous, devant votre fenêtre, au détour de la rue, dans le rire des enfants, dans les petites et les grandes choses de vos vies, les couleurs resplendissent pour peu que vous soyez ouverts aux merveilles du monde.

Il suffit pour cela de garder son âme d’enfant.


Je vous souhaite à toutes et tous de belles fêtes de fin d'année. Bluette et Quentin vous offrent également quelques petites douceurs à déguster selon votre envie. 

Ce blog sera en pause pour une durée indéterminée.


Dédé © Décembre 2022

96 commentaires:

  1. Vous êtes de fameux artistes, lui avec sa palette de peinture et toi avec ta plume, merci de nous faire rêver.
    Passe de Bonnes Fêtes de fin d'année avec Bluette et Quentin (je prends une petite douceur au passage....)
    A très bientôt, Bises !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Gitan. Quentin et Bluette ont mis tout leur coeur pour confectionner les biscuits. J'avoue qu'il y avait de la farine dans toute la cuisine avec ces deux-là. :-) Passe également de belles fêtes et réjouissons-nous des couleurs dans nos vies. Bises alpines.

      Supprimer
  2. Grand merci pour ce conte magnifique, j'ai été émue et mon imaginaire s'est mis en route aidé par la musique (au début je ne l'avais pas mise, pensant que ça empêcherait ma concentration sur le texte et puis je l'ai mis au milieu et me suis laissé porter). Très belle photo initiale, comme un coup de pinceau. Reviens-nous bien vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Casse-Noisette est une très belle partition. Je crois même que l'ensemble a été transposé pour le piano. Merci pour toutes tes visites et belles fêtes à toi!

      Supprimer
  3. J'ai oublié de signer: le chêne vert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après le passage du peintre, tu dois signer: le chêne jaune-rouge. :-)

      Supprimer
  4. Un joli conte accompagné d'une superbe image de ciel coloré au-dessus des montagnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. C'était un grand moment, très éphémère. Il fallait faire vite!

      Supprimer
  5. Merci Dédé,
    Un grand merci pour ce très joli conte, il est toujours tellement agréable de te lire.
    Et tu as tout a fait raison, je suis certaine que ce bonhomme existe bel et bien aussi.
    Bises et très belles fêtes de fin d'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère. Peut-être que tu vas le croiser un jour ou l'autre. Tu le salueras bien de ma part. :-) Bises alpines et belles fêtes à toi. A bientôt ici et là.

      Supprimer
  6. Rester émerveillé (e) comme un (e) enfant, tout est là... Se laisser happer par un conte et se laisser transporter dans tes couleurs... Merci Dédé et joyeuses fêtes. Merci pour les douceurs, toutes les douceurs. Grosses bises de Leeloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que si nous gardons une âme d'enfant, ce serait plus facile au quotidien. Bises alpines et belles fêtes!

      Supprimer
  7. Bonjour chère Valaisanne.
    Tu nous offres pour cette fin d’année un bien joli conte mais comme toi je crois que ce que tu racontes dans ton récit est bien réel. Sans doute gardons-nous tous les deux nos âmes d’enfant ?
    Bonnes fêtes de fin d’année et à bientôt.
    Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Savoyard. Alors nous sommes deux gamins face aux merveilles de la nature et c'est tant mieux! Cela fait tellement de bien à l'âme, au coeur et aux yeux. Bises alpines et belles fêtes!

      Supprimer
  8. Bleuette était le nom de la poupée de Maman et c'est elle que je charge de te féliciter pour ce post et te présenter mes meilleurs voeux. Tu nous annonces une pause indéterminée et même si les biscuits te permettent de tenir un moment, ne reste pas trop longtemps loin de nous : j'aime bien voyager avec toi au pays du rêve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Avec Quentin et Bluette, je peux te dire que les biscuits ne vont pas faire long feu dans la belle boîte! Je te remercie de ta visite, te fais un gros bisou et te souhaite de belles fêtes!

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Merci. J'espère que t'as quand même pris le temps de lire... Car Bluette pourrait très mal le prendre si ce n'était pas le cas. Belles fêtes.

      Supprimer
  10. Coucou ma chère Dédé, un grand merci pour ton magnifique conte. Magnifique choix de couleur dans sa palette et avec la musique, c'est merveilleux.
    Câlins à Bluette et à Quentin, ils ont bien travaillé pour confectionner tous ces jolis biscuits :-)
    Je te souhaite un très joyeux Noël et de belles fêtes de fin d'année.
    Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Denise. Heureusement que Quentin et Bluette ne font pas la cuisine tous les jours... car j'ai pu nettoyer des morceaux de pâte jusqu'au plafond. :-) Bises alpines et belles fêtes à toi.

      Supprimer
  11. Bonjour Dédé,
    Ton conte est magique, on en prend plein les mirettes.
    Quant à la photo en tête de ton article, elle est carrément éblouissante!
    Bises et bonnes fêtes.
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mo. C'est pas de ma faute pour la photo, c'est le peintre qui a tout fait. :-) Bises alpines et bonne fêtes

      Supprimer
  12. merci pour ce joli texte et cette belle vision de la nature... et contente de retrouver nos petits amis et leurs petites douceurs... par contre déjà triste de ton absence prochaine... passe de bonne fêtes et donc si on ne te revoit pas bonne année 2023... gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Je savais que tu serais contente de revoir nos petits copains! Belles fêtes.

      Supprimer
  13. oui, essayons de garder notre faculté d'émerveillement!
    merci à toi, bonne pause, bonnes fêtes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'émerveillement, c'est si important. Voilà un beau slogan pour ces fêtes! Bises alpines et belles fêtes.

      Supprimer
  14. Coucou Dédé,
    après la lecture de ton superbe conte, il m'est difficile de croire encore qu'un poète voulait changer les couleurs du temps, puisque ton texte n'est que l'histoire de cette chanson ♫♪♫♪♫
    Bonnes fêtes de fin d'année, bises du massif central

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant j'ai ta chanson dans la tête. :-) Bises alpines et belles fêtes.

      Supprimer
  15. Coucou Dédé,
    après avoir lu ce super conte, il m'est difficile de penser qu'un poète voulait changer les couleurs du temps, puisque ce texte en est l'histoire de cette chanson ♫♪♫♪♫♪
    Bises du massif central.

    RépondreSupprimer
  16. Un très joli conte pour fêter noël.
    Passe de joyeuses fêtes dans la joie, la paix et l'amour.
    Amicalement.
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude. Surtout la paix et l'amour, le monde en a bien besoin. Je te souhaite également un très bon réveillon et à l'année prochaine! Bises alpines.

      Supprimer
  17. Quel magnifique conte, j'ai pris un plaisir immense à le lire, à naviguer sur les couleurs et nuances, un tout grand merci,
    Bonnes et joyeuses fêtes, besos Mediterraneos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit faire très doux chez toi et la mer doit être belle. Cela me fait presque envie. Bises alpines et belles fêtes.

      Supprimer
  18. Bonjour, merci pour ce conte enchanteur, je te souhaite un joyeux Noël, bisous et à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. Merci de ta visite et belles fêtes!

      Supprimer
  19. Moi j'y crois à ton histoire Dédé mais c'est parce que j'ai gardé mon âme d'enfant Bises maritimes iodées Ulysse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cascadeur. Je le savais que tu avais gardé ton âme d'enfant, toi qui sais t'émerveiller des merveilles du monde quand tu fais tes randonnées. Par contre, ton amour du vin, c'est très adulte! :-) Bises alpines.

      Supprimer
  20. Heureusement nous rêvons, il faut savoir s'enchanter, d'ailleurs la nature nous offre tant de raisons de nous émerveiller !
    Dans ta magnifique montagne tout est possible Dédé, et surtout à Noël !
    Merci pour ce joli conte, joyeuses fêtes !
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marine. Ma montagne est toute grise et brune, sauf en très haute altitude où les sommets sont très enneigés. Nous avons eu de fortes pluies jusqu'à haute altitude, c'est un peu tristounet mais on fait avec et on s'émerveille quand même. Bises alpines et belles fêtes.

      Supprimer
  21. Quel merveilleux artiste, qui nous offre une si belle photo d'introduction, et un texte si attachant. Joyeux Noël Dédé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur aux grandes oreilles. Nul doute que vous avez reconnu cet endroit divin. Passez de belles fêtes entouré des vôtres, dans cette douceur de fin d'année.

      Supprimer
  22. bonjour Dédé , ah oui merci pour ce conte si bien trouvé et la photo de ce paysage j'aime +++++++++++++++++++ , merci pour tes souhaits , et nous on te souhaitent un beau noel et de belles fêtes de fin d'année gros bisous de nous deux a+ en zic ... merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou la clique des baroudeurs. Toi qui aimes tellement la montagne, tu es servi avec cette photo. Je te souhaite un bon réveillon et à l'année prochaine pour de nouvelles aventures. Bises alpines.

      Supprimer
  23. J'aime ton conte qui scintille dans nos âmes où sommeille encore l'enfant qu'on a été

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noël est la période la plus propice de l'année pour retrouver notre âme d'enfant. Profitons. A bientôt.

      Supprimer
  24. Merci pour cette merveilleuse symphonie!
    Bonne pause!

    RépondreSupprimer
  25. très belle photo et conte.
    Merci pour ces douceurs à toi, Bluette & Quentin.
    Douce pause, à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quentin et Bluette ont bien bossé. Maintenant ils se reposent. :-) A bientôt.

      Supprimer
  26. Garder son âme d'enfant, s'émerveiller et remercier...
    Très joyeux Noël Dédé, merci pour ta poésie inspirée par ces divins sommets enneigés, à bientôt et douce pause. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Brigitte. Profitons de ce que la montagne nous donne, été comme hiver, printemps comme automne. Bises alpines et belles fêtes.

      Supprimer
  27. juste un petit coucou pour te souhaiter un très joyeux Noël... gros bisous

    RépondreSupprimer
  28. Je sais pas si tu as les couleur mas tu as toujours les mots pour nous conté de belles histoires !
    Joyeuses fêtes Dédé et mes meilleurs voeux pour la nouvelle année.
    Quentin c'est un nouveau ; il est pas de Montargis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quentin n'est pas nouveau mon cher barbu. Il a déjà sévi par ici et je crois même qu'il était protagoniste dans un précédent conte de Noël. Tu as de la lecture en retard. :-) Bises alpines mon cher et passe de belles fêtes.

      Supprimer
  29. Coucou Ma Chère Dédé,
    Que ta photo a elle seule est belle et fait rêver ! Un joli conte de Noël pour l'enchantement. Merci beaucoup.
    Des petits sablés pour terminer un Noël authentique comme j'aime.
    Merci ma chère Dédé. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa. Je n'aime pas les biscuits trop chargés en ceci et en cela. C'était ma Maman qui faisait des Milanais quand j'étais petite. J'ai repris la tradition avec Bluette et Quentin. Bises alpines et belles fêtes.

      Supprimer
  30. Il suffit pour cela de garder son âme d’enfant. Oui, car celui qui sait garder son âme d'enfant, toujours s'émerveillera ! :-)
    Très joli conte, Dédé, merci de nous l'offrir. Je comprends qu'un tel paysage ait pu te l'inspirer, car c'est un paysage féérique ! :-)
    Bonne pause, à bientôt. Bises de ma campagne bassoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. La photo a été prise en décembre 2021. Ce qui était surtout féérique, c'était les couleurs et ces nuages avec de drôles de formes. Bises alpines Françoise et passe de belles fêtes entourée des tiens.

      Supprimer
  31. Désolée Etienne. J'ai eu un problème avec ton commentaire mais le voilà. Merci de ta visite!
    letienne

    lun. 26 déc. 22:01 (il y a 11 heures)

    À moi
    letienne a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Garder son âme d'enfant (conte de Noël)" :

    Une douce fin d'année à toi.
    Reviens nous vite.
    Bises de ma Loire.

    RépondreSupprimer
  32. Un si bon artiste
    plus vrai que nature
    enchantant nos crépuscules
    Nul besoin de lunettes magiques
    il suffit d'ouvrir les yeux !

    Bonne fin d'année à toi et à l'année prochaine j'espère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un artiste de renom et pourtant qui n'est pas côté en bourse. Normal, il est trop bon! Bises alpines et tous mes voeux!

      Supprimer
  33. Tu balades avec aisance le lecteur parmi les couleurs des paysages du monde, de surprise en surprise , en faisant monter l'émerveillement que produisent les mots que tu as choisis , l'art d'écrire et d'inventer , l'art de conter , c'est peut-être ce qui nous distingue des écureuils , quoique ce n'est pas certain , l'autre jour me promenant dans la forêt , je croise un écureuil , et à mon grand étonnement voici ce qu'il m'a raconté ........

    Merci pour le joli conte que là tu nous contas >.
    Bonne fêtes à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Je crois que je suis quand même différente de l'écureuil qui vient régulièrement me voir. Déjà, je ne sais pas m'agripper aux murs et aux troncs des arbres. Si je fais de l'escalade, j'ai beaucoup plus de matériel que lui. :-)) Bises alpines et bon début d'année.

      Supprimer
  34. Tu balades avec aisance le lecteur parmi les couleurs de notre monde , et tu nous mènes de surprise en surprise , en avançant dans le texte on ne peut savoir où il va , il ne nous reste qu'à aller de phrase en phrase, d'émerveillement en émerveillement.
    C'est un joli conte que là tu nous contas , tu sais y faire , l'art d'inventer des histoires que tu possèdes si bien est peut-être ce qui nous distingue des écureuils , quoique , l'autre jour dans la forêt , je croise un écureuil et voici ce qu'il me raconta …...... hohohoho !
    Bonnes fêtes à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hohohohohoho. Ahahahahaha, voir ma réponse plus haut. :-)

      Supprimer
  35. Avec en fond "Casse-Noisette", mes yeux s'écarquillent sur ton image majestueuse, et découvrent ton conte évoquant la féérie de Noël... merci pour toute ta petite famille qui se joint à toi : oui, heureuses fêtes Dédé, bon bout d'an de l'autre côté des Alpes ... conservons toujours notre âme d'enfant qui s'émerveille sur chaque chose.
    Merci à toi, et à ta poésie à chaque fois renouvelée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma poétesse du Sud. Que le temps passe vite, Noël est déjà fini et nous entamons cette nouvelle année en fanfare. Le travail m'accapare beaucoup et donc je vais moins publier ces temps-ci. Je te souhaite de garder ton âme d'enfant pour cette nouvelle année! Bises alpines et tous mes voeux.

      Supprimer
  36. http://jeanpierre65.eklablog.com/27 décembre 2022 à 22:29

    Bonjour Dédé, en te lisant c'était comme si c'était toi qui nous offrait ces mots tellement doux, en lisant l'histoire se forme dans mon esprit et j'étais comme un gosse assis sur un banc ou par terre, les yeux écarquillés par la magie de l'histoire...
    Ta photo est superbe, c'est un rêve qui continue et qui pour moi donne de l'espoir.
    Je salue Bluette et Quentin, je te dis à très bientôt en prenant soin de toi. Bises Dédé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'adore cette photo. J'ai fait également des zooms ce même soir avec un autre objectif. Même si tout était très éphémère, j'ai eu le temps de changer d'objectif quand même. :-) Je te souhaite de garder les yeux écarquillés toute cette année 2023 et d'apprécier chaque instant et paysage que la nature nous offre. Bises alpines.

      Supprimer
  37. Coucou ma Dédé ! Un peu en retard sur ce coup là pour une bien triste raison.
    Heureusement la beauté de ton texte me redonne le moral.
    Je me disais que la personne à la palette c'était toi, toi à chaque fois que tu nous faisait une description de ta belle montagne avec le bonheur de voir tes magnifiques photos.
    Tu vas me manquer pendant ta pause indéterminée.
    J'aime bien tes petits amis Bluette et Quentin.
    Bonne pause ma Dédé et reviens nous vite !
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Claude. J'espère rien de grave? Je n'ai pas tellement visiter les blogs amis ces derniers jours car j'ai eu à faire et je reprends le travail en fanfare. J'espère donc que tout va bien? Prends un biscuit pour la route et je te souhaite une belle année 2023! Bises alpines.

      Supprimer
    2. Bonne Année ma Dédé ! Bises !

      Supprimer
  38. Merci Dédé, pour ce magnifique conte, c'est un véritable enchantement, d'autant plus que la musique de Casse-Noisette le rend réellement magique. Chaque année, entre Noël et jour de l'An, je visionne quelques unes des différentes versions de ce ballet que j'adore. Voici le lien de ma préférée.
    Passe une bonne fin d'année et une excellentes fête de la Saint-Sylvestre auprès des tiens.
    Meilleurs vœux pour le Nouvel An
    Bises venteuses, cette nuit dans mon coin des Yvelines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Tilia. J'ai eu l'occasion de voir le ballet durant décembre de l'année dernière, dansé par une compagnie ukrainienne, c'était vraiment très beau et émouvant. Un grand moment durant cet Avent qui a passé bien trop vite, ainsi que Noël et le passage à la nouvelle année! Je t'embrasse et te souhaite une très belle année 2023.

      Supprimer
  39. Et voilà ! je suis passée ici la nuit dernière et comme j'avais oublié de me déconnecter du coup mon commentaire doit avoir atterri dans le spam !
    Désolée, dame Dédé, de te créer des manipulations pour aller le repêcher :-(
    Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Et si tu passais en journée? :-) Bises alpines.

      Supprimer
  40. La nature nous offre de belles couleurs que nous ne voyons pas toujours ! Un joli conte,A bientôt et mes meilleurs voeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour l'anonyme. Malheureusement, je ne sais pas qui se cache derrière ce commentaire mais merci de la visite et belle année!

      Supprimer
  41. Un tourbillon de lumière accompagné par Tchaïkovski ♥♥♥ Ton image est une Merveille.
    Je vais revenir lire le conte et chiper quelques gâteaux.
    Bonne route vers l'Année Nouvelle, Dédé !!
    Schmoutzis plein.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Fifi, prends encore quelques biscuits car il n'y en a bientôt plus. On a tout mangé! Merci de ta visite et je te souhaite une très belle année 2023 remplie de petites friandises! Bises alpines.

      Supprimer
  42. Chère Dédé je viens te souhaiter une année 2023 crapahutante et sereine Bises occitanes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon cher randonneur. Je te souhaite de belles randonnées en 2023, de belles découvertes ici et là, de beaux bains dans les rivières et de gigantesques apéros! Bises alpines.

      Supprimer
  43. Tous mes voeux, chère frangine.
    J'ai vu que ton blog était en pause, je suis sûre que tu rapporteras de splendides photos et des textes tout aussi poétiques.
    Mes bisous
    •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Oui, en pause pour un certain temps voire un temps certain. Tous mes voeux également pour une année sereine mais néanmoins pétillante. Bises alpines.

      Supprimer
  44. Belle et lumineuse année, chère Dame Dédé, reine des conteuse et gentille Fée des Sommets
    Meilleures bises, toutes fraîches de l'An nouveau, avec quelques rayons de soleil sur ma contrée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Merci pour tes bons voeux que je te retourne. Je ne savais pas que c'était grâce à moi que les chamois avaient à manger toute l'année. :-) Bises alpines.

      Supprimer
  45. Que c'est joli ! ♥♥♥
    Il me fait rêver, ton lutin et son pinceau magique.
    Tu crois qu'il viendrait me voir le temps de quelques photos ?
    Belle année magique à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! Je vais lui demander mais tu sais, il est très pris mais qui sait? A force de persuasion! Belle année à toi également avec joie et sérénité. Et santé également. Bises alpines.

      Supprimer
  46. La magie de ton texte, est à mettre en rapport avec la magie de Noël.
    À qui donner ces pinceaux, ces couleurs en palette, pour qu'on nous repeigne le monde
    avec des nuances plus délicates, surtout au niveaux des rapports humains, guerres et famines et autres maladies.
    Après lecture, je te donnerai bien la mission de mettre en pratique ce que tu nous a rêvé.
    Non, ce n'est pas un rêve?
    Je viens aussi vous souhaiter une très bonne année, avec des girandoles de nuances de bonheurs.
    Le gros bisou d'amitié. Yann
    Encore bravo pour ce texte.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Yann. Je ne sais pas si je peux faire ce travail, d'abord, est-ce que c'est bien payé? :-) Je te souhaite également une riche année 2023 avec plein de découvertes, de devinettes et surtout la santé et la sérénité. Bises alpines et merci de ta visite enthousiaste.

      Supprimer
  47. Bonjour Dédé, garder son âme d'enfant pour mieux voir le monde sans haine , mépris ou à priori mais seulement le positif , le coté chaleureux des choses , c'est un vœu pieux que tu fais là grâce à ce bonhomme et à sa palette de couleurs et son pinceau magique. Aussi, Dédé, je te souhaite une lumineuse et excellente année 2023 pleine de petits bonheurs au quotidien ! Que ta santé soit bonne et ton inspiration féconde pour le jour ou tu reviendras sur ce blog .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Quand je vois ce que les médias nous donnent en pâture, je pense qu'il vaut mieux espérer et croire sans chercher à s'informer sur tout. Je te souhaite une très belle année 2023 pleine de musique, de joie et la santé également. Bises alpines.

      Supprimer
  48. En lisant ce conte de Noël qui est le chef d'oeuvre que tu nous offres chaque fin d'année (tu ne pouvais pas partir en pause avant de le livrer), je me suis demandée tout du long qui était "il" celui qui a la fin colore de rouge la houppelande du père Noël. Tu livres qu'il s'agit d'"un bonhomme chargé d’une palette de couleurs et d’un pinceau magique". Chacun est libre de nommer ce magicien comme il l'entend...
    Heureuse belle nouvelle année à toi chère Dédé, et bonne retraite méditative. Bises de la plate plaine. Il parait que Paris est la troisième destination rêvée. Ben dis donc, je ne trouve pas mais ma foi pourquoi pas ? Alors peut-être nous y rendras tu visite avec le compagnon de tes enchantements qui ne te quitte pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. C'est juste, tout le monde peut qualifier ce bonhomme il l'entend, selon sa vision des choses et son expérience de la vie. Moi, je l'imagine un peu bedonnant et toujours joyeux. Un peu comme le Père Noël. :-) Ce dernier a déjà passé, les fêtes sont terminées, le labeur reprend pour moi, en fanfare, un peu trop d'ailleurs. Donc, une excursion à Paris n'est pas prévue pour l'instant. Mais sait-on jamais ce que la vie nous réserve? Je te souhaite une très belle année, entourée de toute ta famille, dans la joie et la sérénité et surtout, en santé! Bises alpines.

      Supprimer
  49. la petite verrière14 janvier 2023 à 10:16

    Douce Année Dame Dédé !
    Que ta santé soit belle et te permette encore et encore ces merveilleuses balades qui nous enchantent !

    RépondreSupprimer