vendredi 23 juin 2017

La montagne


Col du Grand Saint-Bernard, Valais, Suisse


S’éloigner peu à peu de la plaine, suivre la route de la vallée puis se taire devant l’immensité de ce qui est offert au regard. S’imprégner alors silencieusement de ces tableaux si divers et colorés que la montagne nous offre : la course des nuages se mirant dans les lacs profonds, les senteurs de l’écume florale qui tangue dans la brise, le murmure du vent s’engouffrant dans les feuillages et le chant joyeux du torrent qui dévale somptueusement la pente.

Puis le calme s’insinue en nous alors que les oiseaux continuent à se conter des histoires de fleurs graciles et d’insectes appétissants. Et devant la grandeur du paysage et la petitesse de notre condition humaine, nous restons seuls face à la montagne qui nous envahit entièrement. 

Devenir minuscule car ce qui s’étale tout autour nous dépasse. 

Une douce sérénité remplit alors les entrailles, libérant les poumons et chassant les angoisses qui se sont installées peu à peu dans notre esprit. Et se dire enfin que les obstacles qui envahissent notre chemin ne sont rien face à la grandeur de la montagne.

Finalement, tout passe. Vous devenez la montagne, forte et belle, invincible et fière. Et les arbres se pressent sur vos premiers contreforts, vous offrant avec générosité leurs feuillages d’un vert tendre, le chamois et le bouquetin vous sillonnent avec grâce, museau et bois au vent et les nuages se blottissent sur vos flancs, vous caressant tendrement de leurs doigts ouatés.

Finir par redescendre et prendre par la main ceux qui ont aussi envie de faire l’ascension et contempler le monde d’en haut, en toute quiétude.

L’aventure de toute une vie. La montagne, c’est la vie, comme une quête de dépassement de soi et de cheminement intérieur afin d'atteindre le sommet de notre existence. 

(Texte inspiré de « Où tu vas, tu es », de Jon KABAT-ZINN)

Dédicaces spéciales à Dad, pour tout ce que ses écrits et photos m’inspirent. Et à Elisa qui, grâce à son blog, m'emmène souvent en montagne en compagnie de C., de ses demoiselles blanches et des marmottes.  


Petite information technique:  
Vous pouvez dès à présent vous inscrire par mail à la newsletter qui se trouve dans le widget situé tout à droite de ma page. J'espère que cela va fonctionner. Bises alpines rafraîchissantes.



Quelque part en montagne, Italie

Dédé © Juin 2017


105 commentaires:

  1. Bonjour Dédé. Les photos sont belles et rafraîchissantes et le texte toujours à mon goût. Les gens qui écrivent bien ne sont pas si nombreux et tes ressentis vis-à-vis de la montagne sont identiques aux miens. Vive la montagne !

    Pour ta newsletter ça fonctionne, je viens de tester et j'ai bien reçu l'avis par mail pour confirmer mon inscription. Bises alpines et bretonnes conjuguées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tempo! Même en montagne lorsque j'ai pris ces photos, il faisait très chaud. Alors j'en ai profité pour photographier ce petit ruisseau et même y tremper les pieds, ce que j'aime beaucoup faire quand je marche sur les sommets. Cela fait un bien fou et enlève toute fatigue.
      Bonne nouvelle alors pour la newsletter! J'ai eu plein de bug pour l'installer et cela a été un peu prise de tête. Bises alpines rafraîchissantes. ;-)

      Supprimer
  2. la montagne, (c'était aussi une passion de mon père) que tu sais si bien décrire et ressentir.. hier j'ai vu deux films france 2..
    de yann arthus bertrand..le maroc et l'algerie vu du ciel...je suis encore tout bouleversé ... le monde est beau! bises lacustres :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elfi! Mince, j'ai oublié de regarder cette émission et pourtant j'aime bien Yann-Arthus. Tant pis, j'irai voir si je trouve quelque chose sur internet.

      La montagne est aussi une passion pour mon père et c'est sans doute à cause de lui que j'aime prendre de la hauteur. Il m'a inculqué quelques connaissances et puis ensuite, ça passe par le coeur et les sensations que l'on ressent. Je pense que c'est l'environnement qui me correspond le mieux même si j'aime aussi aller en bord de mer, comme je l'ai déjà montré dans ce blog. J'espère que nous allons avoir des températures un peu plus clémentes qui vont arriver car là, cela commence à devenir pénible. Je vais d'ailleurs remonter à l'alpage ce WE. Bises alpines! ;-)

      Supprimer
  3. Ce torrent est magnifique, ça rafraîchit juste de le voir courir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! Et dans ce torrent, il n'y a pas de crocodiles! C'est moins dangereux que le fleuve que tu nous a montré! ;-)

      Supprimer
  4. Bonjour Dédé
    Les paysages de montagne me fascinent même si mon état de santé ne me permet plus d'aller au plus près de la pierre mais grimper le haut possible (en voiture.. Pfff je sais) et goûter aux instants précieux je peux ☺️
    En tout cas tes mots savent toucher au cœur et rien que pour ça je suis ravie de ton widget ☺️ curieusement, aujourd'hui mon reader WordPress s'est remis à fonctionner, une pointe de jalousie tu crois ? ��
    Je te souhaite un très bon week-end
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Michèle Ah! Ton reader est certainement très jaloux de mon superbe widget! :-) Je suis contente en tous les cas que cela fonctionne.
      Pour ce qui est de la montagne, il n'y a pas besoin de faire de l'alpinisme extrême pour savoir en apprécier les contours et les senteurs. J'aime bien aller titiller de près les cailloux mais quand je la vois de loin, c'est aussi un plaisir. Il y a des balades très sympathiques dans les vallées et qui ne nécessitent pas la condition physique d'un athlète olympique. Les cols qui sont ouverts aux voitures peuvent aussi être des endroits facilement accessibles comme le Grand Saint-Bernard sur la première photo. Je t'embrasse et te souhaite un peu de fraîcheur.

      Supprimer
  5. bonjour, que c'est beau; j'adore la première photo; merci pour ce texte très poétique; ces paysages de montagne sont magnifiques, et on se sent tout petit face à cette immensité; je ne suis pas une grande randonneuse, il me faut du facile :) mais j'ai fait quelques belles balades en montagne; je te souhaite une bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. J'aime aussi cette première photo et notamment pour les nuages qui se pressent vers les sommets et qui nagent aussi à la surface du petit lac. C'est un endroit magique. Comme je le disais plus haut à Michèle, pas besoin de marcher pendant des heures, suspendus à des sentiers vertigineux pour apprécier la montagne. Belle journée aussi avec un peu de fraîcheur, on l'espère en tous les cas.

      Supprimer
  6. Sur les chemins de mon enfance et de mon adolescence retrouver la force des paysages alpins et marcher vers un lac, vers un sommet en approchant pas à pas de la splendeur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou l'alphabet. ;-) Les paysages alpins sont forts, c'est vrai. Ces pics qui montent vers le ciel, ces parois vertigineuses, ces neiges éternelles. Mais il y a des paysages de montagnes plus doux. Cela reste splendide, d'une manière ou d'une autre.

      Supprimer
    2. J'aime la montagne en général, aussi bien l'été que l'hiver, et j'ai passé une grande partie de mes vacances d'enfance et d'adolescence proche de Chamonix, de quoi profiter à fond tant de la montagne à vaches que de la haute montagne. Des bons souvenirs !
      Pour l'alphabet, cela m'a fait sourire, c'est la première fois que l'on m'appelle ainsi !!!!
      explication : je suis née :A.B., je suis mariée A.C., je forme un tout, je suis ABC... Voilà le comment du pourquoi de mon pseudo de blog.

      Supprimer
    3. Ah. Chamonix. Le Mont Blanc et toutes les autres aiguilles. Mais je trouve que depuis Chamonix le Mont Blanc est moins majestueux. On doit se tordre la tête pour l'admirer.

      Merci pour l'explication concernant le pseudo. Je vous appellerai donc Madame l'alphabet. 😊 Bises alpines.

      Supprimer
  7. Vous me faites aimer la montagne. Vous en parlez si bien. D'ordinaire, ce n'est pas le lieu de mes villégiatures. Ça un petit côté angoissant, surtout l'hiver. En tout cas, pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean-François. Alors je suis contente si vous commencez à l'apprécier un peu. J'aime aller au bord de la mer mais il n'y a rien de tel que de regarder un coucher sur les sommets environnants. Mais je peux comprendre que la montagne en hiver soit angoissante. Même en été, quand l'orage fait rage. A bientôt! Bises montagnardes. ;-)

      Supprimer
  8. Dois-je comprendre que vous avez fait l’ascension à pied ? En cherchant j'ai trouvé (ce dont je me doutais) que ce col est fermé longuement sauf durant la saison estivale du 1er juin au 15 octobre. C'est encore plus rude que dans les Vosges et cela fait réfléchir à la nature qui est à respecter dans ses contraintes même si elle peut être hospitalière...
    Ces deux photos sont très différentes, de part leur point de vue d'abord et sans doute une luminosité moindre sur la seconde qui t'a permis de "figer" l'eau avec une vitesse lente. Mais elles racontent la même histoire, celle du cycle de la vie qui émerveille quelque soit la latitude ou même l'altitude, pourvu que l'on prenne le temps de monter ou de descendre et même si on doit en revenir il reste toujours la lumière de ces instants arrêtés (ceux où l'on a été stupéfié)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Cergie. Non, nous avons franchi le col en voiture pour redescendre sur l'Italie ce jour-là. Nous avons fait de la randonnée en Italie les jours suivants. Je ne peux pas encore faire de grosses balades vu mon état de santé. (je te raconterai).

      Tu as trouvé les bonnes informations. La route du col est fermée une bonne partie de l'année mais reste alors le tunnel qui permet de relier nos voisins italiens rapidement.

      Mais au sommet du col, il y a l'hospice du Grand Saint-Bernard, haut lieu spirituel et surtout, les chiens du Grand Saint-Bernard qui sauvaient les gens dans la montagne il y a de cela déjà quelques années, aidés en cela par les chanoines qui restaient là-haut. C'est un paysage rude et très enneigé en hiver car les précipitations y sont très abondantes.

      Quant à la 2ème photo, là, j'étais en "petite" randonnée. Il faisait très chaud et ce petit torrent a été une bénédiction. J'ai tenté la pose longue mais je n'avais pas de trépied, le résultat me semble pas trop mal et surtout vivifiant en ces grosses chaleurs. Je t'embrasse ma belle et te souhaite un peu de fraîcheur.

      Supprimer
    2. Quelques petites randonnées nous feraient grand bien, nous sommes fatigués par la chaleur (et le "travail" sous toutes ses formes.) On se ferait bien une raclette dans un environnement frais et accueillant...

      La maman de Little Jo nous raconté qu'elle l'a trouve installé sur le plan de travail de la cuisine après qu'il soit grimpé à l'aide du tabouret. C'est le plus "terrible" de nos petits-enfants
      L'animal sur son T-Shirt a une moins bonne vue qu'une chouette : c'est une taupe ! Lorsque j'aurai un peu plus de temps je t'enverrai la photo cadrée moins serré. Demain nous partons pour une semaine dans le Rhône
      Bises, ma Dédé

      Supprimer
    3. Quand j'ai passé le col du Grand Saint-Bernard au retour, on s'est fait une bonne fondue dans le restaurant côté suisse. Alors je comprends ton envie de raclette. :-)
      Little Jo a l'air bien terrible en effet. Il faut le surveiller. ;-)
      Passe une belle semaine dans le Rhône. Je t'embrasse.

      Supprimer
  9. Coucou ma Dédé !
    Les deux photos sont magnifiques.
    Les beautés de la montagne inspirent à une belle écriture.
    Les seules montagnes que l'on a ici ce sont les Alpes Mancelles, elles aussi dans leur genre.
    Si j'ai bonne mémoire elles se situent au nord ouest de la Sarthe et s'étendent sur la Mayenne et un chouïa sur l'Orne.
    Bises sarthoises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude. Je suis allée voir sur internet des photos de tes Alpes. Elles ne sont pas élevées, pas plus de 220 mètres mais donnent tout un charme à la région et à la Sarthe qui s'écoule dans les vallées. La France est si diverse dans ses paysages. Je t'embrasse et te souhaite une belle fin de semaine.

      Supprimer
  10. J'aime aussi beaucoup la montagne, mais elle m'est peu accessible : je ne peux plus vraiment marcher très longtemps à cause de nerfs dans le pied qui me feraient hurler de mal (si j'étais gnangnan) quand le pied s'échauffe, et aussi, plus courant, j'ai le vertige, et donc il y a pas mal de passages que je ne peux prendre. Mais je le regrette beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. J'ai moi aussi le vertige et je me suis retrouvée parfois dans des situations difficiles mais j'ai appris à surmonter un peu la chose mais au prix de gros efforts. Bises alpines.

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Coucou madame l'arbre. Merci de ta visite. J'espère que tu as apprécié le frais des photos. 😊

      Supprimer
  12. Bonjour Dédé,
    C'est gentil cette pensée pour nous, j'en suis sensible. Merci beaucoup.
    Ta photo est très belle et j'aime lorsqu'il reste encore des névés.
    Nous, nous connaissions bien le "Petit Saint-Bernard" (frontière franco/Italienne). Le Grand Saint-Bernard, je n'ai vu que des documentaires et j'ai toujours regardé avec attention car j'avais le projet de m'y rendre et aussi pour cet élevage de chiens. Ce que j'ai surtout vu c'est le nombre d'autobus avec des touristes. il faut s'y rendre hors saison et durant la semaine.
    C'est d'ailleurs toujours ce que nous faisons.
    Bravo pour ton joli texte. Tu es une grande amoureuse des montagnes.
    Je te souhaite une belle fin de semaine. Fais tout ton possible pour te reposer.
    Un beau bonjour de nous deux + des "filles à poils"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa. Oui. Il y a beaucoup de monde en haute saison. Ce qui était le cas dimanche passé au retour mais cela reste un lieu magique quand on s'éloigne de la foule. Tu trouveras à Martigny la fondation Barry qui est le lieu où les chiens sont élevés. Il y a eu plusieurs naissances ce printemps et j'ai pu les voir tout petits. Ce sont de beaux chiens mais ils sont gros et bavent beaucoup à l'âge adulte. Par contre ils sont très affectueux et sont parfois utilisés pour animer des homes pour personnes âgées ou handicapées. Bises alpines rafraîchissantes.

      Supprimer
  13. Bonjour Dédé,

    Le Valais est un canton magnifique et tu nous en offres une superbe vue avec cette première photo que je trouve sublime.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caroline. C'est le plus beau canton. Mais je ne suis pas très objective peut-être? 😁

      Supprimer
  14. Bonjour Dédé, tellement beau, tout à fait magnifique! Bise, bon vendredi tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Passe une belle fin de semaine et bises alpines!

      Supprimer
  15. Un billet qui vaut le détour en images et mots. Tu sais dire autant que de capter des images (de très grande qualité)sur ce que la montagne et sa beauté t'inspirent. La première image a cette beauté qui "stupéfie" selon l'expression de Cergie et la deuxième donne envie de faire la grimpette, de participer à cette nature et ses ressentis de beauté qu'elle nous offre.
    PS
    Tu es dans mes liens, liens qui sont invisibles parce que la liste est trop longue :-)
    Belle continuation, Dédé ! Merci pour les coquillages de ton enfance ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello dame Fifi. Quand j'ai pris la première photo, c'était le lendemain d'une soirée très orageuse. Il y avait donc des couleurs très vives et encore de gros nuages qui traînaient. Plus facile pour avoir des contrastes.

      Pour la 2ème photo, le ciel était bleu sans aucun nuage. La lumière était dure. J'ai donc plutôt traîné le nez par terre pour prendre en photo quelques fleurs et des torrents. Bises alpines. Et merci de ta visite.

      Supprimer
  16. Bon jour Dédé,
    Ahhhhhhh je fantasme sur un tel paysage dans la chaleur écrasante que nous avons depuis maintenant trois semaine et sans relâche.
    Merci pour ce superbe billet dans lequel je me suis plongée corps et âme ;-)
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Imagine le bruit du torrent qui dévale la pente. L'eau était glacée quand j'ai mis les pieds dedans. Mais seulement les pieds. Trop froid! Bises!

      Supprimer
  17. Hello, Dédé, d'habitude, je commente plutôt ton texte. Mais là, je dois dire que je suis scotchée par les deux photos. De très grande qualité. Impeccables. (j'ai tant de fois essayé de photographier le col du Grand-St-Bernard, sans parvenir au quart de la moitié de ton résultat que je te voue une admiration sans bornes! Me voici devenue groupie!) Passe un excellent WE!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dad = groupie de dédé. 😊 Je suis flattée. Merci pour les compliments. Cela me touche. Par contre...je crois que tu n'as pas lu le texte jusqu'au bout. Car dédé = groupie de Dad. 😁 bisous!

      Supprimer
  18. Deux magnifiques paysages alpins, préférence pour la première, et oui ton widget fonctionne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Robert. Cool alors pour le widget. Et merci de ta visite. Tu viens de loin quand même pour grimper à l'assaut des Alpes. Bises montagnardes.

      Supprimer
  19. très bel article et les photos font du bien par ces temps de canicule... merci pour la news c est sympa ça manquait... gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Tu as vu. Il y a même de la neige. Ça fait du bien mais je pense qu'elle a bien fondu ces derniers jours. Bisous.

      Supprimer
  20. Beaucoup de fraîcheur dans ces photos et d'amour dans ces mots! Moi aussi j'ai un petit faible pour la montagne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello le poète. Moi j'ai un grand faible. Gros comme le K2. Bises alpines.

      Supprimer
  21. Seul
    face à la montagne
    se laisser envahir
    et en ruisseau couler
    dans la Vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et se fondre dans la prairie de la vie. Bisous

      Supprimer
  22. Réponses
    1. C'est toi l'abominable homme des neiges? 😂

      Supprimer
  23. Réponses
    1. Merci de ta visite. Bisous. Et beau samedi.

      Supprimer
  24. C'est superbe de limpidité ce lac au col du Grand St Bernard ! Grandiose ! Comme un commentateur l'a dit plus haut, je vais finir moi aussi par apprécier la montagne qui n'est pas ma destination préférée. J'aime ses paysages mais je me sens assez vite comme enfermée, surtout l'été quand on n'est pas sur le bon versant et qu'il y fait sombre et frais la moitié de la journée ... et que dire des orages ! La montagne sans doute nous apprend à dompter nos peurs, je ne dirai pas qu'elle se mérite parce que je n'aime pas ce mot, mais quelque chose comme ça. En nous prenant par la main, pour nous conduire, tu nous fais merveilleusement partager cet amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Les orages en montagne peuvent être destructeurs. Je me rappelle que petite, j'en avais toujours très peur. Je me cachais sous les draps et je me bouchais les oreilles. Et cela durait une éternité. Mais j'aime bien être parfois sur le mauvais versant en été, "l'ubac", pour apprécier la fraîcheur.

      La montagne n'est pas facile, elle ne se laisse pas facilement dompter, comme la mer. Il faut bien la connaître pour s'y aventurer. Je suis toujours effarée de voir ces randonneurs mal équipés qui grimpent à l'assaut des pentes, comme si de rien n'était. Et même si on est très préparé, la montagne peut être traîtresse.

      Bises alpines.

      Supprimer
  25. Coucou Dédé, je t'avais écrit et mon commentaire a disparu.... Je ne sais plus ce que j'avais écrit mais je te disais que c'était très beau et que j'avais passé trois fois par là... Enfin, je te faisais des compliment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah... ces commentaires qui n'en font qu'à leur tête. Je ne sais pas où il a bien pu partir mais le voilà bien loin. Heureusement en voici un 2ème de ta part. Merci Denise et à bientôt. Bises.

      Supprimer
  26. J'ai longtemps gravi la pente de la montagne. Maintenant je suis sur la pente descendante, un peu plus facile.....Je prends mon temps pour gouter le paysage et sentir le parfum des fleurs car je sais qu'en arrivant en bas une autre vie commencera !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours revenir au camp de base de temps en temps pour voir le sommet de plus près. ;-)

      Supprimer
  27. Je suis née dans la montagne...au pied du Pain de Sucre et du Chapeau de Gendarme.
    Et puis mes parents se sont installés dans d'autres montagnes, celles qui ont les pieds dans la mer...
    C'est dire si tes billets me parlent.
    Et ta photo du saint Bernard est admirable.
    Bisous célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Célestine. Tu as donc l'âme d'une montagnarde. Petites ou grandes, au propre comme au figuré, elles restent le lieu de tous les rêves. Merci de ta petite visite toujours appréciée. Bises alpines.

      Supprimer
  28. Que la montagne est belle, n'est-ce pas Dédé, et qu'elle t'inspire de jolis billets.
    Gros bisous à toi, et un beau week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Françoise. Je crois que je n'ai jamais vu de montagnes "moche". Elles comportent toute quelque chose de magique. A bientôt et belle semaine! Bises.

      Supprimer
  29. Deux merveilleuses photos, et tu racontes bien ce qu'on peut y ressentir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pastelle. La montagne est une source d'inspiration sans fin pour mes écrits. Je m'en rends compte. J'en parle souvent. ;-)

      Supprimer
  30. Oui la montagne nous mène à la découverte de nous même Au sommet nous découvrons quelles sont nos forces et nos faiblesses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison. Je me souviens de l'ascension du Stromboli. Au sommet, j'ai pris de grandes décisions que j'ai appliquées dès que je suis rentrée chez moi. Et cela a été un renouveau. Bises!

      Supprimer
  31. petit coucou du week... bisousss

    RépondreSupprimer
  32. c'est vraiment magnifique et rafraichissant comme tu dis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour les cafards. Un peu de fraîcheur, ce n'est pas superflu en ces temps de canicule. A bientôt!

      Supprimer
  33. Tu sais combien j'ai envie de dire MA Provence et TES alpes. Mais j'aime tant ta région, j'aime aussi ta façon de m'adresser à travers tes témoignages d'amitié, commentaires et autres bises l'air vivifiant de chez toi et la beauté de ces montagnes dont je suis également éprise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord pour que tu parles de TA Provence et moi de MES Alpes. On ne peut parler des paysages qu'on aime qu'avec le coeur. Merci pour ta visite qui je l'espère t'a apporté un peu de fraîcheur. Je t'embrasse!

      Supprimer
  34. On dit bien "écrin de verdure" on pourrait de même parler "d'écrin de neige" ici: une harmonie à couper le souffle.On se blottit, on se sent fort. Oserais-je dire ça coule de source.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En hiver, c'est encore plus merveilleux je trouve. Et en hiver, il y a beaucoup moins de monde. Le col est fermé, les voitures passent plus bas dans le tunnel. C'est le paradis des randonneurs à ski mais un coin réputé aussi pour ses grosses avalanches. Peut-être qu'un jour je montrerai le Grand Saint-Bernard sous la neige dans son écrin tout blanc. Bises alpines!

      Supprimer
  35. magnifiques images de montagnes!!! amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci jean-pierre et bon retour sur la toile!

      Supprimer
  36. Des souvenir du passage de ce col, en étè, parfois enneigé,avec une caravane !
    La sérénité n'était pas avec nous!
    Pas comme dans ta première photo, pleine de majesté.
    La deuxième , avec ce cours d'eau guilleret,évoque le charme de l'insouciance .

    Et toujours de beaux écrits . J'irai voir ta "Source "d'inspiration que tu cites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Passer avec une caravane ne devait pas être une sinécure. Il faut être un bon conducteur. Je me rappelle du passage de ce col quand j'étais petite et que nous descendions ensuite sur l'Italie pour rejoindre la mer. C'était l'expédition, un sentiment de liberté, l'envie de vite rejoindre l'Adriatique.

      Concernant la source d'inspiration, je viens de la découvrir. Je lis quelques passages le soir avant de m'endormir et j'espère bien creuser tout ce thème de la méditation en pleine conscience. A bientôt et belle semaine.

      Supprimer
  37. Bonjour, ces magnifiques décors donnent un sentiment de paix et de joie, il en suffit pas plus pour être heureux! Merci pour ce partage qui pousse en avant et bonne semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paix et joie sur la montagne et dans le coeur des hommes. ;-) Belle semaine à toi aussi.

      Supprimer
  38. Il faut bien redescendre de temps en temps
    au moins pour régler les widget newsletter
    mais c'est moins beau un écran qu'un paysage alpin
    pas vrai Dédé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère être là-haut, franchement. L'informatique et moi, cela fait deux... mais heureusement, j'ai mon barbu qui m'aide bien. Bisous!

      Supprimer
  39. M A G N I F I Q U E !
    merci Dédé...

    un peu de fraîcheur ici.
    Bisous.

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MERCI! ;-) Passe de bonnes vacances et repose-toi bien ma chère Den. Bisous.

      Supprimer
  40. Comme elle est belle ta montagne et tu en parles si bien, comme j'aimerais pouvoir encore grimper là-haut, à pied ou à cheval...
    Merci Dédé


    Dans le noir de la nuit
    Avancer
    Dans le gris du matin
    S'interroger
    Dans l'azur coloré
    Faire silence
    Dans l'indigo du soir
    Attendre la nuit
    Au bout de l'angoisse
    Se débattre
    Mêler et démêler les heures
    Dans le maillage des jours
    Ne pas se dérober
    Traverser en solitaire
    L'immense désert du temps
    Sans faiblir
    Gravir la montagne
    Découvrir la fleur immaculée
    Qui pousse en altitude
    L'édelweiss velouté
    Comme neige éternelle

    marine D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marine. Je suis gâtée quand tu distilles tes mots et ta poésie ici. Et quand tu parles de l'edelweiss velouté, cela m'émeut car n'aime beaucoup cette belle fleur, devenue bien rare dans nos montagnes. Je te souhaite une belle journée. Ici, les températures sont devenues plus clémentes et vont encore baisser les prochains jours. Je pense qu'au sommet des montagnes, il va même neiger. Quel drôle de temps. Bises alpines et à bientôt.

      Supprimer
  41. Un petit coucou en passant et du coup je profite une fois encore de ces très beaux paysages.
    Belle fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale et merci de la petite visite. A vendredi pour une nouvelle parution. Bises alpines.

      Supprimer
  42. quelques merveilles tes photos Dédé, invitation à s'élancer sur les chemins où l'on respire... merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici. Cela me fait plaisir d'avoir ta visite et j'espère que tu auras du plaisir à passer. Alors à tout bientôt!

      Supprimer
  43. Quelle beauté ! C'est grandiose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique! A bientôt et prends bien soin de toi.

      Supprimer
  44. Merci Dédé, j'ai vu des édelweis lors de notre dernier passage au Cirque de Gavarnie, quelle merveille...
    Si je t'ai fait plaisir j'en suis ravie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passe une belle journée et merci à toi!

      Supprimer
  45. Coup de cœur pour ta photo du Col du Grand Saint-Bernard, vraiment grandiose !
    Les montagnes nous dépassent dans tous les sens du terme.
    Dans une autre vie, j'aimerais être un chamois. Ou bien une marmotte, pour aller visiter les anfractuosités de la seconde photo.
    Merci pour la promenade, chère Dédé, j'adore suivre sur les sentiers de ton écriture.
    Bises franciliennes (bien arrosée, hier ma contrée !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tilia. Je crois que si je devais être un animal alpin, je serais bouquetin. Pour sa puissance, sa grâce et son oeil vif et doré. Merci de ta visite et bises alpines.

      Supprimer
  46. Bonjour, un blog que je découvre avec grand plaisir ; de belles photos accompagnées de jolis textes. J'aime beaucoup la première photo, on s'y projette. Merci pour le partage, je vais revenir. Bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue ici. J'espère que mon espace vous plaira. J'essaie toujours d'avoir texte et images sur chaque billet. Alors bonne découverte et à bientôt.

      Supprimer